Moment phare du discours de Netanyahou devant l'Onu, le 1/10/2015

Publié le par danilette

1 octobre 2015 : Soixante-dix ans après la destruction de 6 millions de Juifs, les dirigeants iraniens promettent de détruire mon pays, d'assassiner mon peuple et la réponse de cet organisme, la réponse de pratiquement tous les gouvernements representés ici, a été... rien absolument aucune réponse... autre que le silence, un silence assourdissant...
Vous pouvez peut-être comprendre pourquoi Israël ne se joint pas à vous pour célébrer cet accord. Si les dirigeants iraniens avaient l'intention de détruire vos pays, alors vous seriez sans doute moins enthousiastes sur cet accord.
Si les mouvements terroristes proxies de l'Iran lançaient des milliers de roquettes sur vos villes alors peut-être seriez-vous plus mesurés dans vos louanges.
Et si cet accord déclenchait une course aux armes nucléaires dans votre région alors peut-être seriez-vous plus réticents à le célébrer.
Mais ne pensez-pas que l'Iran est un danger seulement pour Israël, en plus de son agression au Moyen-Orient, et d'actes terroristes dans le monde entier, l'Iran est en train de contruire des missiles balistiques inter-continentaux dont l'objectif est de transporter des têtes nucléaires : rappelez-vous que l'Iran possède déjà des missiles capables d'atteindre Israël et vous comprendrez que les missiles balistiques inter-continentaux que l'Iran est en train de construire ne nous sont pas destinés, ils vous sont destinés ! Ils sont destinés à l'Europe, à l'Amérique pour des attaques avec des armes de destruction massive, n'importe quand, n'importe où.
Mesdames et Messieurs, il n'est pas facile de s'opposer à quelque chose qui fait l'unanimité des grandes puissances de ce monde. Croyez-moi, il serait bien plus facile de rester silencieux ! Mais tout au long de son histoire, le peuple juif a appris que le silence entraîne un lourd tribut à payer et en tant que Premier ministre de l'Etat juif, qui connaît l'histoire, je refuse de rester silencieux ! Je répète : les jours durant lesquels le peuple juif est resté passif face à des ennemis génocidaires, ces jours-là sont révolus !
Ne pas être passif signifie parler de ces dangers, nous l'avons (fait), nous sommes (en train de le faire) et nous le ferons.. Ne pas être passif signifie également se défendre contre ces dangers, nous l'avons (fait), nous sommes (en train de le faire) et nous le ferons !

Mise à jour 3/10  : retrouvez ici  la traduction intégrale en français par Jean-Pierre Bensimon du discours de Benjamin Netanyahou à la tribune des Nations-Unies le 1/10/2015

Commenter cet article