Ashton, la baronne de Upholland, Pierre Lefebvre

Publié le par danilette

 

www.primo-info.eu

La trêve, mot décidément à la mode, a été décrétée suite à l’horreur de Toulouse.

Malencontreuse exception, la saillie idiote du Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, à savoir la falote Catherine Ashton. 

Si le monde politique s’interdit toute récupération, il n’en va pas de même pour les internautes qui emplissent les forums de nos grands journaux de messages haineux et méprisants vis-à-vis des Juifs et d’Israël. 

Leurs stupidités ont été relayées au plus haut niveau européen par l’inénarrable Ashton dont la légendaire bêtise, par la grâce du Traité de Lisbonne, dépasse depuis quelques années les frontières du Royaume Uni. 

Catherine Ashton perçoit un salaire de 328.000 £ par an [393 000 euros], ce qui fait d'elle la politicienne la mieux payée au monde (Sunday Times, 14 mars 2010). 

A l’exception bien entendu de quelques monarques et dictateurs d’Afrique et du Golfe. 

Elle présente aussi la particularité d’être femme politique sans avoir jamais affronté le suffrage universel dans son propre pays. 

Ce salaire lui cache bien évidemment, à moins que ce ne soit ses accointances avec les militants de l’extrême gauche britannique, quelques vérités factuelles. 

Mais de cela, on a l’habitude. 

D’ailleurs, si, à ce niveau, les personnes en place étaient nommées pour leurs compétences plus que par calcul des équilibres politiques au sein de la Commission Européenne, cela se saurait.

Après avoir lâchement assassiné trois soldats dont le régiment était intervenu au Liban et plus récemment en Afghanistan, un salopard a atteint l’indicible : froidement, il a vidé ses armes sur des enfants qui entraient à l’école.

Il assassine des soldats qu'il considère comme des traitres à la nation musulmane puis s'en prend à des enfants juifs. 

Il a tiré une balle en pleine tête d’une petite fille après l’avoir poursuivi dans la cour de son école. 

Lire la suite 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article