Un tribunal rabbinique à New-York rend un jugement sur le vaccin !

Publié le par danilette's

Un tribunal rabbinique composé de trois rabbins Harédim [traduit sommairement par ultra-orthodoxe] qui bien sûr s'adressent à leur communauté car ils n'ont aucune légitimité ni autorité en dehors de ladite communauté, une autorité essentiellement morale, vient de rendre une décision exemplaire qui peut avoir une certaine influence et entraîner d'autres décisions du même ordre. On parle de décision halakhique [selon la Halakha, la marche, la loi juive]. Je vous invite à prendre cette information telle qu'elle est, sans extrapoler, une simple décision d'un seul tribunal rabbinique composé de trois rabbins qui ont voulu répondre aux questions légitimes de leur petite communauté, cette décision n'en reste pas moins une petite révolution. Je rends hommage à leur courageuse décision rendue après une enquête approfondie qu'ils ont pris très au sérieux.

Traduction officielle d'une décision halakhique rendue et signée le 22 du mois de Hechvan 5782 , 28 octobre 2021 après avoir entendu huit heures de témoignages d'experts et autres témoins.

Source : https://renz-law.com/vaccine-risks-for-children/
Adapté de l'anglais par ©Danilette

Voici le PDF de la transcription en anglais :

Transcription en anglais du jugement de ce tribunal rabbinique

Nous, soussignés, nous nous sommes réunis pour rendre un jugement concernant le nouveau « vaccin Covid 19 » que nous appellerons désormais « injection », « vaccin » ou « ARNm », bien que notre intention soit d'inclure également le vaccin « ADN vecteur adénoviral » et nous avons entendu des témoignages d'experts dans ce domaine. Nous avons également entendu des médecins à l'origine de l'ARNm, qui nous ont expliqué sa fonction. Il faut savoir que la plupart des médecins praticiens ne sont pas du tout experts en la matière, d'après notre expérience et comme cela est bien connu, ils ne font que rapporter les informations qui leur sont fournies par le NIH (National Institute of Health, l'équivalent du Ministère de la Santé),  le CDC (Center for Deaseases Control, Centre de Prévention et Contrôle des maladies), etc.
Ils nous ont illustré le grave danger et les conséquences néfastes inhérentes à cette nouvelle technologie. Ils nous ont montré comment les Agences gouvernementales et les Sociétés pharmaceutiques nient ce danger, et comment elles dissimulent des données, ce qui rend si difficile pour le public de prendre conscience des effets indésirables graves et de la mortalité qui ont frappé tant de personnes qui ont reçu ce vaccin.

Nous avons également été informés de la manière dont ils retenaient les dites informations par divers moyens, empêchant que les effets secondaires et les décès ne soient rendus publics dans les médias ou sur Internet, comme on le sait. Nous avons également entendu des témoignages de nos compatriotes juifs victimes d'effets secondaires, et pire encore, que le Ciel nous pardonne, comment cette injection est nocive pour la procréation et la fertilité. Et plus important encore - nous avons entendu qu'il existe des médicaments testés et simples qui ont réussi à traiter cette maladie, mais les agences gouvernementales l'ont nié, et ont même interdit lesdits médicaments, faisant tout leur possible pour non pas promouvoir la santé mais la peur - malgré le fait qu'ils savent que ces médicaments sont efficaces.

Et maintenant, ils ont également approuvé l'ARNm pour les enfants - pour lesquels il est universellement connu et reconnu que la maladie ne présente aucun risque de danger - et leur intention est de rendre obligatoire l'injection pour les enfants comme condition requise pour fréquenter les yeshivot et les écoles religieuses pour filles.  Dieu nous en préserve. Les preuves présentées, qui incluent les rapports des pathologies dues au vaccin, ou raisonnablement suspectées d'être dues au vaccin, ainsi que les connaissances scientifiques suggérant que le vaccin causera, ou peut raisonnablement être suspecté de causer des dommages (jusqu'à preuve du contraire par des tests adéquats), fournit un niveau de préoccupation qui dépasse les normes halakhiques.
Par conséquent, nous exprimons par la présente notre décision rabbinique, conformément aux enseignements de notre sainte Torah - une décision halakhique définitive :

1) Il est absolument interdit d'administrer ou même de promouvoir cette injection aux enfants, adolescents, jeunes hommes ou jeunes femmes ; même si cela signifie qu'ils ne seront pas autorisés par le gouvernement à fréquenter une yeshiva ou un séminaire ou aller étudier à l'étranger, etc.
Par conséquent, protester contre cette obligation est un devoir et quiconque a les moyens d'empêcher l'injection du vaccin à nos jeunes doit le faire, ouvertement et catégoriquement.

