Les leçons des tueries, Léon Rozenbaum

Publié le par danilette

Les leçons des tueries, Léon Rozenbaum

 

Nous avons désormais assez de recul pour évaluer les réactions en France, en Israël et dans le monde après la tuerie de Charlie-Hebdo et celle du supermarché vendant des produits alimentaires en conformité à la Tradition d'Israël (Cacher) de la porte de Vincennes à Paris.


Tout se passe comme si la réaction instinctive saine du peuple de France de refus de la violence musulmane avait été systématiquement dévoyée, détournée de son sens et transformée en un galimatias post-moderne.

Mais en outre, l'inimaginable différence de traitement par les médias et la conscience populaire en France, de l'assassinat de journalistes courageux mais assumant les risques de leurs choix satiriques, et d'autre part, celui de Juifs innocents, venus seulement faire leurs achats à la veille de leur jour de repos, ne peut pas ne pas révéler la chute morale de la société européenne et l'immense danger qu'elle fait courir aux Enfants d'Israël encore en exil dans ces contrées.

Les Juifs de France les plus liés à leur identité ne s'y sont d'ailleurs pas trompés et les signes de leur prochain départ en masse vers Israël se font de plus en plus nombreux, quelles que soient les gesticulations des assimilationnistes et autres Juifs napoléoniens, qu'ils aient ou non, le titre de Rabbin.
.
En Israël, le profond retentissement de ces évènements a, malgré les tentatives, une fois de plus, de les dévoyer de leur sens par une gauche idéologiquement inféodée aux pires déviances occidentales, conforté la majorité du peuple dans la conscience de sa vraie situation dans le monde.

Dire des choses sympathiques sur la barbarie, parce qu'on croit moral de préférer le consensus à tout prix à la violence légitime de l'autodéfense, c'est plus qu'être complice, c'est se faire barbare soi-même. Prétendre "éviter l'amalgame" dès qu'un musulman tue au nom d'Allah, c'est encourager d'autres assassinats, à bien plus grande échelle.

Lire la suite sur sourceisrael.com

 

Commenter cet article