C'est quoi l'initiative de paix arabe ?

Publié le

Israël c'est en blanc !

Israël c'est en blanc !

Le Ministre saoudien des Affaires Etrangères refuse de mettre à jour l'initiative de paix arabe cf. lien

L'initiative de paix arabe semble, telle qu'elle est présentée dans tous les media, une initiative positive de progrès. Cette idée de la reconnaissance d'Israël et d'un traité de paix global avec les pays arabes est une belle idée mais qu'en est-il concrètement ?

Voici les pays membres de la ligue arabe  : l'Arabie saoudite, le Yémen, la Syrie, le Soudan, l'Irak, la Somalie, l'Égypte, la Libye, le Liban, Oman, la Mauritanie, l'Algérie,  le Maroc,  la Tunisie,  les Émirats arabes unis, la Jordanie,  le Koweït, le Qatar, Bahreïn, Djibouti et les Comores or ce plan est proposé par l'intermédiaire de l'Arabie saoudite qui en est l'initiatrice mais rien n'indique que tous les pays membres de la Ligue arabe y souscrivent ni que certains représentants actuels des pays en butte à des guerres ou guérillas terroristes soient habilités à garantir la pérennité de telles décisions.

Il faut savoir qu'Israël doit accepter le plan mot par mot sans en retirer une seule lettre, les Arabes ne négocieront pas avec Israël sur quoi que ce soit avant la fin de la mise en place de ce plan et c'est une condition non négociable. Israël doit accepter de retourner aux lignes d'armistice de 1948, doit renoncer à la vieille ville de Jérusalem et par conséquent à ses Lieux Saints et doit aussi accepter le retour de quelques centaines de milliers au mieux ou millions au pire des descendants de la 4ème génération des Arabes palestiniens qui ont fui sur l'injonction des armées arabes et par peur. Nulle mention du million de Juifs ayant été contraints de quitter les pays arabes !

Ce projet révèle l'intention claire de mettre Israël à genoux, de lui dénier le droit à la sécurité et de le faire retourner aux frontières de 1948 absolument indéfendable (les frontières d'Auschwitz, selon Abba Eban), il révèle surtout le désir arabe de prendre le contrôle de la vieille ville de Jérusalem, capitale et centre du peuple juif depuis 3000 ans et reflète clairement le refus musulman de reconnaître la légitimité de la religion juive et de ses Lieux saints.

Si Israël prenait la décision folle et suicidaire d'accepter ce plan, cela entraînerait une situation irréversible qui verrait tout d'abord Israël renoncer à ses atouts territoriaux puis se trouver sous la menace existentielle d'ennemis qui profiteraient de la situation car personne au monde ne pourrait garantir l'application d'un tel traité par les membres signataires et encore moins par ceux qui n'auront pas signé ! Une partie des pays arabes pourraient trouver des excuses pour ne pas mettre en application un tel accord. La ligue Arabe n'a pas la capacité d'imposer quoi que ce soit à ses membres, depuis sa création la Ligue Arabe a toujours été caractérisée par son inefficacité, elle ne dispose d’aucun pouvoir supra-étatique. Ainsi, lorsqu’une décision est votée, celle-ci n’est appliquée que par les membres y ayant souscrit et pas toujours cf. lien. 

Par conséquent la décision de faire la paix avec Israël même si elle est prise à l'unanimité n'en garantit pas son application par les pays arabes ! Rappelons quand même que la Syrie, la Somalie, la Libye, le Liban, le Yémen, l'Irak, le Soudan et même l'Arabie saoudite sont en guerre ou subissent des guerres ou des guérillas sur leurs territoires, cf. lien, alors avant de signer un traité de paix avec Israël il faudrait d'abord que le pays soit lui-même en paix et que ses représentants officiels soient légitimes ! Quand aux garanties internationnales elles n'ont jamais garanti quoi que ce soit, les exemples sont légion !

Admettons que tous les pays de la Ligue arabe souscrivent à ce plan, Israël se trouverait sans aucune défense devant les menaces d'autres pays musulmans tels que l'Iran qui affiche l'objectif de rayer l'Etat sioniste, "le petit Satan", de la carte sans compter les menaces potentielles futures de pays comme le Pakistan ou la Malaisie etc.

