C’est le Hamas (ou Dhihad islamique) qui a frappé l’hôpital et le camp de réfugiés à Gaza

Publié le par danilette

Mise à jour 30/7Un journaliste Italien « maintenant que je ne suis plus à Gaza, voici la vérité… »


 

 Hier, la presse internationale a rapporté que l’hôpital Al-Shifa et le camp de réfugiés Al-Shati ont été frappés par des missiles. Instantanément, il a été suggéré que ces frappes ont été effectuées par l’armée israélienne. La vérité est bien différente de ce qui a été rapporté. C’est le Hamas, qui, en voulant tirer des roquettes sur Israël, a raté ses cibles et a touché l’hôpital et le camp de réfugiés. Ces tirs ont été effectués le lundi 28 juillet à 16h58 et ont été identifiés par les caméras de Tsahal. Source

***

♦ Contrairement à ce qu’affirment les médias français, ce n’est pas Israël mais bien un groupe terroriste palestinien qui vint de détruire partiellement l’hôpital Shifa de Gaza….

Par ailleurs, selon le responsable palestinien de la santé, Ayman Sahabani, dit au moins 10 personnes, dont des enfants, ont été tués dans une frappe raté du Hamas. Il dit que les enfants jouaient sur ​​une balançoire quand le parc a été frappé par une roquette. 

Le lieutenant-colonel, un porte-parole de l’armée israélienne, a nié qu’Israël était impliqué dans les tirs sur ce parc ou sur l’hôpital. « Les tireurs palestiniens sont les responsables de ces catastrophes. Leurs roquettes sont tombées sur l’hôpital et dans le parc » a t’il affirmé.

Il est demandé aux brillants journalistes de l’AFP, ainsi qu’à ceux de TF1, BFMTV et de France Télévision, de rapporter les faits… Et non les « selon des témoins palestiniens… » Source

***

♦ L'explosion lundi dans le camp de réfugiés de Shati au nord de Gaza pourrait facilement devenir l’incident qui va changer la face du conflit en cours entre Israël et le Hamas.

L’incident, apparemment né d’un tir de roquette raté par le Jihad islamique, a incité le Hamas à se lancer dans une série d’attaques mortelles contre des cibles israéliennes plus tard dans la journée de lundi, provoquant de nombreuses victimes au sein de l’armée israélienne (10 pour la seule journée de lundi). Source

***

♦ Vous pensez vraiment que les journalistes sur place sont libres ?  Hamas threatening journalists in Gaza who expose abuse of civilians , le Hamas menace les journalistes à Gaza qui essaient de montrer l'exploitation des civils...

***

♦ Le porte-parole de Tsahal : Depuis le début de cette opération, il y a eu 200 tirs de roquettes lancées depuis Gaza qui sont tombées à Gaza même, c'est un autre cas, malheureusement qui est tombée sur l'hôpital de Gaza  mais il n'a absolument rien à voir avec Israël

Publié dans Arabes palestiniens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article