C’est un devoir national de résoudre le problème des Israéliens d'origine russe, Isi Leibler

Publié le par danilette

Lire l'article sur http://sionisme.xooit.com/t20273-Oui-Dissoudre-le-Grand-Rabbinat.htm?q

Oui ! Dissoudre le Grand Rabbinat
Traduction française : Galila sur sionisme.xooit.com
Isi Leibler 

Il y a dix ans, il aurait été inconcevable à mes yeux d’approuver les manœuvres de la Knesset pour dissoudre le Grand Rabbinat. Dans les premières années de l'Etat, le Grand Rabbinat était l'un des joyaux de la couronne du sionisme religieux. Il était dirigé par des personnalités sionistes charismatiques et respectées comme le rabbin Shlomo Goren – des érudits dont l'objectif principal fut de réinterpréter et d'harmoniser une halakha qui avait évolué dans le contexte de la diaspora pour faire face aux exigences d'un État juif moderne et industrialisé.
Malheureusement, avec l'effondrement du Parti National Religieux, des partis religieux non-sionistes ont comblé le vide. Tout en jouissant des avantages de l'État juif, ils ont employé leur force politique pour extorquer des fonds servant à subventionner leurs institutions qui dissuadent les jeunes à servir dans l'armée tout en leur refusant une éducation qui permettrait à ceux-ci de gagner leur vie. Ils ont accordé des sinécures et des emplois dans le système étatique rabbinique à leurs disciples. 
 
Ces dernières années, ils ont aussi réussi à détourner le Grand Rabbinat (une institution qu’ils ont toujours maintenue dans le mépris) en nommant des marionnettes pour mettre en œuvre les interprétations les plus strictes de la pratique religieuse orthodoxe. Cela a génèré de nombreuses crises dans de nombreux secteurs de la société et polarisé les relations déjà tendues entre les secteurs religieux et non-pratiquants de la nation. 
Mais le dommage le plus grand causé à la nation par l'éradication de la vision nationale sioniste au sein de l’établissement rabbinique, c'est la souffrance humaine dévastatrice dû à l'approche radicalement négative adoptée à l’encontre de la conversion. 
 
C’est un devoir national de résoudre le problème des Israéliens d'origine russe. La répression tragique qui leur a été infligée pendant 70 ans par les bolcheviks a conduit à des niveaux élevés de mariages mixtes et à l'émergence d'un grand nombre de cas de personnes ayant des antécédents juifs, mais en termes de halakha ne pouvant pas être considérées comme juives. Une composante importante de l'aliya de Russie entre dans cette catégorie. 

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article