La haine compassionnée de l'Europe contre Israël par Bat Ye'or

Publié le par Sacha

Source https://fr.gatestoneinstitute.org/9715/europe-haine-israel

Voici venu l'avènement du califat mondial. Ce qui signifie que la vision musulmane de l'histoire s'est imposée au sein des organisations internationales. La résolution de l'UNESCO sur Jérusalem, ce palais du révisionnisme, en est le meilleur exemple. Cette résolution sur Jérusalem a entrepris, avec l'aide de nombreux gouvernements d'Europe et d'autres pays chrétiens, d'islamiser l'histoire ancienne du peuple d'Israël.

La Déclaration de Venise de la Communauté européenne en 1980, a tenté de forcer Israël à survivre dans un territoire indéfendable et prédisait déjà sa disparition et son remplacement par un peuple dont l'existence ne s'est pas manifesté avant 1969 - et tout cela avec l'aide de l'Union soviétique mais aussi et surtout de la France. L'islamisation de Jérusalem et la délégitimation de l'Etat d'Israël étaient déjà énoncées dans cette Déclaration de Venise que l'Union européenne, à ce jour, continue de considérer comme valide.

La Déclaration de Venise de 1980 était le cadeau fait par l'Union européenne à la Ligue arabe pour rétablir de saines relations économiques avec des pays arabes très courroucés du traité de paix signé entre Israël et l'Egypte en 1979, une paix que l'Europe n'a pas été en mesure de prévenir. Les lieux saints juifs et la survie de l'Etat juif ont ainsi été sacrifiés par la Communauté européenne sur l'autel des pétrodollars.

Depuis, l'Union européenne a certes exprimé des remords quant à l'Holocauste, de l'amour et de la compassion pour Israël, mais elle a continué de soutenir, financer et encourager une population qui s'est donné pour but la destruction d'Israël, comme le proclame une doctrine très familière à cette même Europe. Les pays européens dépensent des milliards pour promouvoir avec zèle une campagne mondiale de haine palestinienne contre l'Etat d'Israël. Ils reconnaissent le terrorisme partout dans le monde, sauf en Israël, où ils sont alliés à ces terroristes qu'ils appellent des « combattants de la liberté » ou des « militants » contre « l'occupation ». La soi-disant « occupation juive » de la Judée et de la Samarie se réfère à la terre qui a été conquise par la guerre contre la Jordanie qui l'occupait en 1949-1967, et ou les juifs palestiniens ont été tués et dans le meilleur des cas, dépossédés et expulsés.

Cette politique dont la France est le héraut ne vous rappelle-t-elle rien? Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Pétain, Hitler et les fascistes alliés au Mufti de Jérusalem, chef des Frères musulmans de Palestine, ont cherché à exterminer le peuple juif, qu'ils accusaient d'être la cause du mal. Aujourd'hui, cette même politique, cette même alliance, s'est fixé le même objectif avec la même motivation : Israël serait selon eux, la cause des guerres qui ravagent le Moyen-Orient et pour cette raison, doit être rayé de la carte. Les Hommes des années 1940 ont disparu, mais leurs héritiers poursuivent la même politique, toute recouverte de compassion et d'amour, dans le but de conduire Israël au suicide « pour son propre bien ». Bien sûr !

 

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Pétain, Hitler et les fascistes alliés au Mufti de Jérusalem, chef des Frères musulmans en Palestine, ont cherché à exterminer le peuple juif, qu'ils accusaient d'être la cause du mal. Aujourd'hui, cette même politique, cette même alliance, s'est fixé le même objectif avec la même motivation: Israël doit être effacé.

 

Maintenant, avec la déclaration de l'UNESCO, nous assistons à la suppression de l'histoire du peuple israélien - l ' « Holocauste de la mémoire », comme dit Giulio Meotti – auquel s'est joint l'UE.

Mais cette déclaration de l'UNESCO n'a-t-elle aucune signification pour l'Europe et le christianisme? Le christianisme n'a-t-il pas émergé d'Israël ? Les peintures, sculptures et vitraux de nos églises ne narrent-ils pas l'histoire du peuple d'Israël ? Et n'est-ce pas la Bible, ce sanctuaire historique du peuple d'Israël depuis plus de deux millénaires, qui est laissé ouvert sur les chaires de ces mêmes églises? Personne ne l'aurait lue ? Ni commentée depuis vingt siècles? Et Jésus, aurait-il cessé d'être un juif de Judée, comme les apôtres et les évangélistes?

