Baruch Dayan Emet – Prof. Bentzion Netanyahu z”l

Publié le par danilette

פרופסור בן ציון נתניהו, אביו של ראש הממשלה בנימין נתניהו. 
Le professeur Ben Tsion (fils de Sion) Netanyahou

ראש הממשלה ואביו בן-ציון. מגדולי ההיסטוריונים של ישראל (צילום: עמוס בן גרשום, לע"מ)

www.pmo.gov.il/PMO/Communication

Le père du Premier ministre, le professeur Ben Tsion Netanyahu s'est éteint ce matin, à son domicile à l'âge de 102 ans. La nuit précédente, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a réussi à lui rendre une dernière visite.

Ben Tsion Netanyahu est né à Varsovie le 25 mars 1910 sous le nom Ben Tsion Milikovsky. En 1920, il a immigré en Israël avec sa famille. En 1944, il épousa Tsila qu'il avait rencontrée pendant ses études en Israël. Ils ont eu trois fils : le lieutenant-colonel Jonathan (Yoni) qui est tombé pendant l'opération d'Entebbe, Benjamin, le Premier ministre d'Israël et Ido, médecin, romancier et dramaturge. 

Le professeur Netanyahu fut l'un des plus grands historiens d'Israël. Ces recherches ont porté sur l'histoire du judaïsme espagnol médiéval et sur l'histoire du sionisme. Parmi ses ouvrages se trouvent : "Don Isaac Abravanel", "Les Marranes d'Espagne" et son chef-d'œuvre reconnu mondialement : "Les Sources de l'Inquisition dans l'Espagne du XVe siècle". Il est aussi l'auteur du livre "Les Cinq Pères du sionisme" qui rassemble ses recherches sur la vie des fondateurs du sionisme politique : Pinsker, Herzl, Nordau, Zangwill et Jabotinsky. 

Le professeur Netanyahu a été le rédacteur en chef de l'encyclopédie hébraïque pendant plus d'une décennie. Il a eu une chaire d'études juives dans différentes universités aux États-Unis et a terminé sa carrière de professeur émérite à la célèbre université Cornel. 

Depuis l'époque où il était étudiant à Jérusalem, il s'est impliqué dans le mouvement sioniste. Il était un disciple de Zeev Jabotinsky et a édité un journal auquel participaient le professeur Joseph Klausner et le poète Uri Zvi Greenberg. 

Il s'est impliqué dans la défense des personnes accusées de l'assassinat d'Arlozoroff et a réussi à persuader son père, le rabbin Nathan Milikovsky de convaincre le Rav Kook de s'engager pour leur défense. Plus tard c'est le Rav Kook qui fera l'éloge funèbre du rabbin Milikovsky, de manière très émouvante. 

En 1939, il se rendit à Londres et convainquit Jabotinsky d'étendre ses activités aux États-Unis dont il pressentait la montée en puissance dans le monde, il cherchait à y mobiliser des soutiens pour l'État juif. Jabotinsky est mort peu après leur arrivée aux États-Unis et Netanyahu a continué tout au long des années de guerre et des années suivantes à prêcher pour un État juif.

 

C'est dans ce contexte, qu'à l'époque, il a rencontré de nombreux dirigeants des États-Unis, dont des sénateurs, des députés, des écrivains, des poètes et des dirigeants comme Dean Echeson et Eisenhower. À la création de l'État, il est rentré des États-Unis et s'est installé dans le quartier de Talpiot à Jérusalem avec sa jeune famille et s'est consacré entièrement à ses recherches dans lesquelles il fut aidé par sa femme Tsila, native de Petah Tikva, qui a été sa partenaire dans la vie pendant plus de 50 ans.

 

En 1952, la famille Netanyahu a déménagé pour vivre dans une maison de la rue Haportsim, cette même maison où ses yeux se sont fermés ce matin.

Adapté de l'hébreu par Danilette

משפחת נתניהו בהלוויה (צילום: AP)Hier soir au cimetière


Courts extraits de l'éloge funèbre (en attendant) : source , Israel Hayom

Benjamin Netanyahu :Mon cher père aimé, comment puis-je décrire ici tout ce que tu nous as donné à Yoni, à Ido et à moi ? Un soutien dans les moments les plus difficiles, la façon dont toi et maman avais réussi à conserver de la sérénité quand la vie de Yoni a été tranchée, que vous avez continué à fonctionner avec équilibre après la plus grande déchirure de votre vie. Tu nous a toujours montré, papa, quelles étaient nos obligations envers la nation et le pays. Il y a deux ans, pour l'anniversaire de ton centenaire, j'ai eu l'immense privilège qui n'est pas donné à beaucoup de fils de te dire, papa, alors que tu étais encore en vie, combien je t'aime et combien je t'admire.

Shimon Peres : le père a planté les racines, les fils ont déployé leurs ailes. Nous avons perdu un grand enseignant qui a laissé après lui un élève, un dirigeant pour son peuple qui connaît ce qui lui a été transmis, Bibi, ton père écrivait l'histoire, toi, tu la fais avec le même sentiment, avec le même patrimoine...

"אני גאה להיות בנך" הספד נתניהו לאביו בן ציון ז"ל 

J'entreprendrai demain la traduction du très bel éloge funèbre qui décrit qui était ce grand homme, Ben Tsion Netanyahou...

mise à jour 11h53

Publié dans Monde juif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nina 01/05/2012 10:06


Cet homme me fascinait. Je rêvais de le rencontrer. Il représente tant pour moi. Il n'a jamais varié dun pouce et je puis dire que je pense comme lui : nationaliste sioniste.


@Danilette : Une erreur dans le nom ""Don Isaac Abarbanel" c'est Don Isaac Abravanel.


Don Isaac Abravanel fut un véritable aristocrate mais aussi le pourvoyeur de Christophe Colomb pour son expédition vers la route des Indes. Immense Homme
!

danilette 01/05/2012 11:51



Merci de m'avoir corrigé cette coquille. Ben Tsion est un homme fascinant qui porte bien son nom, fils de Sion. Si on faisait un article sur Christophe Colomb ?