Le sens profond de la haine contre Netanyahou, Léon Rozembaum

Publié le

Lire l'article original sur : http://sourceisrael.com/2018/02/le-sens-profond-de-la-haine-contre-netanyahou/

Le déchaînement contre Binyamin Netanyahou, Premier Ministre en exercice de l’Etat Juif, émanant de l’essentiel de la presse israélienne, écrite et audiovisuelle, de certaines unités de la Police et de l’opposition de gauche, est trop débridé pour ne pas recéler de sens caché.
Des gens qui prétendent toujours être respectueux de la loi au point d’idolâtrer si souvent la Cour Suprême, piétinent sans vergogne, tous les jours, la présomption d’innocence qui est l’indice même d’un régime démocratique.
L’on ne peut pas ne pas distinguer un parallèle entre ces désordres et ce qu’il faut bien appeler l’antisémitisme structurel de l’Occident.
Depuis tant d’années que tant de personnes se sont efforcées de contrecarrer l’information occidentale biaisée sur le Proche-Orient en général et sur Israël en particulier, il est devenu évident qu’il ne s’agit pas d’un problème de « bonne foi surprise ».

Ces perversions ne sont pas seulement non plus le résultat d’une propagande arabe qui serait habile et avec de gros moyens.

Certes, la montée de l’Islam en Occident, par l’immigration massive et par les conversions de jeunes occidentaux déboussolés par la société hédoniste et assoiffés d’absolu a largement contribué au réveil de la haine des Juifs qui est consubstantielle au texte coranique mais aussi au langage et au vécu des sociétés musulmanes à travers le monde.

Mais le vrai problème semble bien être ailleurs.  Tout se passe comme si l’antisémitisme et le pseudopode de cette hydre, l’anti-israélisme, se rattachaient à des racines essentielles de l’Occident et surtout de l’Europe occidentale.

Nous avons aujourd’hui suffisamment de recul pour juger la politique hostile de l’Union Européenne à l’égard d’Israël qui n’a fait que se renforcer depuis la déclaration de Venise, le seul point d’accord de politique étrangère entre Européens, pour déboucher depuis quelques temps sur le marquage des produits juifs de Judée et le financement de constructions arabes illégales dans la Zone C de Judée et Samarie, en violation des Accord d’Oslo dont l’UE est censée être garante. Mais les Etats de l’Europe de l’ouest financent aussi le terrorisme palestinien notamment en versant de larges rentes aux familles des terroristes neutralisés par les forces de l’ordre, multiplient les attributions de noms de rues aux pires assassins de Juifs et les expositions à la gloire des tueurs.

D’autre part, l’aspiration idéologique à se couper de toute référence biblique dans le contrat social européen, par exemple le « mariage pour tous » l’atteinte aux interdits sexuels de la Thora qui servaient de fondement à la société européenne et avaient assuré ses succès, qui mène droit au triomphe d’un paganisme renouvelé, cristallise l’opposition aux Juifs, témoins et garants de la Loi.

Ceux qui en Israël ont partie liée avec cette idéologie et se croient porteurs du « progrès » communément appelés « la gauche » alors qu’ils n’ont généralement que très peu à voir avec la défense des pauvres, focalisent leur haine sur  Netanyahou parce que le Premier Ministre qui a une vision historique et planétaire du Peuple d’Israël a conduit le Pays, dans le respect de la souveraineté d’Israël, à une situation enviable: plein emploi, économie florissante, Recherche, inventivité, puissance militaire appréciable avec un usage limité de la force, relations internationales fécondes sur les 5 continents. Et tout cela dans le respect de la Tradition Juive. La hargne contre Netanyahou procède largement d’un alignement sur l’antisémitisme structurel européen.

Mais même si ces manœuvres et quelques indélicatesses du couple Netanyahou aboutissent finalement à sa destitution, une large majorité d’Israéliens voteront pour la droite modérée du Likoud, car ils ont eu leur compte de fausses promesses de paix et de lendemains qui chantent dans un environnement régional d’une violence extrême.

Que les servants de l’idéologie européenne décadente dans notre pays, ne se réjouissent pas trop vite. La Justice n’a pas dit son dernier mot et le Peuple d’Israël n »est pas infantile.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article