Le village palestinien de Soussia aux habitants déracinés par Israël n'a jamais existé !

Publié le par danilette

Mosaïque de l'antique synagogue de Soussia / Susiya

Mosaïque de l'antique synagogue de Soussia / Susiya

Une bataille juridique continue sur un site historique dans les collines d’Hébron, avec des groupes d’extrême-gauche israéliens qui se joignent à l’entité mafieuse de l’Autorité palestinienne en accusant Israël de « déplacement forcé » de villageois arabes du site de Susiya. Ils ont obtenu le soutien de plusieurs groupes de gauche internationaux et aussi de plusieurs médias qui communiquent en désinformant.

Le problème: le «village palestinien et ses villageois déracinés par Israël» n’a jamais existé.

Tzviki Bar-Hai, le chef du conseil régional de Har Hébron, a expliqué la situation dans une interview avec Arutz Sheva .

Bar-Hai a vu le développement (les fouilles) du site archéologique de Susiya qui abrite les vestiges d’un ancien village juif et ce dès le premier jour.

Non seulement » le village palestinien de Susiya » n’existait pas dans les années 1800, comme cela a été revendiqué par le groupe anti-israélien d’extrême-gauche B’Tselem, il n’existait même pas dans les années 1980 (début des fouilles), a-t-il rapporté.

«J’y étais en 1976, et en dehors de la synagogue qui a été construite ici en 1969, il n’y avait pas âme qui vive », a-t-il rappelé. « Nous avons réussi à redémarrer les fouilles archéologiques en 1983, il n’y avait même pas un « palestinien » autour.

En 1986, les agriculteurs arabes ont commencé à visiter la région, a-t-il dit, mais ils sont venus seulement qu’à certaines périodes de l’année, et ne sont jamais restés plus d’une ou deux nuits.

Ceux qui maintenant prétendent être des résidents de Susiya sont en fait de la ville arabe voisine de Yatta, a-t-il dit. « Au cours des dernières années, quelques familles arabes de Yatta ont tenté de coloniser des terres près de l’ancienne Susiya et de faire valoir qu’ils ont été expulsés du village de Susiya – qui n’a jamais existé, » a -t-il dit.

« Ils sont tous de Yatta. Ils sont soutenus par des militants de gauche, qui viennent le week-end pour aider à divulguer ce faux récit d’expulsion « , a -t-il poursuivi.

En revanche, il y a de nombreux villes et villages arabes récents de la région qui ont été construits sur d’anciennes villes juives, a t-il noté.

Exemple > Samoa, qui a été construit sur les ruines de l’ancienne Eshtamoa.

« Mais ici, dans Susiya, dans les temps anciens comme modernes il n’y avait pas un seul « palestinien ». Leurs affirmations sont simplement mensongères « , a-t-il conclu.

Bar-Hai a exprimé l’espoir que la Cour suprême se prononcera pour expulser ceux qui squattent illégalement près du site historique.

Le rapport de Bar-Hai est soutenu par le témoignage d’autres témoins, qui notent que des photographies aériennes de Susiya montrent que le pays est colonisé illégalement par les arabes.

Les Israéliens vivant dans la région Hébron ont accusé les gauchistes qui viennent à Susiya de saboter la légitimité de l’implantation juive et perturber délibérément la vie des villageois juifs dans la région.

Par la Rédaction d’Israël-flash d’après la source israelnationalnews

Mise à jour

Les Juifs de Susiya dans le sud de HEVRON se battent pour conserver de bonnes relations avec les voisins arabes, malgré les tentatives de sabotage de la gauche

Par Chana Ya’ar et Shimon Cohen

Le dialogue et la co-existence entre la communauté juive du sud de HEVRON de Susiya et ses voisins arabes sont perturbés par des organisations de gauche qui incitent et luttent contre la présence de la communauté, ont rapporté les habitants.

Alors que les familles des Susiya sont assis autour de la table du dîner du sabbat chaque semaine, des groupes de militants de gauche s’infiltrent dans la zone autour de la communauté et font des provocations pour attiser la haine de la population arabe locale .