A moins que Jésus n'ait prêché l'islam, en arabe et dans les mosquées.

Si l'histoire d'Israël n'est pas liée à celle de la Judée, alors le christianisme et la Bible ne sont que des mensonges. Et tous ces textes anciens qui attestent de l'existence d'Israël depuis les pharaons, l'Assyrie, les Grecs, les Romains... seraient-ils des mensonges aussi ? Et cette Menora qui orne l'Arche que Titus à ramené à Rome, proviendrait-elle d'une mosquée? Il n'y avait pas de mosquées alentour à l'époque - pas même en Arabie.

La résolution de l'UNESCO ne nous force pas seulement à accepter la destruction de notre identité et de notre culture, ainsi que le remplacement du christianisme - une greffe d'Israël - par la foi musulmane ; elle détruit également un principe sous-jacent de la civilisation occidentale : la raison, qui fait que l'homme s'élève au-dessus des animaux. En défendant le principe historique de sa légitimité, Israël protège également au plan théologique la légitimité du christianisme, également lié à la Bible.

Mais si cette résolution de l'Unesco est mensongère, alors la souveraineté de l'Etat juif sur Jérusalem est légale. Et si elle est légale, pourquoi n'entend-on pas les protestations des défenseurs des droits de l'homme ? Combien le monde compte-t-il de chrétiens ? Deux milliards et demi ? Combien ont protesté ? Un million ? Une centaine de millier ? Dix mille ? Cinquante ? Et où sont les grandes voix catholiques et protestantes qui ont protesté contre cette islamisation du christianisme ? Cette passivité, cette indifférence, incitent à croire que l'Europe ressemblera bientôt au Liban.

Cette résolution de l'UNESCO à laquelle l'Europe n'a rien objecté - à l'exception de quatre pays, dont l'abstention n'a été en rien une protestation, mais un acte de lâcheté - est la charte même de l'islamisation de l'Europe et du christianisme. Elle détaille une politique qui, à partir de 1973, concorde avec l'immigration de masse et ses conséquences ; c'est à cette date en effet que la Communauté européenne a décidé de s'allier avec l'ennemi d'Israël, l'OLP. C'est cette politique d'alliance avec les ennemis d'Israël qui a conduit à l'abandon des chrétiens libanais quand ils ont été attaqués par ces Palestiniens que l'Europe soutenait. C'est cette politique qui a conduit au déni de l'histoire du djihad, à la dhimmitude et à la tragédie des chrétiens, otages du monde arabe – et il ne pouvait en être autrement dans la mesure où les Palestiniens incarnent les valeurs du djihad et de la dhimmitude contre les juifs, les chrétiens et l'Europe.

L'alliance de l'Europe avec les ennemis d'Israël, dans le but de délégitimer et de détruire Israël, est la poursuite des politiques d'Hitler et Pétain; mais comment pouvez-vous détruire Israël sans détruire le christianisme ? Qu'est-ce que le christianisme sans la Bible, les prophètes, un Jésus juif, et les valeurs universelles dont ils sont porteurs ? Cette alliance a ruiné l'Europe - parce que les ennemis d'Israël sont aussi des ennemis du christianisme et de l'Europe. Comment peut-on s'allier avec ceux qui veulent vous détruire, sans s'éliminer soi-même ?

La haine obsessionnelle d'Hitler pour Israël a fini par ruiner l'Europe. Cette haine a persisté aujourd'hui dans l'Union européenne contre l'Etat juif. La grande ironie est qu'en essayant de détruire Israël, l'Europe s'est détruite elle-même.

Les peuples d'Europe ne retrouveront leur liberté et leur l'identité qu'en se dégageant de cette alliance euro-arabe qui les unit dans un schéma génocidaire contre Israël et l'Occident, schéma au sein duquel ils sont tout à la fois protagonistes et victimes. Alors, et alors seulement, ils seront en mesure d'aider ces musulmans qui luttent courageusement pour libérer leurs frères de la haine qui défigure le visage humain - la haine djihadiste - et les persuader d'accepter la diversité humaine. Nous avons négligé ces musulmans. Ils se battent seuls pour eux et pour nous. Il est impératif de les aider.

Bat Ye'or est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la dhimmitude, dont Eurabia: L'axe euro-arabe. Son prochain livre, Comprendre Eurabia, sera publié par Gatestone Institut et RVP Publishers en 2017.

 

La haine compassionnée de l'Europe contre Israël  par Bat Ye'or
La haine compassionnée de l'Europe contre Israël  par Bat Ye'or

Commenter cet article