Abbas et ses accusations de meurtre rituel accueillis par une ovation au Parlement européen Hélène Keller-Lind

Publié le

Source : www.desinfos.com

Le président corrompu, non élu, d’une Autorité palestinienne qui incite à la haine et au terrorisme anti-israéliens, était accueilli en héros le 23 juin 2016 au Parlement européen. À l’issue d’un discours scandaleux dans lequel il accusait des rabbins israéliens de vouloir empoisonner des puits palestiniens et Israël de contraindre ses administrés à vivre « dans une prison à ciel ouvert », les députés européens présents se sont levés pour lui faire une ovation.Tout un symbole. La preuve est faite, si besoin était, que l’intervention de la France et de l’UE dans le conflit israélo-palestinien ne peut être que néfaste.

Des rabbins imaginaires inciteraient à empoisonner l’eau des Palestiniens, une accusation de crime rituel reprise par Abbas et Autorité palestinienne

« Israël a transformé notre pays en prison à ciel ouvert », une déclaration de Mahmoud Abbas devant le Parlement européen, reprise par nombre de médias, à l’instar de l’agence de presse iranienne PressTv. Après avoir accusé Israël de « politiques fascistes » ou de « provocations incessantes » il affirmait que si « l’occupation israélienne cessait » cela en serait « terminé du terrorisme dans le monde ». Et il n’hésitait pas à « dire qu’un groupe de rabbins a déclaré qu’il fallait empoisonner l’eau pour tuer des Palestiniens. Une incitation au massacre du peuple palestinien ». Press TV précise qu’il reprenait là une accusation récente lancée dans un média turc..

Une accusation diffusée le 20 juin 2016 par la télévision officielle palestinienne, comme le relevait Palestinian Media Watch -PMW- qui a mis en ligne la vidéo traduite dans laquelle un journaliste palestinien accusait un rabbin et une organisation imaginaires...

 

La veille c’est le ministère des Affaires étrangères palestinien qui annonçait la mort de milliers de Palestiniens si rien n’était fait. PMW démonte étape par étape l’élaboration et la mise en place de cette fable depuis le 16 juin 2016, l’OLP allant jusqu’à citer comme source l’ONG israélienne Breaking the Silence – dont les activités sont plus que douteuses par ailleurs – mais qui a nié être à l’origine de ces affirmations diffamatoires....

Une scandaleuse accusation de crime rituel moyenâgeuse remise au goût du jour par Abbas, y compris devant le parlement européen en session plénière, qui ne freina pourtant pas l’enthousiasme des députés européens présents qui, debout, firent au dictateur corrompu une ovation à la fin de son long discours. Accusation infondée, bien entendu, comme le rappelait Haaretz, un quotidien israélien que l’on ne peut soupçonner de parti pris anti-palestinien. Il précisait que cette déclaration d’Abbas ne figure pas dans le discours écrit distribué par les Palestiniens et a donc dû être ajoutée à chaud par le dirigeant palestinien. Son administration ayant bien préparé le terrain comme le montre PMW.

Un petit dictateur corrompu qui viole les droits humains des Palestiniens, remercié chaleureusement par Martin Schulz, président de l’EU

Un « président » palestinien reçu en héros à Bruxelles ou Paris, dont on rappellera qu’il règne en dictateur étant donné que son mandat de quatre ans s’est terminé il y sept ans sans être renouvelé. Autre rappel : lui et son administration sont corrompus et détournent une grande partie des fonds versés par les pays donateurs pour la population palestinienne. Ce qui rend peu probable l’établissement d’un État palestinien viable. Une autre partie étant détournée à des fins de propagande et d’incitation au « martyre » ou terrorisme. Un Abbas qui, parallèlement, viole les droits humains de ses administrés,

C’est ce personnage que le président du parlement européen, Matin Schulz, a reçu très chaleureusement, le remerciant d’avoir accepté son invitation à prendre la parole, et surtout à le faire pendant « le mois sacré du ramadan », insistant sur « l’énorme importance de bonnes relations avec la Palestine pour le parlement européen...l’UE étant son principal partenaire sur le plan économique et humanitaire... ». Lire bailleur de fonds. Martin Schulz réaffirmait le soutien de l’UE à l’initiative dite de paix française, espérant une conférence internationale avant la fin de l’année. Abbas réclamant un mécanisme pour appliquer ce que seront les résolutions adoptées alors. Soit un État palestinien sur « les frontières de 67 avec Jérusalem Est pour capitale. », Garantissant, selon lui, la fin du terrorisme et de la radicalisation dans le monde....

L’ Union Européenne (UE) accuse Israël de priver d’eau potable des milliers de Palestiniens

Les 22 et 23 juin 2016 l’UE diffusait d’ailleurs dans le cadre de l’annonce des nouvelles à venir une vidéo dans laquelle Israël est accusé « d’avoir coupé l’eau dans une grande partie de la Cisjordanie et de priver des milliers de Palestiniens d’eau potable propre pendant le mois sacré du Ramadan.. »

La journaliste israélienne Amira Hass, connue pour son militantisme anti-israélien y était allée de son couplet sur l’eau récemment, ses accusations ridicules de vol d’eau par les Israéliens ayant été démontées par l’organisation CAMERA. Serait-elle instrumentalisée par Abbas ou l’Union européenne ?
**********

 

Article en lien : Israël : le vol de l'eau

Commenter cet article

Sam 26/06/2016 11:58

Mentez, mentez. Il en restera toujours quelque chose. Car voici: Celui qui garde Israel ne dort ni ne sommeille.

Sam 26/06/2016 11:55

Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose.Celui garde Israël ne dort, ni ne sommeille.