La « conférence de la paix » de Paris: un fantasme néocolonial et une bouffonnerie, Léon Rosenbaum

Publié le

Source : http://sourceisrael.com/2016/06/la-conference-de-la-paix-de-paris-un-fantasme-neocolonial-et-une-bouffonnerie/

On croyait révolu le temps de Sykes-Picot quand les puissances impériales se partageaient d’un trait de plume, sur une carte, les zones d’influence pour y planter leurs griffes. On croyait fini les temps des canonnières occidentales menaçant de destruction les capitales orientales si leurs dirigeants n’obéissaient pas au doigt et à l’œil.

Pourtant, rien ne ressemble autant à cette politique passéiste et inique que la tentative d’imposer à l’Etat Juif un règlement non négocié de ses frontières au mépris de ses droits souverains avec menace de l’imposer s’il n’agrée pas à ce « Diktat ».

Mais surtout comment les dirigeants d’un pays comme la France peuvent-il aujourd’hui prétendre avec sérieux pouvoir jouer les « bons offices » pour régler un problème régional centenaire alors que dans l’arène internationale, la France a multiplié les manifestations d’hostilité et de mépris pour les droits d’Israël, réduisant à néant sa crédibilité non seulement face aux dirigeants mais aussi face à une large majorité du Peuple d’Israël.

Peut-on voter à l’assemblée générale de l’UNESCO en faveur d’une résolution absurde qui dénie tout lien entre le Peuple Juif et le Mont du Temple à Jérusalem, voter à l’OMS en faveur d’une résolution qui décrit Israël comme le seul Etat au monde qui porterait atteinte à la santé des habitants Druses du Golan – alors qu’Israël soigne en silence les victimes de la guerre civile en Syrie – et qui accuse l’Etat Juif de nuire à la santé mentale des Arabes palestiniens, alors que des milliers de Palestiniens sont soignés dans ses hôpitaux, et croire que les citoyens israéliens peuvent vous accorder la moindre confiance?

Il faut rappeler inlassablement que la seule base juridique authentique en droit international public en vue d’une solution au conflit israélo-arabe est le traité de San Remo de 1923 par lequel les Nations reconnaissent les droits historiques du Peuple Juif sur sa Terre. Ce texte prévoyait la restitution au Peuple Juif des deux rives du Jourdain. Depuis les traités de paix entre Israël et l’Egypte et entre Israël et la Jordanie, Israël a fait d’immenses concessions en faveur de la paix.

Cependant, nul ne peut obliger l’Etat juif souverain à se suicider. Or les accords d’Oslo et leur suite ont prouvé au-delà de tout doute possible que les Arabes palestiniens n’ont pas d’autre objectif que le démantèlement de la souveraineté juive. L’encre du traité n’était pas encore sèche que déjà Arafat, dans un discours à Johannesburg, exposait qu’il s’agissait d’une ruse (en évoquant comme modèle la trahison de Mahomet face au Koraïchites). Mais depuis, toute parcelle de la Terre d’Israël confiée sous quelque forme que ce soit aux Arabes palestiniens est aussitôt devenue une base d’agression contre les Israéliens civils et militaires.

Les sommes énormes déversées dans les caisses de l’Autorité Palestinienne, fruit empoisonné d’Oslo, (supérieures au Plan Marshall) n’ont servi qu’à financer l’achat d’armes et une propagande antijuive mondiale, sans précédent par son ampleur et sa hargne, même à l’époque des nazis.

Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que l’immigration arabe et musulmane massive en France a changé la donne électorale dans ce pays. Depuis longtemps, les socialistes français ont imaginé la conquête et la conservation du pouvoir en donnant des gages antijuifs et anti-israéliens à ce segment de la population qui a sucé l’antisémitisme avec le lait de sa mère. Au lieu d’assumer les vraies valeurs que la France a attachées à son nom en exigeant sur ce point un vigoureux redressement, l’essentiel de la société civile en France se vautre dans l’antisémitisme le plus vil. Il n’est pas surprenant que la France en soit arrivée à l’état où elle se trouve. Tenter de se refaire une santé sur le dos des Juifs est une recette éculée qui n’a plus d’avenir.

Croit-on vraiment à Paris que l’on peut impunément convoquer des dizaines de délégations à une conférence supposée régler le sort d’Israël, sans même inviter ce dernier Etat? Et ce, quand Israël demande sur tous les tons des négociations directes?

Croit-on vraiment qu’Israël n’a pas les moyens militaires pour ne pas se laisser dépecer, quel que soit le résultat de ces palabres?

C’est donc qu’il s’agit d’une mise en scène faite pour satisfaire les banlieues françaises islamisées et les bailleurs de fonds pétroliers du Golfe et d’ailleurs. Il n’y a pas de bouffonnerie plus cynique et plus sinistre!

L’invention d’une pseudo légitimité de substitution pour nier les droits historiques du Peuple d’Israël n’est que la suite d’un très ancien penchant pervers de l’Occident dont les sources chrétiennes, mêmes laïcisées, continuent de véhiculer des complexes et des jalousies inassouvies face au peuple théophore, le découvreur du D.ieu Unique.

Le récit de la Bible hébraïque, largement imité mais souvent déformé tant par les Chrétiens que par les Musulmans, reste l’inébranlable point d’ancrage de la civilisation humaine à une morale venue d’en haut.

C’est bien ce qui explique la rage fébrile à tenter de détruire le renouveau hébraïque sur la Terre d’Israël. Nous serons un certain nombre, de par le monde, à lutter contre ces tentatives immondes. Léon ROZENBAUM

******************
Voir également cette vidéo qui explique le fondement juridique de l'Etat d'Israël :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article