Antisémitisme supposé des jeunes musulmans ?

Publié le par danilette

17-07-2012

Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) est consterné par les propos tenus [voir ci-dessous] par le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui dans un communiqué du 11 juillet exprime "sa vive inquiétude face aux accusations autour de l'antisémitisme supposé des jeunes de confession,musulmane...


. Le BNVCA est surpris de l'utilisation de l'expression "antisémitisme supposé", qui pourrait laisser penser que le CFCM n'est au courant ni de l'actualité, ni du comportement antisémite de certains des membres de sa communauté qu'il est censé représenter officiellement, jeunes ou pas, dont nombreux revendiquent leur appartenance à l'Islam, dans les nombreux actes commis contre les juifs depuis près de 12 ans sur notre sol.


Il ne s'agit pas d'amalgame, mais de faits réels. Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, et de pire sourd que celui qui ne veut entendre. Le BNVCA est disposé à recevoir dans son bureau le président du CFCM et ses collaborateurs pour leur présenter, s'ils le souhaitent, les dossiers, plaintes, photos, vidéos,témoignages, décisions de justice...


Le BNVCA témoigne que dans les secteurs, et départements où les dirigeants musulmans (UAM 93, Mosquée de Drancy et la Conférence des Imams de France) ont osé voir le problème, et ont agi en conséquence, comme dans le 93, les actes antisémites ont baissé très sensiblement. Nous attendons que le CFCM et son président, plutôt que de craindre une quelconque stigmatisation, des musulmans de France, s'active à condamner les auteurs des faits et des discours antisémites, en découvrir les causes pour mieux les neutraliser et les combattre.


Pour le BNVCA cet antisémitisme trouve sa source dans l'islam radical,ainsi que dans la propagande palestinienne exacerbée et mensongère,qui incite à la haine d'Israël et pousse à l'acte antijuif.

http://www.sosantisemitisme.org/communiques_liste.asp


Le CFCM exprime sa vive inquiétude face aux accusations autour de l’antisémitisme supposé des jeunes de confession musulmane

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) tient à exprimer sa vive inquiétude face aux accusations autour de l’antisémitisme supposé des jeunes de confession musulmane, notamment après la diffusion d’extraits d’enregistrement en lien avec la tuerie abjecte de Toulouse et de Montauban. 

Le Conseil Français du Culte Musulman demande à ce que les actes de violences commis par des citoyens français ne soient pas imputés à leur origine religieuse  sans prendre les  précautions qui s’imposent dans de pareilles situations.

Le Conseil Français du Culte Musulman réaffirme solennellement que les citoyens de France, nourris d’une spiritualité musulmane authentique,  sont des citoyens responsables et respectueux du pacte civique qui les relie à leurs concitoyens et qu’ils adhèrent totalement aux valeurs qui régissent notre pays. [les agressés se permettent d'en douter]

Les musulmans de France ne comprennent pas et n’acceptent pas que certains, ouvertement ou insidieusement, mettent en doute leur adhésion pleine et entière aux valeurs de la paix et de la justice qui fondent notre pays, et jettent la suspicion et la défiance sur leur religion. [pourquoi ne protestent-ils pas ? Pourquoi ne manifestent-ils pas ?]


Le Père Henri Boulad sur France24 : "le politiquement correct est en train de vous tuer"

Publié dans France

Commenter cet article