Arutz Sheva a interviewé Ofir Avidan, le gestionnaire des services agricoles à Susiya qui est impliqué dans le traitement des batailles juridiques qui affectent les terres de la communauté. Avidan a expliqué que généralement, pendant les heures de la matinée les vendredis, au moins 15 à 20 membres de diverses organisations de gauche arrivent. « Parfois, avec un autocar rempli ils viennent ensemble avec les « Palestiniens » faire de la provocation contre nous », a-t-il dit.

Parmi les activités de ces militants : ils font en sorte de vider les anciens réservoirs d’eau dans les champs environnants à partir desquels les bergers de Susiya abreuvent leurs troupeaux de moutons.

« Nous avons un pâturage de 8000 hectares, où nous faisons paître notre bétail « , a déclaré Avidan. « Vous ne pouvez pas apporter de tuyaux là-haut, de sorte que les animaux boivent dans les fosses d’eau qui ont été creusés par nos ancêtres, et que nous avons restauré. Les gauchistes et anarchistes détruisent ces réservoirs. De façon délibérée, planifiée ils vidangent nos citernes d’eau dans le but de nous faire du mal. Ils viennent avec des pompes à eau, et retire l’eau jusqu’à la dernière goutte. «

Les forces gouvernementales sont venues, et disent qu’il n’y avait rien qu’ils puissent faire à ce sujet – « c’est la loi, » ont-il dit. « Ils peuvent pomper autant qu’ils le veulent. Nous avons dit que nous étions prêts à faire des compromis, et que nous nous partagerions l’eau moitié-moitié, qu’ils peuvent boire, mais ils doivent également nous laisser de l’eau, mais ils ne sont pas disposés à le faire. »

Il se trouve que les gens de Susiya ont une longue histoire de problèmes avec les anarchistes de gauche.

« Nous avons eu des discussions et des accords avec les Arabes. une co-existence et un dialogue ont été établis , mais depuis que les militants de gauche s’en sont mêlés, tout a changé « , a déclaré Avidan. « Il y a deux semaines, je demandai à un arabe où ils étaient toutes ces années puisqu’aujourd’hui ils prétendent que c’est leur terre. Je lui ai aussi rappelé s’il connaissait Yair Har Sinaï un agriculteur juif local, dont j’ai repris la ferme. Il m’a dit qu’un avocat est venu- » il nous a dit de venir, alors nous sommes venus. »

Les gauchistes encouragent les villageois arabes à vider les citernes d’eau et intentent des procès contre les résidents de Susiya revendiquant l’accaparement des terres des champs environnants.

« Ils font valoir que, dans le passé, ils ont travaillé la terre -, mais des photographies aériennes d’il y a 30 et 40 ans montrent que c’était un désert aride, » note Avidan, «Nous sommes confrontés à une attaque juridique complexe. La Cour suprême les favorise, et quand les Arabes voient qu’ils ont raison malgré ce mensonge, il n’y a aucune raison pour eux de renoncer. Aujourd’hui, ils ne veulent plus s’ asseoir pour discuter et nous rencontrer « .

résumé et adapté par la Rédaction d’Israël-flash source israelnationalnews

***

Villageois palestiniens expulsés, oliviers centenaires déracinés où l'inversion perverse de la réalité : toujours les mêmes méthodes, ça suffit, hommes de bonne volonté Réveillez-vous !
Des Arabes palestiniens vont déraciner des oliviers chez leurs voisins juifs ou mieux encore parfois ils déracinent leurs propres oliviers mais ils accusent les Israéliens prenant le monde entier à témoin, un règlement de compte entre clans rivaux avec incendie d'une mosquée, qu'importe on accuse les Juifs, des Arabes colonisent de manière forcenée des terres qui ne leur appartiennent pas, qu'importe on accuse encore et toujours les Juifs !

Une tente fournie par une ong des "droits de l'homme" avec Susya for ever, Susya pour toujours !

Une tente fournie par une ong des "droits de l'homme" avec Susya for ever, Susya pour toujours !

Villages bédouins dans le Neguev, ils utilisent le fait accompli !

Commenter cet article

André 12/06/2015 14:51

L'extrême gauche est partout la même, en Israël comme en France elle déteste et vise à détruire tout ce qui ne partage pas son idéologie anti-nationale et "internationaliste"...

Sauf qu'en Israël, jeune Etat nation entouré de pays hostiles, c'est beaucoup plus grave qu'en France vieux pays dont personne ne conteste la légitimité...