Alice Sommer Herz fête ses 110 ans, Bon anniversaire !

Publié le par danilette

 

The optimist is on the right hand side of the picture, with her arm round the pessimist.
Alice avec un de ses frères                                                 Avec sa soeur jumelle Mariana

 

       

Alice Herz Sommer, née le 26 novembre 1903, israélienne, née à Prague, vivant à Londres est connue pour son optimisme et sa passion de la musique. A 110 ans, elle rassemble deux records, celui de la pianiste la plus âgée du monde et celui de la survivante de la Shoa la plus âgée du monde.

 

Cette musicienne extraordinaire n'a pas seulement vaincu le temps, elle a traversé la plus grande tragédie du vingtième siècle, la Shoah et elle a réussi un miracle : survivre accompagnée de son petit garçon qu'elle a protégé et sauvé. 

 

Alice est née à Prague en 1903, alors dans l'Empire austro-hongrois. A l'âge de vingt ans, elle est déjà une concertiste très appréciée. En 1942, à l'âge de trente-neuf ans, sa vie bascule, toute sa famille restée à Prague est arrêtée, ses parents d'abord puis elle-même, son mari et leur fils qui sont envoyés au camp de Terezin (Theresienstadt), le ghetto qui servait à regrouper les Juifs avant de les envoyer en camps d'extermination et qui est aussi connu comme une mystification inouie des nazis qui ont réussi pour les besoins de leur propagande à faire passer ce camp pour "un village modèle pour les Juifs" et à berner jusqu'aux inspecteurs de la Croix-Rouge. 

 

Terezin était l'endroit idéal pour les nazis car il s'agissait d'une forteresse entourée de murailles. 140 000 Juifs y furent incarcérés, 34 000 y sont morts, 90 000 ont été déportés vers les camps de la mort notamment Auschwitz, 17 000 Juifs environ ont survécu, sur 15 000 enfants seuls 1000 ont survécu !

 

Après la déportation de son mari à Auschwitz, Alice réussit à survivre avec son petit garçon parce que les nazis avaient besoin de ses talents de pianiste mais aussi par la grâce de la chance car n'oublions pas que des musiciens et compositeurs de talent, prisonniers à Terezin furent envoyés à Auschwitz comme Viktor Ullmann, Pavel Haas, Hans Krasa et de nombreux autres. Alice savait qu'elle pouvait être exterminée à tout moment si ses bourreaux n'étaient pas satisfaits d'elle. Elle trouva la force de survivre grâce à la musique et à son amour pour son fils.

 

Après sa libération, elle rentre à Prague où elle joue en 1945 dans un concert mémorable retransmis à la radio ce qui permet à sa famille (dont sa soeur jumelle) émigrée en Israël de savoir qu'elle a survécu. Elle les rejoint finalement après un périple rocambolesque avec son fils et commence une nouvelle vie. Son fils unique adoré devenu un violoncelliste renommé décide de s'installer à Londres en 1986 et elle le rejoint à l'âge de 84 ans. Un livre best-seller raconte sa vie, "A garden of Eden in Hell", un jardin d'Eden en enfer, des documentaires lui sont consacrés.

 

"Quel est mon secret ? Mon caractère, mon optimisme et ma discipline. Chaque jour ponctuellement à dix heures je m'assois à mon piano et je joue plusieurs heures. Depuis plus de trente-cinq ans, je mange uniquement un morceau de poisson ou de poulet avec une bonne soupe.  Je ne bois ni thé, ni café, ni alcool seulement de l'eau chaude". C'est ainsi qu'Alice explique avec une grande simplicité, le secret de sa longévité. 

 

Un récent documentaire intitulé The Lady In Numéro 6 raconte son histoire incroyable, vous pouvez en voir un extrait posté ci-dessous.

«Chaque jour  la vie est belle», dit Alice dans ce documentaire.

Malgré tout ce qu'elle a vécu, Alice Herz-Sommer soutient qu'elle n'a pas de haine dans son coeur.

"J'ai vécu de nombreuses guerres [la guerre de 14, la 2ème guerre mondiale, les guerres en Israël] et j'ai tout perdu à plusieurs reprises, j'ai perdu mon mari, ma mère et mon fils bien-aimé", dit-elle sur le site du documentaire ."Pourtant, la vie est belle, et j'ai tellement de choses à apprendre encore. Je n'ai pas de place pour la haine, ni de temps pour le pessimisme, je regarde du côté du bien, je sais que le mal existe mais je regarde les bonnes choses".

 

Les gens viennent du monde entier pour lui rendrevisite dans son petit appartement de Londres afin de découvrir son énergie remarquable.

©Danilette©conditions de reprise


 

Articles liés :

Le camp de Terezin :

La musique à Terezin :

La vie d'Alice :

dernière mise à jour 28/11 à 23:45

Publié dans Tikoun Olam

Commenter cet article

Last Night in Orient 25/02/2014 01:00


qu'elle repose en Paix !