Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël

Publié le

On vous fait croire que dans cette belle famille, ils sont pacifistes, qu'ils se battent contre l'occupation de terres illégalement occupées etc.
Nabi Saleh, leur village, à la fin du 19ème siècle dans l'Empire ottoman ne comprenait que 3 vieilles bâtisses et est resté durant des décennies négligé et abandonné mais a retrouvé subitement de l'attrait quand les Israéliens ont repris ces territoires en 1967, pourtant ce n'est que depuis une vingtaine d'années que le village a trouvé une nouvelle croissance source.
Parlons de l'archi-terroriste libérée par Israël, responsable du massacre de la pizzéria Sbarro, Ahlan Tamimi, il parait que plein de petites filles sont nommées Ahlan en son honneur à Nabi Saleh...

Je vous présente le père de famille Bassem Al Tamimi décrit comme un courageux résistant à "l'occupation israélienne" que vous voyez ci-dessous avec sa femme et sa fille Ahed, devenue une star des media depuis et invitée à la fête de l'humanité à Paris...

Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël

Si vous vous aviez votre jeune fils au bras cassé qui se fait attraper par un méchant soldat sioniste qui le brutalise, alors qu'il hurle comme si on le torturait à mort, vous n'essayeriez pas de lui porter secours, de le libérer ? Bassem Tamimi fait exactement le contraire, il reste complètement passif durant toute la scène, en fait il met en scène c'est lui le régisseur de cette comédie où les femmes et les enfants passent à l'attaque pendant que lui le chef du clan Al Tamimi, soi-disant le lion qui met en déroute l'armée israélienne, et bien il observe sagement la scène, vous le voyez ci-dessous en tee-shirt vert.

Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël
Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël
Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël

Il dirige une agence de presse, de propagande plutôt, TP Tamimi Press qui reçoit un financement de l'Union européenne et de l'Open Society de Georges Soros et beaucoup de matériel, caméras, appareils photos, smartphones pour créer des incidents et émeutes largement filmés et diffusés ensuite dans le monde entier. Revenons sur un incident qui a fait couler des tonnes d'encre et suscité de nombreux reportages il y a quelques années : "le cruel soldat israélien qui s'en prend à un gosse sans défense", observez le nombre de photographes apparus de nulle part comme par hasard...

Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël
Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël

Voir aussi cet extrait vidéo montrant comment les adultes tous avec des caméras poussent les enfants Tamimi contre les soldats espérant des réactions violentes mais les soldats israéliens, ici d'ailleurs des soldats de langue arabe (Ahed les insulte en arabe) restent impassibles :

Observez ci-dessous la fille au tee-shirt noir, d'un coté vous voyez 1948 la date de la catastrophe pour eux, et de l'autre que voyez-vous ? La carte de leur Palestine (qui n'a jamais existé en tant qu'entité, pays) qui englobe tout Israël ! Ils veulent tout Israël et n'accepterons jamais rien de moins, c'est pour cela qu'ils ont refusé de négocier depuis des décennies, pensant qu'ils obtiendraient tout sur le plateau d'argent que l'onu et le monde entier allait leur offrir... beaucoup de pays et de gens commencent à ouvrir les yeux sur cette grosse manipulation qui écrit le narratif d'une histoire qui n'a pas eu lieu et occulte les évènements historiques dont l'histoire du million Juifs réfugiés des pays musulmans.

Le combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre IsraëlLe combat d'Ahed et de la famille Tamimi contre Israël

Cet article est une reprise partielle d'un article publié en août 2015 : Le soldat et l'enfant, ce que vous avez vu et ce qu'on ne vous a pas montré
Vous pouvez retrouver les photos publiées (dont le time-code est visible à dessein) dans cette vidéo youtube
Articles à lire :
-Sur le site de Thomas Wictor, son article sur cette manipulation :
The death of Palestinian perversity
-l'incontournable analyse du reporter italien Ruben Salvadori sur le travail des media
-Sur le site des parents de Malka Chana Roth, assassinée dans le massacre de la pizzeria Sbarro organisé par Ahlan Tamimi, une tante d'Ahed thisongoingwar.blogspot.fr


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article