Ayatollahs iraniens roués de coups par jeunes femmes rebelles

Publié le par danilette

www.bloomberg.com via : http://www.informazionecorretta.com/main.php?mediaId=9&sez=120&id=46133

.
.null
.
Un dignitaire religieux iranien a déclaré qu'il avait été battu par une femme à qui il avait dit que son voile ne la couvrait pas correctement, rapporte l'agence Mehr [http://www.mehrnews.com/fa/newsdetail.aspx?NewsID=1686069] qui est l’agence semi-officielle d’information. Cet incident a eu lieu dans la province de Semnan dans le nord du pays.

Hodjatoleslam Ali Beheshti a raconté qu'il avait croisé cette femme dans la rue alors qu'il se rendait à la mosquée dans la ville de Shahmirzad et qu'il lui avait demandé de se couvrir [son voile ne couvrant pas complètement sa chevelure]. Elle lui a alors répondu : « vous n'avez qu'à vous couvrir les yeux », selon l'agence Mehr. Le religieux a répété son avertissement, elle l'a alors insulté et l'a poussé.

« Je suis tombé à terre sur le dos » a déclaré Beheshti. « Je ne sais pas ce qui s'est passé après, mais je me souviens des coups de pieds de cette femme qui m'insultait et me battait ».

Depuis la révolution de 1979 qui a porté les chefs religieux chiites au pouvoir, les femmes iraniennes ont l'obligation de se couvrir, en public, les cheveux et de cacher les courbes de leur corps avec des foulards et des voiles amples afin de protéger les valeurs religieuses et « préserver la moralité de la société et sa sécurité ».

Le gouvernement condamne les vêtements courts serrés et colorés et les foulards mal ajustés sur les cheveux, la police des mœurs organise régulièrement des patrouilles pour faire respecter le code vestimentaire islamique. La surveillance publique augmente en été alors que certaines femmes optent pour des vêtements plus légers.

Beheshti a dit qu'il avait du être hospitalisé pendant trois jours. Il a ajouté qu'il était de son devoir religieux d'appliquer le principe de « commander ce qui est juste et d’interdire ce qui est faux » et qu'il continuera à le faire même après avoir vécu ce qu'il a appelé « la pire journée de sa vie ».

Ce n'est pas la première fois que des religieux iraniens sont roués de coups lorsqu'ils font des remarques de ce genre, déclare l'agence Mehr.
Pour contacter le reporter de cette histoire : Ladane Nasseri à Dubaï : inasseri@bloomberg.net
 
Selon l'article plus complet du site www.enduringamerica.com, de nombreuses jeunes filles iraniennes rêvent de quitter l'Iran à cause du port obligatoire du Hijab, les scènes de femmes qui se font maltraiter dans la rue sont banales à Tehéran et d'autres villes, surtout en été. On appelle ces femmes des "femmes au mauvais Hijab".

L'agence Mehr rapporte que des faits similaires à celui-ci ne sont pas rares, elle cite le noms de trois ayatollah y compris un représentant du commandant suprême l'ayatollah Ali Khamenei qui s'est fait agressé, lui aussi.

Hojatoleslam Seyed Mahmud Mostafavi Montazeri dans une rue à Tehéran ; Hojatoleslam Farzad Farouzesh, le responsable de la prière du vendredi de la faculté de medecine dans la rue Shariati [nom prédestiné...] ; un religieux dans la région de Tehranpars ; et Kheirandish, le représentant du commandant suprême à l'université d'agriculture de Shiraz... Ils ont tous été battus pour avoir fait leur devoir religieux de [commander le juste et interdire le faux, "commanding right and forbidding wrong"] Certains en ont gardé des séquelles irrémédiables.

Beheshti a déclaré avoir porté plainte contre cette femme en dépit du fait qu'il traverse les journées les pires de sa vie.

Selon l'agence Mehr, le cas est actuellement examiné par la justice. Le procureur de la région a dit que l'affaire est en cours d'instruction mais ne fournit aucun détails, il s'y réfère comme à un cas d'agression publique.
© Désormais, mes traductions d'articles seront réservées à mes partenaires. Pour les autres, seul un extrait sera autorisé  avec un lien actif. La traduction sera libre de droits 7 jours après sa mise en ligne initiale sous conditon de citer la source et de mettre un lien actif bien visible dans l'entête, détails ici 
 

Voir sur Youtube :

 

Publié dans Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christine 30/09/2012 17:53


Bravo, il faut prendre exemple sur ces femmes courageuses qui sont bien plus courageuses que les Européennes et Françaises et risquent plus que nous qui sommes si passives !


 

olivier 21/09/2012 17:27


Superbe. Vive les femmes. Il nous faut des Judith qui coupent les têtes des ayatollahs !  

danilette 21/09/2012 22:33



je savais que cet article te réjouirait comme il me réjouit et je sais qu'un jour la délivrance viendra d'Iran et d'un changement de régime radical, j'espère seulement qu'il ne faudra pas trop
attendre. En attendant, j'espère qu'il y aura beaucoup de "pire journée de leurs vies" pour ces "hojatoleslam" ! Je viens de tomber sur cet excellent article : http://www.lalibre.be/actu/international/article/761993/l-hojatoleslam-qui-mordit-la-poussiere.html