Enfin dans toute l'histoire humaine on n'a jamais vu les vainqueurs de plusieurs guerres d'agression dirigées contre eux, revenir au statu quo ante pour satisfaire aux désirs des vaincus ! Car enfin les pays arabes ont tenté d'annihiler l'Etat juif une 1ère fois en 48, puis en 67 puis en 73, puis ils ont opté avec les arabes palestiniens pour un terrorisme sanglant, ensuite devant leurs échecs successifs, ils ont opté pour une délégitimisation  d'Israël au niveau international et tente aujourd'hui à l'aide des Nations Unis (où ils ont la majorité automatique avec l'OCI) et de presque l'ensemble des nations du monde d'aboutir au même objectif en proposant une initiative de paix qui n'en porte que le nom. Quand on opte pour la guerre pendant plus de 70 ans, plus d'un siècle en fait, il faut procéder par étapes afin de prouver sa bonne foi, il faut préparer les populations à la paix et donc cesser complètement l'incitation à la haine d'Israël et des Juifs, Yahoud, comme elle se pratique dans tout le monde arabe et chez les Arabes palestiniens qui endoctrinent leurs enfants dès l'école maternelle cf.lien, lien, lien, lien !

Il faudrait enfin que le monde arabe et musulman acceptent de se pencher sur son passé de persécutions envers les Juifs (et autres minorités religieuses) et cessent de se faire passer pour les victimes, car les Juifs ont été durement persécutés, humiliés, déniés de leurs droits les plus élémentaires en tant que dhimmis : cela concerne des millions de personnes, des biens considérables et une période de plusieurs siècles, ce qui comparativement à l'injustice subie par les Arabes palestiniens laisse perplexe. cf. lien, lien

Enfin je rappelle que les Arabes de Palestine sont responsables du Livre Blanc britannique qui empêchait les Juifs d'émigrer en Palestine durant la Shoah alors qu'ils étaient pris au piège en Europe sans aucune possibilité de fuir et que des centaines de milliers de Juifs auraient pu être sauvés si le Mandat sur la Palestine décidé par la Société des Nations, l'ancêtre de l'ONU, avait été respecté :
"recognition has thereby been given to the historical connection of the Jewish people with Palestine and to the grounds for reconstituting their national home in that country", reconnaissance du lien historique du peuple juif avec la Palestine et reconstitution de son foyer national dans ce pays,
et "ART. 5. The Mandatory shall be responsible for seeing that no Palestine territory shall be ceded or leased to, or in any way placed under the control of the Government of any foreign Power", le mandataire sera responsable de faire respecter qu'aucune portion de territoire de la Palestine ne soit cédé ou loué ou de quelque façon placée sous le contrôle d'une puissance étrangère ! cf. lien
La création de la Transjordanie a ainsi été une entorse grave à l'engagement international mais il s'agissait déjà d'un 1er partage entre Juifs et Arabes, aux Arabes la rive orientale du Jourdain sur les 3/4 de la Palestine, aux Juifs la rive occidentale le 1/4 du territoire restant, le Jourdain et la vallée du Jourdain étant une frontière naturelle. Les habitants juifs de la rive est se sont bien réinstallées à l'ouest alors qu'aucun habitant arabe de l'ouest n'est passé à l'est et au contraire un afflux constant d'Arabes a continué à augmenter la population arabe de la rive occidentale, on peut comprendre qu'ils préféraient la prospérité apportée par les Juifs à la vie en Transjordanie rebaptisée plus tard Jordanie mais qu'ils ne se fassent pas ensuite passer pour les habitants autochtones du pays et c'est bien pour cela que l'Unrwa, l'office onusien spécialement crée pour eux n'a exigé que 2 ans de présence sur le territoire palestinien pour leur octroyer des droits !!! C'est comme si pour prouver qu'on était bien français il suffisait de justifier de 2 ans de présence en France !!!

Pour qu'une négociation de paix puisse aboutir, il faut que les acteurs concernés acceptent de discuter et surtout de faire des compromis, cela ne peut en aucun cas être l'imposition à l'un des acteur du conflit de toutes les revendications de l'autre avec chantages et pressions internationales ! Depuis les Trois Non de Khartoum : non à la paix, non à la reconnaissance, non à la négociation avec Israël, les changements sont minimes, c'est toujours non à la reconnaissance d'Israël, non à la reconnaissance de l'Etat juif d'Israël, non au passé juif historique, antique ou religieux de la Palestine, non à la négociation mais oui à la signature d'un "traité de paix" qui est en fait la redditon d'Israël aux conditions de la ligue arabe !

Voici un rappel aux Français ont oublié et aux autres qui se permettent de juger, de condamner, de prendre parti sans connaître les faits historiques. 

© danilette's

Israël (un petit point blanc) et les pays musulmans

Israël (un petit point blanc) et les pays musulmans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yéochoua 04/06/2016 23:06

Une proposition sérieuse des pays arabes doit consister en un effort commun entre ces pays d'accueillir sur leur sol et d'absorber chez eux la population arabe qui se trouve sur la terre d'Israël et qui pose sans cesse des problèmes au seul Etat juif.