Des Israéliens non vaccinés témoignent de leur situation, vidéo

Publié le par danilette's

"La 1ère chose c'est qu'il y a une synergie entre la population et l’État sur un point qui est central , qui est le fait que le pays est en état de guerre, donc l’État a un poids extrêmement fort sur tout ce qui est du domaine de la survie, donc on fait confiance à l’État, l’État est là et l'a prouvé, il a fait ce qu'il fallait faire pour protéger sa population donc dans l'esprit d'un israélien c'est très compliqué de se dire que l’État pourrait sur ce sujet-là faillir, donc si il dit que c'est la solution, la plupart des Israéliens vont suivre c'est le premier point extrêmement important qu'il faut comprendre et qu'il faut accepter, la 2ème chose aussi qu'il faut comprendre c'est qu'on est la Start-up Nation, donc ici il y a une culture du High-Tech qui est à un niveau limite patriotique, c'est à dire qu'on est très fier de notre Start-up Nation, on est très fier de notre technologie bien que paradoxalement les Israéliens eux-mêmes n'en profitent pas énormément, c'est plutôt quelque chose qui s'exporte énormément mais on ne peut pas imaginer que ces deux pôles patriotiques puissent avoir été utilisés ou alors tout simplement avoir pu faillir..." Zion Partouche, ostéopathe/coach avec
- Hanna Borer, infirmière et sage-femme, membre du collectif "Rechit Lo Azriq" ("premièrement je ne vaccinerai pas"), mise en congé sans solde de son hôpital
- Yves Bloch, pneumologue
-Steve Ohana, qui a étudié la mortalité des jeunes en Israël
- Matityaou Cohen (paysagiste) et sa femme Anna (infirmière), sur comment être complètement indépendants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article