Après la lettre de Bernice Dubois : Stéphane Hessel avait aussi demandé une intervention militaire française contre Israël (vidéo)

Publié le par danilette

Après la lettre de Bernice Dubois : Stéphane Hessel avait aussi demandé une intervention militaire française contre Israël (vidéo)

par Jean-Pierre Bensimon, pour Objectif-info le 14 novembre 2010

La réponse sereine de Bernice Dubois à Catherine David a quelque chose d'impitoyable pour le journalisme contrefacteur car Bernice appuie sur des preuves référencées toutes ses affirmations qui démentent l' écheveau de falsifications présentes dans "Sakineh et Hessel, même combat". Qu'il doit être douloureux de se trouver nez à nez avec ses manquement professionnels !

1 - L'association dans le titre du libelle de la journaliste entre le sort de Sakineh et celui de Hessel dans le "mur" Facebook de Pierre-André Taguieff est profondément grotesque, et l'on constate qu'une militante post stalinienne sise au Nouvel Observateur ne délaisse pas un tour de passe passe aussi grossier.

2 - Ce qu'établit Bernice Dubois, c'est que si effectivement Hessel a bien été un résistant, contrairement à ce qu'affirme Catherine David, il n'est pas Juif.

3 - Bernice Dubois établit aussi à travers les écrits mêmes de Stéphane Hessel, que ce déporté politique non juif a connu une détention particulièrement "protégée" du fait de son excellent allemand et de ses relations non moins excellentes avec deux Prominenten du camp de Rottleberode, le kapo Walter et le Schreiber (secrétaire) Ulbricht, confirmant les commentaires de Taguieff au micro de radio J.

4 - Bernice Dubois établit enfin, un texte de Hessel à l'appui, qu'il n'a jamais été un rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme comme l'affirme péremptoirement Catherine David et d'autres, bobard que ledit Hessel laisse répandre avec complaisance pour ciseler son image d'icône.

On comprend la révolte d'une personnalité comme Bernice Dubois qui a consacré une bonne part de son existence à la défense des femmes devant ce tas de mensonges alignés en un rapprochement indécent entre la critique d'un extrémiste politique (Hessel) et le destin d'une noirceur insondable d'une femme qui va peut-être être lapidée par les soins des mollahs d'Iran.

Mais nous voudrions ajouter quelque observations sur une autre déformation introduite par Catherine David. Elle s'indigne des procès fait à Hessel parce qu' " il a osé critiquer ses frères israéliens !"

Voyons en quoi consiste la "critique" de Hessel. En Janvier 2009, il participait à Paris aux cotés du Hamas à une manifestation contre l'opération Plomb Fondu à Gaza  où l'on criait "Mort aux Juifs" en arabe. La vidéo ci-dessous, extraite d'un film réalisé par le site Oumma.com, nous montre comment s'exprimait alors "la fraternité" de Stéphane Hessel avec les citoyens d'Israël.


 
Dans le même veine, tout à sa "fraternité" et à son goût du dialogue, Hessel demandait par la suite rien moins qu'une intervention militaire européenne et française contre Israël. " Ne manquent ni les arguments, ni les moyens diplomatiques, commerciaux et, s’il le faut, militaires pour que l’Europe, interpellée par la France fasse son devoir." Gaza : M. Kouchner, qu’attendez-vous ? in Libération le 13 janvier 2010

On comprendra peut-être ainsi, à quel point il est difficile de faire cohabiter la vérité factuelle et le fanatisme post-stalinien du Nouvel Observateur et de ses journalistes. On comprendra de même pourquoi Pierre-André Taguieff, qui est un homme savant mais aussi plein de sensibilité, éprouve autant d'indignation devant un personnage aussi repoussant que Stéphane Hessel.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article