L'avertissement ci-dessus s'ajoute à la nature  répréhensible de l'injection du point de vue halakhique :

-en raison de ses ingrédients problématiques du point de vue halakhique ;
-en raison du fait que personne n'est tenu responsable des dommages éventuels causés par ce vaccin, contrairement à la plupart des autres thérapies et traitements médicaux contemporains
-et parce que l'administration de l'injection à son enfant aide le gouvernement à l'imposer à d'autres enfants.

2) De nombreux dommages semblent semblent survenir aux femmes enceintes à la suite de l'injection peut-être en raison des anticorps que le corps développe contre la protéine Syncytin-1, ou du SM102, ou des micro-caillots sanguins causés par l'injection. Le dénominateur commun ici est la nocivité pour une femme enceinte, et cela peut être considéré comme une violation de l'interdiction de la stérilisation et celle d'entraver la fertilité. A ce titre, il leur est interdit de faire cette injection. Sont inclus tous les adultes en bonne santé en âge de procréer - eux aussi doivent rester à l'écart de ladite injection. (Il existe de nombreux rapports de femmes qui n'arrêtent pas de saigner pendant plusieurs mois à la suite de la prise de l'injection, ce qui les empêche d'atteindre la pureté rituelle [le sang est impur dans la religion juive], Dieu nous en préserve. Et pour les hommes, il existe de nombreux rapports faisant état de problème d'impuissance liés à l'injection, Dieu nous en préserve.

Mise en garde significative sur les effets secondaires : nous avons été informés qu'il est mentionné dans la notice du vaccin Pfizer que :  « les données disponibles sur COMIRNATY concernant l'administration aux femmes enceintes sont insuffisantes pour pouvoir informer des risques associés au vaccin pendant la grossesse ». Nous avons également été informés que le CDC mène des études lorsqu'il existe un « besoin urgent » d'étudier l'effet des vaccins sur la grossesse. Nous avons en outre été informés que la notice du vaccin Pfizer indique qu'il n'a « pas été évalué pour son risque cancérigène, génotoxique et les conséquences sur la fertilité masculine.
Nous considérons donc que les risques inhérents dans ces mises en garde sont inacceptables d'un point de vue halachique [de la loi juive].

3) Pour les adultes plus âgés et les personnes âgées, des éclaircissements supplémentaires sont nécessaires (mais comme mentionné ci-dessus, des efforts sont déployés pour obscurcir les données, et il est actuellement difficile d'obtenir des éclaircissements précis).

Cependant, pratiquement nous avons vu des nouvelles données indiquant qu'il n'y a pas de différence substantielle entre ceux qui ont reçu l'ARNm et ceux qui ne l'ont pas reçu, le nombre de patients Covid est à peu près le même, comparativement, dans les deux groupes. Il a également été porté à notre connaissance, grâce au témoignage d'un avocat qui surveille de près la diffusion de la désinformation, comment interpréter la vraie réalité et la fréquence des pathologies induites et des décès à partir des données partagées.

Il faut savoir que la plupart des données rapportées par les agences gouvernementales sont trompeuses. Par exemple, un décès par Covid survenant chez une personne qui a reçu l'injection, s'il se produit dans les quatorze jours suivant l'injection, est répertorié comme le décès d'un « non vacciné ».
Par souci de concision, nous n'entrerons pas dans les détails ; mais qu'il suffise de dire qu'il existe d'autres exemples de cette grossière déformation. Afin de vérifier la vérité et d'arriver à des conclusions précises, nous devons vraiment creuser la question davantage- au mieux de nos capacités.

D'autre part, il existe de nombreuses pathologies et risques qui sont  raisonnablement suspectés d'avoir été causés par l'injection à des adultes et à des personnes âgées également, car nous avons vu de nombreux aînés mourir peu de temps après avoir reçu l'ARNm.

Par conséquent, il est préférable de pécher par excès de prudence et de s'abstenir de faire l'injection, plutôt que de mettre sa vie en danger en effectuant une action qui peut engendrer des dommages immédiats et directs. D'autant plus qu'il existe d'autres traitements médicaux qui fonctionnent, comme mentionnés, et qui ne sont pas nocifs. Il faut souligner l'importance d'utiliser ces traitements très tôt, ce qui a été prouvé pour améliorer leur efficacité.

De plus, nous ne pouvons pas sous-estimer l'importance d'une meilleure information sur les faits réels - par exemple, en regardant les témoignages - et de cette façon, apaiser la peur qui a envahi tant de gens.

