Si l'Iran est en Syrie c'est pour se rapprocher des frontières d'Israël

Publié le

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas pourquoi l'Iran s'est installé en Syrie voici quelques déclarations de la bouche même de dirigeants iraniens avec quelques tweets révélateurs que j'ai postés en bas de l'article.

  • Du Guide suprême Ali Khamenei : le 1er tweet du 15 avril explique que la raison de la présence iranienne en Syrie n'est pas fondée sur un désir expansionniste dans la région.  La raison de la présence iranienne en Syrie et Asie occidentale a été d'aider la résistance contre l'oppression : "The reason for Iran’s presence in Syria and in West Asia was to aid the resistance against oppression". Que signifie donc la résistance contre l'oppression ?

Un 2ème tweet nous renseigne : la résistance contre l'oppression mènera au progrès, un exemple clair est celui de la nation palestinienne qui était au départ une nation faible mais, par la résistance, est devenue une Palestine forte. "Resistance against oppression will certainly lead to progress, a clear example of which is the Palestinian nation that was initially a weak nation but— through resistance— has now turned into a strong Palestine".

La raison de la présence iranienne en Syrie c'est bel et bien le désir de se rapprocher des frontières israéliennes pour pouvoir plus facilement attaquer Israël avec l'objectif clairement avoué et obsessionnellement répété dans tous les discours depuis des années de "détruire l'entité sioniste".

  • Du commandant adjoint du CGRI [Corps des gardiens de la révolution islamique] iranien, Hossein Salami qui menace de tirer des missiles balistiques sur les porte-avions et les bases ennemies de la région en cas de guerre

"Au Liban, le Hezbollah met le régime sioniste hors d’haleine. Le régime sioniste juge la force du Hezbollah plus puissante que la sienne. Si le Hezbollah n’existait pas, il nous aurait fallu reconsidérer [notre stratégie] vis-à-vis du régime sioniste. Aujourd’hui, les armées de Syrie et d’Irak constituent notre profondeur stratégique défensive". Il prévient : "le doigt est sur la gâchette, les missiles sont prêts et seront lancés à n'importe quel moment du sinistre complot ennemi, le Nord et l'Ouest d'Israël [il dit en iranien entité sioniste*] sont au carrefour du feu, vous ne pourrez pas vous échapper, vous vivez dans la bouche du dragon.
[*les Ayatollah ne prononcent jamais le nom Israël qui leur brûle la langue, ils utilisent, entité sioniste, régime sioniste, petit Satan]

"Laissez-moi parler aux Sionistes, nous vous connaissons bien, vous êtes très vulnérables, vous n'avez pas de profondeur stratégique,  et vos forces ne sont pas aussi nombreuses que les nôtres, celles de l'opération "Beit al-Moqaddas"  !

Curieusement Beit al-Moqaddas signifie le Lieu du Temple saint soit Jérusalem et c'est la traduction littérale de l'hébreu Bet HaMikdach, le Temple juif érigé par Salomon, un paradoxe suprême car l'Iran qui cherche à détruire Israël et prendre le contrôle de Jérusalem, reconnaît inconsciemment l'identité juive du Temple saint !

Vous n'avez aucun échappatoire, aucune issue sauf la mer. Ne comptez pas sur vos bases aériennes, elles sont à portée de tir et seront vite neutralisées. Ne comptez pas sur les USA, la France ou la Grande-Bretagne, ils risquent d'arriver quand vous ne serez déjà plus là tehrantimes

Enfin d'après Farid Ghadry : Assad, Poutine et Khamenei sont sur un chemin de guerre. Après avoir forgé la voie dans la Ghouta orientale et la province d'Idlib, il est très probable que la prochaine cible sera Israël. Il n'y a aucun doute que l'Iran prépare la Syrie comme une rampe de lancement contre Israël. Les attaques aléatoires israéliennes contre certaines installations militaires iraniennes à l'intérieur de la Syrie peuvent retarder l'inévitable, mais cela n'empêchera pas la guerre à venir entre les Juifs et les musulmans chiites extrémistes. L'Iran est un mastodonte lent mais irrépréssible avec un objectif maléfique.

Adaptation Blog Danilette

Sources de cet article : 

  1. MEMRI le-commandant-adjoint-du-cgri-salami-menace-de-tirer-des-missiles-balistiques-sur-les-porte-avions-et-les-bases-ennemies-de-la-region-en-cas-de-guerre
  2. Tweeter du journaliste iranien Abas Aslani ex-directeur de l'agence de presse officielle Fars news et Tasnim news agency, intervenant du Centre de recherches iranien sur le Moyen-Orient
  3. Le réel ennemi de l'Iran en Syrie, Iran's Real Enemy in Syria, Karim Sasjadpour
  4. https://reform4syria.org/
  5. http://www.tehrantimes.com/news/422805/Any-war-will-lead-to-annihilation-of-Israel-IRGC-general
Superficie de l'Iran par rapport à celle d'Israël, soit 1,648 million km² par rapport à 22 000 km²

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article