Allocution de Benjamin Netanyahou, le 10 septembre

Publié le par danilette

Voici le discours du Premier ministre, Benjamin Netanyahou prononcé il y a quelques heures et que j'ai traduit rapidement.

Shavoua Tov (bonne semaine), il était 5h ce matin quand l'opération complexe de sauvetage du personnel de l'ambassade israélienne au Caire a pris fin. En réunion d'urgence, j'ai travaillé avec le Ministre des Affaires Etrangères, le Ministre de l'intérieur, le Chef du renseignement intérieur, le Chef du Mossad et le Chef d'état-major ainsi que leurs équipes. Nous avions un seul objectif : sauver le personnel de l'ambassade en Égypte. Nous avons agi en prenant toutes nos responsabilités pour que ces événements se terminent de la meilleure façon possible. Au début des événements, nous avons pris soin de rapatrier toute l'équipe du personnel qui se trouvait au Caire ainsi que leurs familles.

Nous étions également en communication avec les autorités égyptiennes et avec le gouvernement américain pour s'assurer que ceux qui se trouvaient à l'intérieur de l'ambassade soient secourus et rentrent sains et saufs. Je remercie le président des États-Unis, Barak Obama, je lui ai demandé de l'aide au moment le plus critique, il m'a répondu qu'il ferait tout ce qu'il pourrait et il l'a fait. Il a usé de tout son pouvoir et de toute son influence et je pense que nous lui devons un remerciement spécial. Il existe un lien particulier entre les États-Unis et l'Égypte en dépit des tempêtes qui touchent le Moyen-Orient en ce moment. Je désire mettre en avant l'action du commando égyptien qui a indiscutablement réussi à éviter un désastre. Nous avons été en contact pendant toute la nuit avec le gouvernement égyptien et des deux côtés il était clair que la protection de l'ambassade israélienne ou plutôt la protection d'une ambassade en général et la protection de l'ambassade israélienne en particulier sont du devoir d'un État souverain.

Il faut louer le ministre égyptien qui a condamné l'attaque de l'ambassade israélienne, d'autres dirigeants du monde l'ont condamnée également et je pense que d'autres l'ont fait même dans le monde arabe. Israël continuera à honorer le traité de paix avec l'Égypte, nous travaillons avec les autorités égyptiennes pour rouvrir rapidement notre ambassade au Caire avec toute la protection nécessaire. En attendant, le consul israélien en Égypte représentera l'État d'Israël au Caire.

Au cours de cette longue nuit, nous avons dû prendre plusieurs décisions difficiles. Je désire vous faire partager une conversation : en ligne se trouvait Jonathan, officier de sécurité à l'ambassade, lui-même et son équipe, six personnes en tout qui se trouvaient assiégées à l'intérieur de l'ambassade, les manifestants avaient réussi à entrer dans l'immeuble, dans les locaux et dans les bureaux où ils se trouvaient, une seule porte séparait les manifestants de Jonathan et ses compagnons. Jonathan avec beaucoup de sang-froid et de lucidité avait très bien évalué la situation dans laquelle lui et ses compagnons se trouvaient. Au cours de notre échange, entre le staff d'urgence, Jonathan et les autorités égyptiennes, nous étions tous en ligne, il a dit : si quelque chose m'arrive, je vous demande d'en informer mes parents face-à-face et non pas par un appel téléphonique. Je suis intervenu dans la conversation et je lui ai dit : "Jonathan, tiens le coup je te promets que l'État d'Israël fait tout ce qui est en son pouvoir et fera intervenir toutes les forces possibles dans le monde pour que toi et tes compagnons vous vous en sortiez et rentriez à la maison". Dieu soit béni, ce matin ils ont atterri en Israël,  j'ai parlé avec Jonathan et avec sa mère il y a quelques heures et je dois vous dire qu'ils allaient parfaitement bien. 

Je désire encore m'adresser à vous, citoyens d'Israël, le Moyen-Orient est en train de subir un tremblement de terre d'une ampleur historique, peut-être pouvons-nous comparer ce qui se passe à ce qui s'est passé il y a presque 100 ans, après la fin de la première guerre mondiale, où un ordre nouveau s'est mis en place. Face à ces bouleversements historiques, nous devons agir avec beaucoup de sang-froid et de réflexion, avec responsabilité. Nous devons comprendre que les événements qui se produisent, sont dus à des courants souterrains profonds, il existe une tendance à penser que tout cela se produit à cause de nous, grâce à nous ou à cause de nous, alors que sont en jeu des forces bien plus puissantes. En cette période, plus que tout autre chose, nous devons assurer notre sécurité dont dépend notre existence et spécialement en ce moment. Nous devons faire avancer nos intérêts nationaux dans la région, nous continuerons à préserver l'accord de paix avec l'Égypte, c'est l'intérêt de nos deux pays ; nous allons essayer d'éviter une dégradation supplémentaire dans nos relations avec la Turquie, ce n'est pas nous qui avons choisi cette voie mais dans la mesure où cela dépend de moi ou de nous, nous agirons de manière à apaiser ces tensions et si c'est possible à restaurer nos relations. Nous continuerons à essayer de trouver le chemin de la paix avec les Palestiniens, dans ce but il faut retourner au plus vite possible à des négociations de paix, à des négociations directes, car c'est seulement comme cela que nous pourrons faire avancer le processus de paix et seulement comme cela que nous pourrons atteindre la paix. Concernant ces négociations, je crois que nombreux sont ceux en Israël et dans le monde qui, observant ce qui se passe dans notre région, comprennent bien mieux notre insistance légitime à vouloir protéger la sécurité d'Israël dans tout accord.

Je tiens à remercier à nouveau le Ministre des Affaires Etrangères, le Ministre de l'Intérieur, ceux de la sécurité et en particulier tous nos garçons courageux qui ont été assiégés durant de longues heures. Nous avons agi comme une équipe unie pour empêcher qu'un désastre ne se produise et nous avons réussi à les ramener à la maison sains et saufs.

Bonne semaine à tout le peuple d'Israël.

Adapté de l'hébreu par Danilette

© http://danilette.over-blog.com 


Publié dans Benjamin Netanyahou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article