VACCIN contre TRAITEMENT, on nous fait le coup depuis cent ans ! Catherine Stora

Publié le par danilette's

Elle n'était pas obligatoire. Mais dans les faits, elle l'est devenue... Comment s'y sont-ils pris pour nous imposer cette vaccination ?

Lire l'article en entier directement sur : https://almamedoubar.blogspot.com/2021/05/vaccin-contre-traitement-on-nous-fait.html

En utilisant le marketing de la peur, en effrayant les gens, en les conditionnant quotidiennement, partout où le vaccin devait être commercialisé, dans le cadre d'une campagne publicitaire intense fondée sur la peur de mourir, qui existe en tout un chacun : bombardement incessant de chiffres, pilonnages de statistiques, mitraillage non-stop du nombre de gens sous respirateur artificiel, il fallait absolument persuader les gens et par tous les moyens qu'il y allait avoir des millions de morts, que le virus du corona c'était un mixte de grippe espagnole, de peste et de choléra. Aucun traitement ne marchait et surtout pas l'hydroxychloroquine, un traitement non autorisé en Israël, du moins au mois d'avril 2020. Seule l'injection à visée immunologique de chez Pfizer pouvait nous sauver. Ceux qui n'avaient pas peur se firent intimider, on leur fit du chantage, pas de vaccin, pas de travail, pas de visite aux grands-parents, pas de stade, pas de match de foot... Enfin, vous connaissez le procédé. Couplé au pass sanitaire, le tav yarok ici en Israël, le vaccin devient la condition sine qua non ne la vie en société.

En fait, en nous suggérant, en nous matraquant quotidiennement, avec des affirmations comme ''cette maladie est mortelle'', et ''c'est une pandémie, il n'y a pas de traitement...'' 

...On nous a raconté des mensonges.

Car il y avait des traitements, connus depuis longtemps pour certains, comme la tisane de Mada, la fameuse Artémisia. L'ivermectine, plus récemment, donne, selon plusieurs études, d'excellents résultats. Et, évidemment, le protocole du docteur Raoult, tellement décrié par les médias main stream qui se sont fait dans cette affaire les larbins zélés du gouvernement.

Mais puisqu'il y a un remède, et même, plusieurs, personne ne devrait mourir du corona. Et surtout, personne ne devrait être renvoyé chez lui avec défense de venir au dispensaire, ordre de prendre du paracétamol et de rester chez lui.

C'est pourtant ce qui est arrivé à des milliers de gens, dont mon père, à qui son médecin a dit qu'il n'y avait pas de traitement et que le mieux c'était d'aller se coucher avec un Doliprane... 

Un genre de roulette russe : soit on s'en sort, soit on en claque, mais vous conviendrez que le Doliprane n'est pas un médicament... C'est un anti-pyrétique. Un truc qui fait tomber la fièvre. Le truc débile, qui empêche le corps de liquider le virus, justement. Moi je dis que les gens qui sont morts c'est justement parce qu'on leur a filé du paracétamol. On a refusé de les soigner. Mais bon, j'dis ça j'dis rien, on va encore me tomber dessus en ricanant, et me rappeler que je ne suis pas médecin. D'accord, je ne suis pas médecin mais dans ce contexte, un peu de jugeotte suffit. Supprimer la fièvre c'est empêcher l'organisme de se défendre : le virus, comme tous les virus, vit à 37°C. La fièvre le fait cuire, et le tue. Supprimer la fièvre, c'est donc complètement contre-productif, et pas besoin d'être médecin pour savoir ça. Empêcher qu'elle soit trop importante peut-être utile, certes, mais la supprimer totalement paraît d'une stupidité sans nom.

Quand le scandale de l'étude bidonnée du Lancet au sujet de l'hydroxychloroquine a éclaté, j'ai compris que l'histoire se répétait, et qu'à nouveau, pour favoriser un vaccin, on faisait la guerre à un remède...

Donc ces remèdes, quels sont-ils ?

Ils sont de deux sortes : les traitements préventifs, et les traitements curatifs : en prévention, on peut prendre de la vitamine C à haute dose, et de la vitamine D, qu'on peut synthétiser soi-même s'il fait beau et qu'on est encore relativement jeune, la capacité à synthétiser la vitamine D décroissant au beurre avec l'âge.

Il est recommandé de prendre ces deux vitamines en association avec du zinc. Respirer des huiles essentielles de Laurier Noble et de Ravinsara peut être aidant.

Si la maladie s'est déclarée, alors il faut prendre le protocole du professeur Raoult, une association d'antibiotique et d'antipaludique, Azythromycine et Plaquénil. C'est ce que j'ai fini par faire : ma mère, qui venait d'avoir le corona et à qui une copine était venu livrer des comprimés de Plaquénil et une boîte d'Azithromycine, me persuada de prendre le traitement. En deux jours, plus de toux, plus de maux de tête... Guérie ! Je ne suis pas sûre que c'était le corona, mais quoi que ce fût, ça a disparu ! C'est ce que le gouvernement indien distribue, dans l'Etat de l'Uttah Pradesh, très peuplé et qui a très peu de morts comparé à d'autres régions de l'Inde, où l'on a fait d'autres choix...

L'autre jour j'appelle mon père, qui est en France, pour savoir comment il allait, s'il avait retrouvé l'odorat, s'il se remettait de cette grosse fatigue... ça allait, il me dit et toi, je réponds que je l'ai probablement eu aussi, mais qu'heureusement, j'ai pu avoir un bon traitement... Et vous savez ce qu'il me répond ?

Il me fait :

- ah bon, y'a un traitement ?? ''

J'en suis restée... abasourdie. C'est fou, le coup du y'a pas de traitement marche à fond. Et lorsqu'il a compris que je faisais allusion au protocole Raoult, il s'est empressé de le traiter d'escroc et de charlatan. Je connais d'ailleurs plein de gens qui affirment penser plein de mal de Raoult, qu'il n'est qu'un vil personnage, un druide, un gourou... et qui n'ont pas conscience que tout ce mal qu'ils croient penser, on le leur a, en réalité, instillé jour après jour. Qu'il ne s'agit pas de leur propre opinion mais d'une suggestion, installée chez eux à force de propagande et de décrédibilisation répétitive jour après jour. LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article