Homosexualité et Judaïsme, Léon Rozenbaum

Publié le

Lire l'article en entier sur http://sourceisrael.com/2018/07/homosexualite-et-judaisme/

Le fait est que ce qui distingue, peut-être le plus, la civilisation juive et même ce qu’il est convenu d’appeler la civilisation judéo-chrétienne, c’est-à-dire l’Occident avant sa dégringolade post-moderniste, de la civilisation gréco-romaine antique, sont précisément les interdits sexuels de la Thora incluant l’homosexualité et la zoophilie, tous interdits rappelés dans la liturgie du jour le plus important de l’année, Yom Kippour.

Il doit être bien entendu qu’il ne s’agit nullement de revenir à une situation de poursuite pénale de l’homosexualité comme la chose était courante dans les pays les plus développés jusque vers le milieu du 20ème siècle, ni de castration chimique contre les homosexuels telle que pratiquée elle-aussi dans ces pays à une certaine époque.

Par contre, ce qui est devenu insupportable à un nombre considérable de personnes, dont l’auteur de ces lignes, c’est l’idée de la promotion de l’homosexualité sur fonds publics. Les parades indécentes de demi-nus défilant sur des chars fleuris dans les grandes rues de nos villes ornées de drapeaux multicolores, à nos frais, ont pour beaucoup un caractère révoltant.

L’on est passé d’un extrême à l’autre: si l’on doit exclure l’intrusion des autorités dans l’alcôve, rien n’oblige à contraindre le contribuable à financer des cortèges qu’il juge indécents et qui incitent la jeunesse à ce qu’il considère comme de la débauche. Lire la suite sur le site

Gay Pride à Tel-Aviv juin 2018

 

Publié dans Léon Rozenbaum, Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article