A propos de Torquemada

Publié le par danilette

Voici une info intéressante qui dément la rumeur très vivace reprise par tous les historiens de l'histoire juive, de la judaïté de Torquemada,

lire l'article signalé par Marcoroz dont l'excellent blog est : http://marcoroz.over-blog.com/

voir également sa liste très consultée de personnalités abusivement présentées comme juives 

 

Sur Torquemada, lire l'article en entier sur http://www.phdn.org/antisem/torquemada.html

[...] Il est très important de faire ici une distinction préalable entre « converso » et « juif converti ». Le terme « converso » a désigné en Espagne et au Portugal, non seulement les Juifs (et musulmans) convertis, mais aussi, par extension abusive mais devenue courante, leurs descendants. C’est dans ce sens là que certains auteurs ont pu qualifier, très abusivement comme on va le voir, Torquemada de « converso ».

Le cardinal Juan de Torquemada, oncle de Tomás, soutenait cependant que le petit fils d’un converso (au sens premier et strict du terme, « converti »), ne devait plus être appelé « converso »6.

Car il est un fait irréfutable: Torquemada n’est pas « né juif » et ne s’est pas converti au catholicisme. Il est né catholique de parents catholiques. Né en 1420, il a été élevé par son oncle, le cardinal Juan de Torquemada dans son couvent de San Pablo de Valladolid7. Il n’est pas un Juif converti.

Évidemment le mensonge proféré par BFidi et Robert Etienne a pour origine la thèse selon laquelle Torquemada aurait été un converso, c’est à dire un descendant de juifs convertis, ou pour être encore plus précis, qu’il avait, quelque part dans ses ascendants, un ou une converso, au sens strict du terme de « juif converti ». Que l’affirmation d’une judéité originelle de Torquemada soit alors un mensonge au premier degré ou une erreur due à l’incompétence de ses auteurs, incapables de faire la différence entre « converso » et « juif converti », n’enlève rien au caractère malveillant, de nature antisémite, de la répétition de cette judéité inventée.

Qu’en est-il des ascendants de Tomás de Torquemada?

En fait, la seule source primaire que l’auteur de ces lignes a pu trouver concernant les « origines » juives des Torquemada est un ouvrage de Fernando del Pulgar. Il semble bien que ce soit la seule source historique évoquant les origines des Torquemada8. Elle concerne, non pas Tomás, mais son oncle, Juan de Torquemada. Fernando del Pulgar, écrit en 1480 dans son ouvrage, Claros Varones de Castilla (« Les hommes illustres de Castille »), ouvrage offert à la reine Isabelle, à propos du cardinal Juan de Torquemada:

« Juan de Torquemada, cardinal de Sainte-Sixte, fut un homme grand de taille, mince, d’allure vénérable et distingué, originaire de la cité de Burgos. Ses grand-parents étaient de lignage de Juifs convertis à notre sainte foi catholique9 »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article