Adieu livres, jouets, médicaments et... oliviers ! Pas de fret humanitaire sur l'Estelle

Publié le par danilette

http://www.ashdodnet.com/article/45010

Comment peut-on mentir aussi effrontément ?

On peut lire de partout dans les media que "L'organisation Ship to Gaza Sweden a récolté l'aide humanitaire aux Palestiniens. Selon les militants, 41 tonnes de fret humanitaire se trouvent à bord, notamment du ciment, des livres, des jouets, des médicaments et deux oliviers."

 

Or à l'arrivée au port d'Ashdod, selon le site http://www.ashdodnet.com/article/45010, il n'y a pas d'aide humanitaire à bord ! 

 

"בצה"ל אומרים כי מבדיקות ראשונות עולה שאין ציוד הומניטרי בספינה הפינית "אסטל", שעליה השתלט אתמול בוקר חיל הים. " Tsahal déclare que d'après les premières vérifictions il n'y a pas à bord du bateau Estelle de matériel humanitaire 

 

Lire l'article sur http://meteormagazine.co.il/netanyahou-les-militants-a-destination-de-gaza-visent-a-provoquer-et-calomnier-israel/

Tsahal a redirigé la flotte « Estelle » au port d’Ashdod, et n’a pas trouvé de matériel humanitaire à bord: preuve(si besoin!)  qu’il ne s’agit que d’une provocation et une tentative de salir Israël.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu a fait l’éloge de Tsahal, samedi, pour sa prise de contrôle d’un navire à destination de Gaza transportant des militants pro-palestiniens. Il a dit que les passagers du navire Estelle ont pour seul objectif de provoquer et de calomnier Israël.

L’armée israélienne n’a trouvé aucun matériel humanitaire à bord, malgré les affirmations des activistes selon lesquelles ils fournissaient des matériaux nécessaires pour la bande de Gaza.

Dans une déclaration télévisée, le Premier ministre a salué les « efforts des militaires pour sauvegarder le blocus naval de la bande de Gaza, conformément au droit international ».

Netanyahu a déclaré que les gens sur le bateau, dont trois Israéliens, « savent qu’il n’y a pas de crise humanitaire à Gaza, et leur seul but est de créer une provocation et de calomnier le nom d’Israël ». Il a ajouté que si les droits de l’homme étaient en effet important pour les militants, 25 au total, ils auraient navigué vers la Syrie.

Chez les passagers et membres d’équipage d’Estelle figuraient des militants et des membres du parlement de la Grèce, de la Suède, des Etats-Unis, du Canada, de la Norvège et d’Israël. lire la suite

Commenter cet article