Daesh ou Etat islamique ou pourquoi il est important de bien nommer les choses, Mordechai Kedar

Publié le par Sacha

Daesh est l'acronyme arabe de Dowlat al-Islamiyah f'al-Iraq wa Belaad al-sham qui signifie Etat islamique en Irak et au Levant, l'ancien nom de l'organisation rebaptisée en juillet 2014 Etat islamique avec la proclamation d'un califat dont l'objectif ne se limite plus seulement à l'Irak et à l'Orient. L'organisation a mis en place une administration avec des institutions qui s'appuient sur celles déjà existantes ou d'autres comme les tribunaux islamiques qui appliquent la charia comme dans plusieurs autres pays musulmans, l'organisation prend modèle sur la conquête islamique du VIIème siècle avec des méthodes décrites dans le coran et la sunna. Mahomet a lui-même égorgé, il a tué, il a réparti des femmes comme butin de guerre, y compris à lui-même, il a fait des razzias, etc.

Il existe bien évidemment beaucoup de musulmans pacifiques cherchant à vivre en paix et qui n'ont aucune intention d'imposer quoi que ce soit à quiconque, mais un grand travail critique reste à accomplir sur les textes coranniques, un aggiornamento qui tarde beaucoup à venir.

Ce qui frappe ces jours-ci particulièrement après les attentats de Paris c'est le déni dans lequel sont de nombreux Français, musulmans ou non musulmans, qui prétendent que l'Etat islamique n'a rien à voir avec l'islam, est-ce du à l'ignorance ou bien à une pratique de dissimulation, Taqiya ? C'est consternant et c'est un grand problème dans le monde arabe et musulman comme on le voit depuis toujours par exemple chez les Arabes palestiniens. En cette période de terreur quotidienne en Israël contre des civils, par des attaques aux couteaux, à la voiture bélier, à l'arme automatique, les Palestiniens renversent la situation n'hésitant pas à faire passer les assaillants pour des victimes allant même jusqu'à prétendre que les terroristes sont tués de sang-froid et qu'on pose à coté de leurs corps, des couteaux, des armes pour faire croire à une attaque alors qu'ils étaient innocents ! Le Fatah, l'OLP de l'Autorité palestinienne et le Hamas utilisent cette propagande perverse et diffusent ces mensonges qui endoctrinent les Arabes palestiniens et leurs fans dans le monde entier, en particulier les Français d'origine maghrébines qui sont gravement contaminés.

Il est significatif de constater que les hommes politiques, agences de presse, ont fait des choix réfléchis en cherchant à faire disparaître le mot "islamique", en accord avec de nombreux dignitaires religieux musulmans dans le monde qui ont condamné les actions de ces jihadistes lesquels, selon eux, n'ont rien à voir avec l'islam.

  • Barak Obama : "Ce groupe se fait appeler 'Etat islamique' mais il faut que deux choses soient claires : "Isil n'est pas islamique. Aucune religion ne cautionne le meurtre d'innocents et la majorité des victimes d'Isil sont des musulmans. Isil n'est certainement pas un Etat. Il était auparavant la branche d'Al-Qaïda en Irak"
  • Laurent Fabius : "Le groupe terroriste dont il s'agit n'est pas un état. Je recommande de ne pas utiliser l'expression état islamique car cela occasionne une confusion: Islam, islamistes, musulmans. Il s'agit de ce que les arabes appellent "Daesh" et de ce que j'appellerais les "égorgeurs de Daesh".
  • L'AFP, la grand agence de presse qui fournit la majorité des dépêches des media en France s'est penchée sur le sujet et comme l'explique la directrice de l'information de l'AFP, Michèle Léridon : "Nous jugeons que l’expression « Etat islamique » est inappropriée pour deux raisons : un, il ne s’agit pas d’un véritable Etat, avec des frontières et une reconnaissance internationale. Et deux, pour de nombreux musulmans, les valeurs dont se réclame cette organisation ne sont en rien « islamiques ». Le nom « Etat islamique » est donc susceptible d’induire le public en erreur."

Voici un court extrait sous-titrés en français, de l'intervention de Mordechai Kedar dans une émission télévisée qui explique pourquoi il est important de bien nommer les choses :

Activez les annotations pour voir les sous-titres en français en cliquant sur la petite roue dentée !

Extraits d'une émission que vous pouvez voir en entier sur : https://youtu.be/sqmveldlNkg
"Malheureusement, l'Occident vit dans le déni, on parle de conflits, d'actes terroristes ici ou là,   alors que nous sommes en plein Djihad et que nous devons nommer les choses telles qu'elles sont. Il n'y a aucun moyen d'échapper à l'idée que nous sommes en plein Djihad à présent, et pas seulement aujourd'hui, cela fait des années déjà, depuis le 11 septembre et c'est un djihad incessant contre l'Occident, contre les idéaux de l'Occident, contre la culture, la civilisation occidentale, mais les gens  vivent dans le déni.
Un exemple : la BBC au lieu de dire "l'Etat islamique" dit : "le soi-disant Etat islamique", ils ont peur d'offenser des musulmans en Grande-Bretagne... ils pourraient se fâcher si on dit "Etat islamique" comme ils se nomment eux-mêmes.
Il faut les appeler comme ils s'appellent eux-mêmes, ils s'appellent État islamique, on doit faire comme eux parce que si on ne le fait pas, alors c'est qu'on essaie de blanchir la situation.
C'est la même chose avec d'autres media et oui, il faut admettre que nous sommes en guerre, aussi longtemps que le monde ne le reconnaîtra pas, le monde continuera à souffrir, de plus en plus jusqu'à ce que le monde se réveille, il vaut mieux se réveiller avant.
Toutefois, je dois dire que nous avons ici une forme d'hypocrisie, ce qu'on a vu à Paris vendredi dernier c'est ce qui se passe en Syrie tous les jours depuis plusieurs années, si on divise le chiffre de presque 300 000 morts sur une période de presque 5 ans, rapporté aux nombres de jours on trouve à peu près le nombre de personnes tuées en Syrie chaque jour. Où est le monde outragé ? Quand c'est à Paris, le monde entier se réveille, quand ça arrive en Syrie, tout le monde s'en fiche".

Daesh ou Etat islamique ou pourquoi il est important de bien nommer les choses, Mordechai Kedar

"Mal nommer les choses c'est ajouter aux malheurs du monde".

Dernière mise à jour : 17h25

Commenter cet article