La grande farce du Covid19, Dr Massimo Citro : je vous explique quoi faire, conseils de prévention

Publié le par danilette's

Je prends le risque de me faire traiter de complotiste et je l'assume, en publiant cette interview d'un médecin italien, le Dr Citro de Turin, diplômé en médecine, chirurgie, lettres classiques,  il est aussi psychothérapeute, il a publié de nombreux ouvrages et romans et exerce dans le domaine de la médecine alternative à Turin.
Il est membre du Club de Budapest, est le fondateur et directeur de l'Institut de recherche Alberto Sorti IDRAS. Ses recherches portent sur les méthodes pharmacologiques non toxiques, exemptes d'effets secondaires.  Il nous parle du Covid 19, une grande farce d'après lui. Essayer de lire cette 1ère partie sans parti pris idéologique comme on a pu l'expérimenter dès qu'on aborde les sujets : "Professeur Raoult", "Hydroxichloroquine" et autres... Cet article aborde des questions que beaucoup se posent. Je mettrai en ligne la 2ème partie dès que je l'aurais traduite plus tard qui elle, va susciter de nombreuses réactions, je le sais d'avance.

Docteur Massimo Citro : donc selon moi il s’agit d’un coup d’état mondial, il y a beaucoup de paramètres je vais essayer d’en résumer au moins quelques-uns, du point de vue clinique cette infection au coronavirus a été complètement déformée par la propagande pourquoi ? Si on avait eu affaire à des personnes honnêtes ils auraient dû nous dire ce qui est écrit dans les publications scientifiques et tout ce que je vais vous dire ce soir se trouve dans les publications scientifiques et n’a rien à voir avec une théorie du complot.

Alors que fait ce virus ? Dans 85 % ou 90 % des cas selon différentes publications il produit un syndrome grippal banal ou alors complètement asymptomatique, beaucoup ont eu cette grippe et ne s’en sont pas aperçus alors quel est le problème ? Le problème c’est ces 10 % pour lesquels effectivement ce virus peut produire une réaction immunitaire avec des complications extrêmement graves et mortels en particulier la fameuse pneumonie interstitielle bilatérale qui est très similaire à celle provoquée par le Srass 1 mais en beaucoup plus grave dans son expression clinique avec attaque du virus dans le système immunitaire sur les reins, sur le système cardiovasculaire, myocardite et en particulier les fameuses thrombo-embolies, dans un tiers des cas l’appareil digestif aussi est atteint mais avec des symptômes moins graves et il peut y avoir aussi quelques rares complications neurologiques.

Alors c’est quoi le problème ? C’est que l’État, le gouvernement a fait croire aux gens que c’était une maladie plus grave que la peste et les gens ont vécu dans la terreur en pensant qu’ils allaient mourir s’ils attrapaient ce virus. Si c’était des personnes honnêtes alors ils auraient dû dire : regardez citoyens il y a un nouveau virus et comme pour tous les nouveaux virus nous sommes très attentifs, c’est un type de srass comme celui d’il y a 18 ans, attention dans la majorité des cas vous aurez juste une grippe mais quand il y a des complications il faut faire très attention. Alors que faire pour éviter les complications ? Le Ministère de la santé aurait dû enseigner à la population comment essayer d’éviter les complications et au lieu de cela ils nous ont simplement dit : "lavez-vous les mains". Excusez moi je fais une digression, ma grand-mère qui a vécu presque 100 ans qui a juste fait l’école élémentaire dans sa sagesse aurait dit exactement la même chose, mais de qui se moque-t-on ? Notre Président romain nous dit à chaque fois : « je ne suis pas responsable,  je me réfère à ce que dit le Comité technique scientifique. Ce Comité technique scientifique, supposé être composé des meilleurs scientifiques et médecins, aurait du savoir comment faire de la prévention et aurait du nous dire :

Pour éviter les complications vous devez être le plus possible désintoxiqué de vos toxines car il existe une règle antique de la médecine qu’aucune norme présidentielle ne peut changer : un virus n’attaque que les personnes qui sont déjà intoxiquées par des toxines, je m’explique « intoxiqué » ne veux pas dire une maladie grave même une personne jeune  de 40 ans peut-être intoxiquée parce qu’elle a des intolérances alimentaires depuis des années mais qu’elle ne s’en est jamais rendu compte ou parce qu’elle boit, prend des substances toxiques, des drogues et il est clair que ceux qui ont déjà des pathologies comme le diabète ont encore plus de risques.

Alors la première chose à faire  c'est de faire un régime juste le contraire de ce qu’a fait la majorité des gens qui étaient enfermés à la maison et qui cuisinaientt et mangeaient et se sont « intoxiqués » davantage. Attention dans le domaine de la prévention, voici ce que je conseille à tous si par hasard on nous envoyait un nouveau virus : il y a quelques substances simples dont on sait depuis longtemps qu’elles protègent des virus :

-La vitamine C dont on connaît l’efficacité depuis Linus Pauling qui a obtenu le prix Nobel pour sa découverte.

