Amour ou Jihad dès la maternelle, Misha Avni

Publié le

Micah Lakin

Misha Avni Lakin se consacre depuis la mort de son père à lutter contre l’incitation à la haine sous toutes ses formes. Il a fondé "Stop Incitement", un mouvement dont l'objectif est de faire cesser sur les réseaux sociaux l'incitation à la haine, à la violence et à la terreur. Il est devenu célèbre en intentant un procès contre Facebook avec 20 000 plaignants. Son père, Richard Lakin, 76 ans, a été tué à Jérusalem dans une attaque terroriste palestinienne. C'était un ancien directeur d’école du connecticut et militant des droits civiques américains, avant d'immigrer en Israël en 1983. Il était passionné de pédagogie, auteur du livre "Enseigner est un acte d'amour"...
« Le 13 octobre 2015, deux terroristes sont montés à bord du bus numéro 78 dans le quartier d’Armon Hanatsiv de Jérusalem et ont commencé à tirer au hasard et à poignarder des gens. Mon père, Richard Lakin, a été touché à la tête, il est tombé au sol et c'est alors qu'il a été poignardé à la tête, au visage et à l'abdomen, la plupart de ses organes vitaux ont été perforés ».
Des quantité de vidéos circulent expliquant comment poignarder un Juif, quelles parties du corps viser, le mode d'emploi pour toucher les parties vitales, exempleexemple. L'incitation à la haine sur les réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook, Youtube a pris une très grande ampleur ! Il y a quelques années, Fiamma Nirenstein alors sénatrice italienne, avait dirigé une enquête parlementaire sur "l'antisémitisme en ligne" en Italie, depuis le phénomène n'a fait que se renforcer.

Richard Lakin z"l avec son fils Misha et un de ses petits-enfantsRichard Lakin z"l avec son fils Misha et un de ses petits-enfants

Richard Lakin z"l avec son fils Misha et un de ses petits-enfants

Misha Avni s'est même rendu à la Knesset pour exhorter les députés à faire davantage pour stopper l’incitation à la haine répandue sur les réseaux sociaux dans l’espoir d’éviter d'autres tragédies.

Il est inconcevable que ce réseau social, le plus puissant du monde, dont l’influence est sans doute plus grande que celle des chefs d’Etat permette aux terroristes d’appeler à l’assassinat de Juifs innocents, mon père est mort des suites de la même incitation à la haine contre laquelle il a lutté toute sa vie. L’assassinat brutal de mon père, les récentes attaques terroristes à Paris, et les milliers de personnes qui ont été assassinées dans des attentats terroristes à travers le monde font tous partie d’une insurrection islamiste radicale qui a été facilitée et accélérée par l’utilisation des réseaux sociaux.

Misha Lakin

La campagne de Misha se poursuit. Voici un article paru le 2 juillet : "Love and Jihad in Kindergarten" adapté en français par : http://observatoiredumoyenorient.blogspot.fr/2016/07/amour-et-jihad-la-maternelle.html

Regardez bien les deux images ci-dessous. Leur juxtaposition est plus parlante qu'un million de mots. La première vient de la fête de fin d'année de l'école maternelle de ma fille, à Tel-Aviv. C'est une maternelle israélienne typique. A l'arrière-plan vous voyez une fresque représentant des enfants de différentes cultures - dont un arabe . La légende en hébreu se lit: «Les enfants du monde entier se tiennent la main." Ma fille, et ses camarades, jouent sur des tambours arabes traditionnels, appelés Darbouka, et montrent comment ils ont appris à compter en arabe. Nous éduquons nos enfants dans les valeurs fondamentales que sont la liberté, la diversité, le pluralisme, l'amour et le respect mutuel.

Ecole maternelle Tel-Aviv

Ecole maternelle Tel-Aviv

La deuxième image vient d'une maternelle à Gaza. Deux garçons pointent des armes sur la tête d'un troisième enfant qui se tient à genoux sur le sol, son chapeau orné d'une étoile de David bleue sur fond blanc. C'est une école élémentaire palestinienne typique et c'est tragique. Ils enseignent à leurs enfants la haine et la fierté de tuer.

Ecole maternelle à Gaza

Ecole maternelle à Gaza

Mon défunt père m'a appris que chaque enfant est un miracle précieux; un miracle qui doit être nourri, pas empoisonné. Tant que les islamistes radicaux enseignent à leurs enfants la haine et la violence meurtrière, le terrorisme continuera à se répandre dans le monde occidental.
Jetez à nouveau un oeil sur la fresque du mur de l'école de ma fille: vous remarquerez des images emblématiques de Londres, Paris, New York, Rome et Mumbai. Pour nous, ce sont des centres de la culture et de l'histoire. Pour DAESH ( L'Etat islamique), Al Qaïda, Boko Haram, le Hezbollah, le Hamas et tous les autres djihadistes, ce sont des cibles.
Adapté par Observatoire du Moyen Orient le 10/7/2016

En lien :

-A l'occasion du Ramadan, la télé Palestinienne officielle du Fatah (OLP), présidé par Mahmoud ABBAS, a diffusé une série de dessins animés pour les enfants qui présente les Juifs comme les envoyés du diable lire l'article

-La paix passe par l'éducation des enfants

Commenter cet article

Levray-Dufault 28/07/2016 11:01

Mais 75% des israéliens luttent contre l’assassinat des Juifs!!...Et revendiquent le droit de tuer les terroristes palestiniens sur place sur les lieux de leurs méfaits comme cela se fait en France....ou même dans une Eglise un terroriste n''a pas le droit d'ASILE et est tue a distance avec des armes a feu sans que les policiers n'aient la moindre chance d’être atteints par les armes blanches (couteaux) des terroristes.....Les français ont donc le droit de tuer un terroriste sur le lieu de son crime même en enfreignant le droit de légitime défense tel qu'il est établi dans le droit et la jurisprudence francaise !! Les policiers n'ont meme pas a demander aux terroristes de se rendre, ni non plus a se contenter de leur tirer dans les jambes pour neutraliser ou procededr a des arrestation mais bien de massacrer sommairement les terroristes en criblant de balles le torse et la tète, SANS AVERTISSEMENT PREALBLE!!!
NOUS EXIGEONS LA MEME MANIERE D'AGIR EN ISRAEL ENVERS LES ASSASSINS PALESTINIENS: car nos palestiniens DOIVENT AVOIR LE DROIT DEMOCRATIQUE DE CREVER DE LA MEME FACON ET SUR PLACE !!!!