2014 : la marranisation des Juifs de France ?

Publié le par danilette

L’Amérique obamienne et l’Europe progressiste et pro-arabe ont deux exigences vis-à-vis d’Israël : l’Etat hébreu se doit d’une part accorder aux Palestiniens tout ce qu’ils réclament sans rien exiger en échange et, d’autre part, reconnaître que l’Iran, désormais assagi, ne représente plus une menace existentielle pour l’Etat juif. Autrement-dit, on demande à Israël d’être aveugle, sourd, imbécile, et suicidaire de surcroît.

Il est clair que l’Etat d’Israël n’est rien de tout cela et que le gouvernement Netanyahou va freiner des quatre fers face aux pressions européennes et américaines qui iront en s’intensifiant en 2014.

L’année prochaine sera décisive car deux échéances tomberont pratiquement au même moment : la reprise des négociations calamiteuses entamées à Genève entre l’Iran et les 5+1 et la fin de l’ultimatum imposé par Kerry aux Palestiniens et aux israéliens pour arriver à un quelconque point de convergence.

On peut aisément anticiper sur les deux dossiers : Les pourparlers entre Israël et les Palestiniens n’aboutiront à rien, ce qui permettra à ces derniers de se tourner vers les Organisations Internationales,  comme le leur permet leur statut de d'Etat observateur à l'ONU, pour faire reconnaître officiellement l’Etat de Palestine. Quant à l’Iran, les 5+1 reconnaîtront des efforts méritoires, réduiront sensiblement les sanctions  et fixeront une date pour une nouvelle conférence, tout en permettant à l’Iran de faire tourner ses centrifugeuses à un rythme effréné.

En renforçant et légalisant les implantations juives en Judée et Samarie et le long de la frontière jordanienne, Israël rendra impossible la construction d’un Etat palestinien d’un seul tenant et ne permettra à  aucun soldat américain de patrouiller le long de la frontière qui le sépare du royaume hachémite. Quant à la menace iranienne, Israël se réservera le droit de décréter si elle est existentielle ou non, et agira en conséquence.

En 2014 la diabolisation de l’Etat d’Israël se poursuivra donc de plus belle. De nouvelles sanctions tomberont, drues et douloureuses, de la part de l’Europe burquanisée et de l’Amérique abêtie.  Mais enfin, Israël en a vu d’autres et des plus rudes.

Il n’en est pas de même pour les Juifs européens, qui, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale se sont habitués à la tranquillité et à la prospérité dans leurs patries respectives, et surtout, oublié, que tous les cent ans - à peu près -  les ennuis reviennent sous une forme ou une autre. Cette fois, sous couvert d’anti-israélinisme primaire, ils deviendront les boucs émissaires de leurs voisins de pallier, de leurs patrons, collègues, copains à l’école des gosses, sans parler de la classe politique et des média bien-pensants qui les accuseront d’être les suppôts, la Cinquième Colonne, les alliés des nouveaux Nazis ; lire les Israéliens. 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article