-Puis nous avons la vitamine D3 qui a été tellement dénigrée, vous savez pourquoi fonctionne cette vitamine D3 ? Parce que les complications c’est le système immunitaire qui les crées et les publications scientifiques montrent que les cytokines sécrétées par notre système immunitaire pour se défendre des virus peuvent provoquer chez un sujet intoxiqué « un orage » de cytokines. Je vous l’explique simplement, au lieu de créer un feu qui brûle l’ennemi, virus, elles créent un incendie qui finit par brûler le sujet lui-même. Il y a quatre espèces de cytokines qui provoquent le plus de dommages : l’interleukine 1 et l’interleukine 6, typiques de l’inflammation et puis l’interleukine 17 qui est celle qui crée les maladies auto-immunes et qui crée les complications, et vous savez quel est l’antagoniste de l’interleukine 17 ? La vitamine D qui doit toujours être associée à la vitamine K pour être efficace, je ne veux pas entrer dans les détails, et puis la dernière substance c’est le tnf, la cytokine est responsable de la fièvre et de l’hyper coagulation et s’il y a beaucoup de tnf le phénomène de coagulation se déchaîne. On le sait depuis le début des années 90, l'antagoniste du tnf c'est la mélatonine à forte dose, si vous allez chercher dans les publications scientifiques il y a une recherche publiée du grand professeur de Milan (?) qu’on ne peut soupçonner de prôner une médecine alternative qui dit que de des doses élevées de mélatonine bloquent jusqu’à 50 à 80 % du DNS et donc évite le risque de thrombo-embolie mais attention on peut me répliquer que ce risque on ne le connaissait pas avant, je vous le concède.

-Le zinc est fondamental, on le sait déjà depuis le premier strass il y a presque 20 ans, comment agit le zinc qui arrive à bloquer l’enzyme (?) qui permet au virus de se multiplier et qui fonctionne sur les virus comme celui du covid, donc on savait toutes ces choses et ce qu’on savait surtout c’est que l’hydroxychloroquine réussit à bloquer des complications graves si on la prescrit au début.

Voici ce qu’ils auraient dû dire et ils ne l’ont pas dit, alors il y a 2 possibilités, soit ils sont ignorants soit ils l’ont fait intentionnellement. Je ne sais pas si vous avez suivi ce scandale avec le Docteur Fauci qui a dit que l’hydroxychloroquine ne fonctionnait pas et aussi avec le scandale de la revue « The Lancet » l’importante revue anglaise qui a publié un article prouvant que d’après les données de 97 000 cas de coronavirus de 104 hôpitaux du monde entier qui ont fait des statistiques, non seulement le traitement à l’hydroxychloroquine ne marchait pas mais qu’en plus c’était un traitement létal qui augmente le risque de mourir. Le jour suivant beaucoup d’articles sont sortis en demandant de qui on se moquait avec de nombreuses protestations dans le monde entier parce qu’il y a plein de publications qui disent le contraire, alors la question c’était : mais qu’est-ce qui se passe ? 97 000 cas mais qui a contrôlé ? La revue The Lancet se doit de faire une recherche scientifique de vérification avant toute publication et pourtant l'article a été publié sans vérification et ensuite il a été retiré. Mais cette opération a eu comme conséquence que les gouvernements y compris le nôtre, ont retiré la vente d’hydroxychloroquine, parce que comme ce traitement fonctionne, il ne faut pas que les gens se soignent, le nombre de décès doit être élevé et c’est la même chose avec la vitamine D, pourquoi depuis des années il y a une espèce de coup d’État sur la vitamine D avec les fameuses recommandations, les protocoles, on se demande bien qui les écrivent, mais certainement pas des médecins, ils préconisent un taux très bas de vitamine D pour la population, sous le niveau à partir duquel elle fonctionne. Car avec des doses plus élevées on peut prévenir des cancers, des maladies auto-immunes, le diabète, les risques cardiovasculaires et il est clair que la prévention des maladies ne fait pas plaisir à l’industrie pharmaceutique.

Donc ce qui s’est passé avec l’hydroxychloroquine est un des nombreux indicateurs qui prouvent une manœuvre frauduleuse. Je fais une brève parenthèse, ou est-ce que ce virus fait le plus de mal ? On a vu qu’il attaque l’hémoglobine, les globules rouges qui n’arrivent plus à fixer l’oxygène et les consignes données aux patients c’était de rester à la maison tant qu’il n’y avait pas de symptômes graves et donc ceux qui arrivaient à l’hôpital avec des symptômes graves avaient 75 à 80 de saturation d’oxygène, on les intubait et la plupart mourraient. C’est quoi qui bloque cette attaque sur l’hémoglobine ? Et bien c’est justement l’hydroxychloroquine, maintenant on comprend pourquoi les femmes et les enfants ont été moins touchés car ils ont moins d’hémoglobine, les diabétiques ont été beaucoup plus touchés surtout quand ils ont un taux d’hémoglobine élevé... à suivre pour la 2ème partie que je traduirai ultérieurement...

Adapté de l'italien par © danilette.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article