Netanyahu, l’histoire et le Mufti, ou comment clôre un débat sur le criminel mufti

Publié le par danilette

Les récentes déclarations du premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ont eu le mérite de montrer qu’il importait plus, aux yeux d’une certaine intelligentsia, de laver le mouvement nationaliste-religieux palestinien de tout soupçon pro-nazi, plutôt que de faire preuve, avec constance et déontologie de rigueur en matière historique.

L’hystérie médiatique suite aux propos de Benyamin Netanyahu aurait dû en réalité porter sur l’islamisation du Tombeau de Rachel en mosquée « Bilal ibn Rabah », premier muezzin et enterré à… Damas.

 

Qui plus est, Abu Mazen, négationniste notoire qui n’a jamais renié les « thèses » abjectes, conspirationnistes et délirantes de son « doctorat » est reçu à Paris comme « président de la Palestine » alors qu’il siège, non-élu, par simple complaisance occidentale pour maintenir la fiction du partenaire pour la paix. Mais passons. Il faudrait des dizaines de pages pour rappeler toutes les contre-vérités diffusées par les médias sous couvert d’histoire.

 

Revenons aux propos de Benyamin Netanyahu. Il souhaite affirmer que le mufti de Jerusalem a eu un rôle instrumentale dans le passage à la solution finale. Selon lui, Hitler voulait expulser les Juifs, le Mufti lui a fait changer d’avis en choisissant la crémation. Netanyahu n’est pas historien. Pas plus qu’Obama lorsque ce dernier parlait de la contribution musulmane « historique » à l’histoire américaine. S’agit-il d’un révisionnisme pratiqué par le premier ministre d’Israel à des fins politiques ? Ou, au contraire, doit-on y voir une certaine audace à rappeler l’origine de la violence meurtrière qui frappe Israel ?

 

Deux faits lui sont opposés : l’antériorité des déclarations du Führer concernant l’anéantissement des Juifs d’Europe et les exactions des Einsatzgruppen déjà actifs avant la rencontre du 28 novembre 1941 entre le Mufti et le Führer. L’argument est simple : le « Palestinien » ne peut pas avoir eu un rôle dans la Shoah parce qu’elle était déjà en place, et décidée bien avant. Il n’aurait eu donc aucune influence sur l’histoire, et Netanyahu ne ferait que répandre une thèse de « l’extrême-droite israélienne ». (Pour simple remarque, lorsqu’un dirigeant palestinien appelle au meurtre de Juifs – ce que Netanyahu n’a jamais fait à l’égard des Arabes – est-il qualifié de membre de l’extrême-droite ? – Tout cela pour rappeler que la presse agite des chiffons rouges, des blâmes et des satisfecits qui n’ont rien à voir avec l’honnêteté intellectuelle requise).

LIRE LA SUITE SUR https://contrecourant1.wordpress.com/2015/10/21/netanyahu-lhistoire-et-le-mufti-ou-comment-clore-un-debat-sur-le-criminel-mufti/

Netanyahu, l’histoire et le Mufti, ou comment clôre un débat sur le criminel mufti

Commenter cet article

Edmond Richter 24/10/2015 21:13

Vous avez vu comme Obama et Kerry montent au créneau? Ils ont la trouille que Netanyahou continue et accuse Mahmud Abbas de célébrer le Mufti NAZI et de l'appeler"mon Hero". VAS-Y BIBI, CONTINUE!!!
Abbas: 'Mufti is My Hero' | Israel Behind the News
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/163916…

Abbas: 'Mufti is My Hero'
Palestinian Authority chief Mahmoud Abbas spoke glowingly last Friday of the “legacy” of infamous Nazi collaborator Hajj Amin al-Husseini,
ISRAELNATIONALNEWS.COM

Edmond Richter 24/10/2015 05:36

Netanyahou a lancé un énorme pavé dans la mare! Il ne s'agit pas d'Hitler mais c'est le Mufti qui est visé et à travers lui les palestiniens. C'est le Mufti qui a choisi Arafat ET Mahmud Abbas pour créer l'OLP. Mahmud Abbas n'a jamais renié son origine NAZIE et en Janvier 2013 célébrait encore le Mufti et l'appelait ""mon Heros"
Abbas: 'Mufti is My Hero' | Israel Behind the News
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/163916… Palestinian Authority chief Mahmoud Abbas spoke glowingly last…
ISRAELBEHINDTHENEWS.COM|VON MEDIA REPRINTS from Edmond Richter

Abbas: 'Mufti is My Hero'
Palestinian Authority chief Mahmoud Abbas spoke glowingly last Friday of the “legacy” of infamous Nazi collaborator Hajj Amin al-Husseini,
ISRAELNATIONALNEWS.COM

aval31 23/10/2015 12:07

Bon sang !
Si la visite du mufti avec Hitler n'est pas fondamentale sous pretexte que les massacres avaient commencés AVANT alors wansee non plus !

car LES DEUX ONT EU LIEU APRES, bien APRES LES PREMIERS MASSACRES

Les juifs collabos historiens qui parlent de babi iar ou d'autres massacres pour cracher sur bibi démontrent uniquement leur fanatisme anti juif.

C'est d'eux en premiers dont il faut se débarrasser, ces historiens révisionnistes juifs, ceux qui ont caché au point de jeter à la poubelle le panneau de Yad Vashem sur le mufti que j'avais photographié.

Faites le pour moi , je suis un survivant de Vilna ! on m'a tout pris , tout. Je ne suis plus rien, je suis seul obligé de me cacher. Vengez moi.