4)Nous avons entendu des témoignages de particuliers et d'experts dans le domaine médical, suggérant qu'il peut être dangereux pour les femmes enceintes d'être à proximité de personnes qui ont reçu l'injection. Cela peut être dû à un phénomène appelé « excrétion », pour certains types de vaccination et de thérapies géniques, comme cela est indiqué dans les directives de la FDA sur l'excrétion dans les thérapies géniques. Il n'est pas clair si cela s'applique uniquement au produit génique (la protéine spike) ou également au message génétique (l'ARNm ou le vecteur adénoviral).
On ne sait pas combien de temps dure l'excrétion - c'est-à-dire pendant combien de temps un injecté peut potentiellement contaminer une femme enceinte qui se trouve à proximité.
Par conséquent, il est préférable de pécher par excès de prudence - avec la recommandation minimale de se tenir à distance  d'une femme enceinte pendant au moins deux semaines après avoir reçu l'injection (bien que certains aient suggéré que l'effet peut durer jusqu'à dix mois, ou peut même être indéfiniment).

5) L'interdiction (Lévitique 19 :14) de mettre un obstacle devant une personne aveugle - c'est-à-dire d'aider ou de permettre à une personne de violer une transgression - comprend les encouragements verbaux, l'offre d'incitations monétaires ou autres pots-de-vin, les pressions verbales ou  menaces réelles, pour contraindre les employés, etc., à recevoir l'ARNm.
Dans tout ce qui précède, nous n'avons pris en compte que les tragédies qui ont déjà frappé les membres de notre communauté - pas les effets à long terme, les prédictions et les prévisions effrayantes exprimées dans de nombreux témoignages que nous avons entendus. Que le Tout Puissant nous sauve. Que Celui qui a dit "assez" en créant le monde - [mi ché amar dai la olam, Chadaï] dise "assez" à nos souffrances !

Signé par :

  • Harav Shlomo Alexander Halevi Pollak, Dayan et Moreh Tzedek* Rav de Chelek Levi, Beis Hamedrash de Serentch et chef du Kollel Vasikin et Rashbi – Lakewood, NJ
  • Harav Yoel Moshe Friedman, Dayan et Moreh Tzedek* Rav de Toras Chaim, Beis Hamedrash de Rivnitz, et président de la Yeshiva Divrei Menachem – Monsey, NY
  • Harav Doniel Yonoson Green, Dayan et Moreh Tzedek* Rav, directeur du Keystone Jewish Center, guide communautaire et activiste, instructeur talmudique – Crown Heights, NY * Autorité halakhique, membre de tribunal rabbinique

Adapté de l'anglais par ©Danilette

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
a Elie de Paris:
votre commentaire est déplacé, violent et tendancieux.
Vous faites malheureusement partie des moutons qui suivent sans lever la tête pour voir tous les signes qui jalonnent la voie mensongère tracée par ces gouvernants corrompus.
Les courageux comme Dr. Zalenko, Raoult, PERONNE, Toubiana et autres devaient au moins vous amener à vous interroger sur cette unanimité suspecte de ces gouvernements irresponsables.
Je ne vous salue pas !
Répondre
J
A Elie de paris
Vous etes tout simplement inconscient et irresponsable vous fermez les yeux devant la réalité que le monde se rend compte de plus en plus. Et en plus vous parlez au nom du Rabbi pour dire n'importe quoi. Alors mieux vaut ne rien dire que dire des bêtises.
D
Oh Merci beaucoup, Henri, nous sommes minoritaires, surtout dans la communauté et votre commentaire me fait du bien, je me sens moins seule, moins Don Quichotte contre des moulins à vents.
É
Simplement horrifié que ce jugement soit publié, ici, sur Danilette.
Le Rabbi a toujours signifié qu'il fallait, dans ces cas de santé public, suivre la majorité médicale et compétente.
L'archi grande majorité, au point qu'en Ysraël certains ont nommer les non-vaccinés volontaires des "rotseah'" (assassins poursuivant), a donné son avis, et il est clair que malgré les variants, ce serait 57 millions de morts qu'on aurait eu, et pas 5,7 millions !
Sans compter les malheureux, morts à "cause du covid", puisqu'on n'a pas pu s'occuper d'eux comme on aurait dû.
Ces rabbins auront leur salaire.
Répondre
D
Et moi c'est ton commentaire, surtout ta dernière phrase Nina qui m'horrifie... un peu de modestie ! Quant au Rabbi z"l, je connais 2 couples de Chlihim qui sont plus habilités que toi à exprimer ce qu'aurait pu penser le Rabbi z"l, s'il vivait, et ils ne sont pas de ton avis...
M
Un millions de mercis ne seraient pas capables de contenir toute ma reconnaissance pour la publication de ce texte !
Fasse le ciel que nos contemporains ouvrent enfin les yeux !
Marianne
Répondre
D
Merci infiniment Marianne, comme vous le savez nous sommes une toute petite minorité à avoir compris où va nous mener cette société transhumaniste visée par ce plan mondialiste: tout simplement la fin de l'humanité si ce rouleau compresseur continue à avancer sans entrave. Votre commentaire me fait beaucoup de bien.