Le coup de gueule de Yaakov Rotil

Publié le par Yaakov Rotil

J'inaugure aujourd'hui cette nouvelle rubrique "coups de coeur, coups de gueule" ouverte à tous mes amis et correspondants, n'hésitez pas à m'envoyer vos articles...

 
 
Yaakov Rotil·jeudi 5 mai 2016
Comme chaque année, les sirènes viennent de retentir pendant deux minutes pour honorer nos six millions de disparus, assassinés par balles, torturés, gazés par les nazis entre 1940 et 1945. Et depuis hier – en fait un peu plus, car nous y pensons bien des jours avant – je me suis fait quelques réflexions que je veux exposer en ce jour de commémoration.
« Plus jamais ça, never again », ne sont que des slogans.
Ils n’ont plus de sens aujourd’hui.
Ils n’ont plus de sens hier, quand je lis les horreurs qu’ont subies une centaine de Juifs de la part de la compagnie low-coast Easyjet avec le soutien abjecte et complice de la Guardia civil en l’aéroport de Barcelone.
Ils n’ont plus de sens alors que la France a voté, toute honte bue, une résolution de l’UNESCO niant tout caractère juif à la ville de Jérusalem, avec d’autres pays de l’Europe, certains s’étant abstenus, de rares ayant voté contre cette abjection. Ils n’ont plus de sens depuis que Monsieur Sarkosy a fait voter la France pour l’entrée à l’UNESCO d’un Etat « palestinien » qui n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera jamais.
Ils n’ont plus de sens depuis que des Juifs se font molester à Paris ou ailleurs, tuer à Bruxelles, tuer à Toulouse et que, dans le même temps, les irresponsables politiques font de belles déclarations – « la France sans les Juifs ne serait plus la France », par exemple – tout en persévérant dans une politique d’immigration massive de populations hostiles aux Juifs – et aux non-Juifs aussi, d’ailleurs.
Ils n’ont plus de sens lorsque que le maire de Paris, Madame Hidalgo, décerne la médaille de la ville à un certain Mahmoud Abbas alias Abou Mazen, commanditaire du massacre de Maalot et de la prise en otages des athlètes israéliens à Munich dans les années 70.
Ils n’avaient déjà aucun sens lorsqu’un premier ministre a évoqué les « français innocents » morts lors de l’attentat de la rue Copernic.
Ils n’avaient déjà aucun sens lorsque le Général De Gaulle – qui porte la responsabilité directe de milliers d’assassinés en Algérie trahit la parole de la France par un embargo sur des armes déjà payées par Israël lorsqu’il se battait pour sa survie durant la guerre des Six Jours, en 1967.
 
Par sa politique, l’Europe, avec la France en tête de file, prépare une deuxième Shoah.
Le procédé est classique, un dicton le résume bien – « qui veut tuer son chien l’accuse de la rage »…
La France, la France du maréchal Putain n’est pas morte, elle revient sous d’autres formes, plus insidieuses mais, en fin de compte, très ressemblantes aux procédés utilisés naguère par la propagande nazie : démoniser celui que l’on veut détruire.
C’est ce à quoi se sont attachées toutes les actions de la France depuis 1967. Cela a commencé doucement, et bien sûr, personne n’entendra jamais un Grand Irresponsable Politique déclarer clairement « Nous voulons la disparition de l’Etat d’Israël ! ». Non ! Vous entendrez au contraire que « la France est un allié indéfectible d’Israël »…
Bullshit ! Dans les faits, dans ses comportements, dans ses projets, la France se comporte comme un de nos plus acharnés ennemis. A-t-on en mémoire ce mot d’un Sinistre des affaires étrangères déclarant que la création de l’Etat d’Israël fut une « erreur historique », ou bien d’un diplomate français parlant d’Israël comme d’un « petit pays de merde » ?
Je pourrais développer encore et à l’infini, mais d’autres l’ont fait et je n’apporterais rien de bien nouveau.
 
En ce jour de triste commémoration… Regardez bien, Juifs de France et d’Europe, les vidéos de ce moment sur le Net, écoutez bien le chant de ces sirènes, car il devient de plus en plus évident qu’elles n’évoquent pas seulement ce passé terrible, mais qu’elles annoncent aussi la catastrophe à venir.
Cessez de vous voiler la face !
Cessez de vous demander ce qui vous attend chez vous, en Israël !
Quittez ce « Grand Pays de merde » !
Il fut beau, il fut grand, il fut magnifique. Mais c’est un Titanic qui vous engloutira tous.
Aux chaloupes, mes frères et mes sœurs, oubliez vos peurs, sauvez vos peaux, celles de vos enfants, sauvez vos vies !
Post-Scriptum 1 : Je veux préciser que j’ai une quantité d’amis qui ne sont pas Juifs, de France, de Belgique et d’ailleurs, qui soutiennent Israël et les Juifs. Mais c’est leur honneur qu’ils sauvent, ce n’est pas l’honneur de leur pays, car ils sont de francs-tireurs – et c’est tout à LEUR honneur.

Post-Scriptum 2 : La France et tous les pays d’Europe se dirigent avec allégresse vers des guerres civiles. Ce sera pas joli du tout. Israël survivra, car il a toujours survécu. Me voilà devenu prophète !

Yaakov Rotil

Le coup de gueule de Yaakov Rotil

Commenter cet article

Emma F. 08/05/2016 10:29

Je ne suis pas d'accord avec tout l'article. Laissons à Manuel Valls (dont je ne suis pas une fervente partisane par ailleurs), la sincérité de ses paroles : « la France sans les Juifs ne serait plus la France ». Le même est également contre l'accueil inconsidéré des migrants, mais l'Europe de Merkel nous l'impose. D'autres politiques en sont également bien conscients.Reste à savoir s'ils auront une marge de manoeuvre suffisante pour mettre un frein à l'immigration musulmane.
Non, la France n'est pas "un grand pays de merde", elle est un de ceux qui résiste le mieux à l'islamisation, notamment par sa loi sur le voile de 2004 que les pays anglo-saxons nous envient.
Gardons espoir, beaucoup de français partagent ces idées, ils les traduiront dans les urnes...

Cat Ola Hadacha 08/05/2016 21:05

Je trouve au contraire que cet article resume remarquablement la situaton actuelle, les paroles de monsieur Tango sont creuses et se sont revelees telles, notamment a l'occasion du vote inique de la France en faveur de la resolution insensee de l'UNESCO concernant le Mur du Temple. Il a raison de predire ces guerres civiles en Europe, elles opposeront le camp des musulmans et des dhimmis aux autres, qui refuseront de se soumettre, d'abdiquer leurs principes et leur identite... Hier le premier maire musulman d'Europe a ete elu a Londres, la ville des Francais libres, des resistants...Ironie du sort ! Monsieur Rotil evoque la catastrophe a venir, et il a raison...C'est evident. Les des sont jetes, le nier est niais. Desolee.