Israël, ce maudit point noir que les Iraniens espèrent "rayer de la carte géopolitique du monde, une fois pour toutes"

Publié le par danilette's

Dans un sermon prononcé le 1er juillet 2016 à Téhéran, avant la prière du vendredi marquant la Journée de Qods [Jérusalem], le commandant adjoint du CGRI [Corps des Gardiens de la révolution islamique] Hossein Salami a déclaré que le terrain était devenu propice à la destruction du régime sioniste, expliquant que plus de 100 000 missiles attendent d’être lancés au Liban et que des dizaines de milliers d’autres missiles ont été placés dans l’ensemble du monde musulman pour effacer « le maudit point noir » de la carte du monde. Salami a également sommé les dirigeants kurdes du nord de l’Irak de tenir leurs promesses, prévenant que l’Iran « détruira totalement tout lieu qui constitue une menace ». Le sermon a été diffusé sur la chaîne iranienne IRIB TV. Extraits :

Hossein Salami : Aujourd’hui, plus que jamais, le terrain est propice – grâce à Dieu – à la destruction, l’anéantissement et la chute du régime sioniste. Au Liban seulement, plus de 100 000 missiles attendent d’être lancés. S’il existe une volonté, si elle sert [nos] intérêts et si le régime sioniste répète ses fautes passées en raison de ses erreurs de calcul, ces missiles perceront l’espace et frapperont le cœur du régime sioniste. Ils prépareront le terrain à son effondrement dans la nouvelle ère. […] Des dizaines de milliers d’autres missiles de haute-précision et de longue portée, dotés des capacités destructrices nécessaires, ont été placés en des lieux distincts dans le monde islamique. Ils ne font qu’attendre les ordres ; ainsi lorsque ils appuieront sur la détente, le maudit point noir sera rayé de la carte géopolitique du monde, une fois pour toutes. [...]

Aujourd’hui, contrairement à autrefois, le potentiel de destruction de ce régime est bien réel. Le régime sioniste n’a pas la profondeur stratégique [nécessaire] sur le terrain pour se défendre. Dans certains endroits, le régime a une profondeur de seulement 14-24 kilomètres. En une seule attaque de terrain, son dos sera brisé. [...]

Lire l'article en entier sur : http://www.memri.fr/2016/07/05/le-commandant-adjoint-du-cgri-salami-sur-la-journee-de-qods-plus-de-100-000-missiles-du-liban-seulement-sont-prets-a-frapper-au-coeur-disrael-aujourdhui-plus-que-jamais-sa-destruction-est-im/

Israël, ce maudit point noir que les Iraniens espèrent "rayer de la carte géopolitique du monde, une fois pour toutes"

Commenter cet article

Sam 10/07/2016 18:41

Ça me rappelle les déclarations aussi arrogantes et fracassantes de 1967 et 1973. On connaît la suite.