Connaissez-vous vraiment Mgr Hilarion Capucci ?

Publié le par danilette

Voici la traduction française du texte qu'a lu publiquement Mgr Hilarion Capucci, devant la Cour du district de Jérusalem à l'issue de l'ultime audience de son procès.

Le 9 décembre 1974 : "En tant qu'ecclésiastique, je méditerai une courte prière, et je la présenterai au Seigneur Jésus, et par cette prière, je transmettrai au Tribunal tout ce qui me vient à l'esprit, à la fin d'une longue période de tortures et de mon examen de conscience :

Seigneur Jésus,

Lorsque Vous avez contemplé une fois El­-Kods du haut du Mont des Oliviers, Vous avez dit : un jour viendra et tu seras entourée, et tu seras détruite avec tes fils. Ces jours-ci, si Vous daignez regarder du haut de Vos Cieux, Vous trouverez Votre pays El-Kods comme Vous l'avez décrit, comme je l'ai pleuré et comme Vous avez prophétisé. Vous trouverez une image vraie de Votre pays, et ainsi Vous pleurerez à nouveau et je pleurerai avec Vous.

Je suis prisonnier des tortures des conquérants. Je suis la victime de la mainmise des puissants. Je suis comme tout le monde, comme tous les êtres humains. Nous tous, mortels que nous sommes, nous trouvons dressés sur le pont qui mène vers l'éternité. El Kods se dresse illuminée par la sainteté de Votre souvenir,Seigneur Jésus. Restez avec nous, elle restera plus forte que les puissants et plus puissante que les lois, mais Votre pays, qui est notre pays, restera éternellement illuminé de Votre lumière. Vos grâces, Vos prescriptions et Vos miracles resteront plus forts que le mal et plus grands que l'oppression.

Seigneur Jésus, par Vos bonnes actions, par Votre amour, Vous restez éternel, et ce qui est en dehors de Vous engendre l'oppression et la tyrannie par l'oppression et la tyrannie, comme aussi l'ostracisme, la dépossession et le sang. 

Mon Maître, Vous avez enseigné Vos principes 

d'aimer Votre pays qui est notre pays, et nous l'avons fait.

Vous nous avez ordonné de le défendre et nous avons obéi car nous sommes Vos soldats.

Vous avez voulu El-Kods, Seigneur Jésus, ville des religions, ville de Votre foi chrétienne. C'est la ville du Haram al-Sheriff (esplanade des mosquées) et de la pure Mosquée El-Aksa. C'est un pays libre. Et selon Votre volonté elle restera libre éternel­lement.

Malgré leurs actions, malgré leur oppo­sition. Pour notre pays, Seigneur, Votre fin fut la fin de Vos peines, et de Vos efforts, comme Vous l'avez prédit, et ceci sera pour nous le début de nos efforts et de nos peines après Vous.

On Vous a également opprimé et fait souffrir. Mon Maître et Seigneur Jésus, Vous êtes l'amour, ils sont l'oppression, Vous êtes la lumière du monde et ils sont le symbole des ténèbres.

Alors, Maître et Educateur du monde, source de la lumière, nous marcherons sur Vos traces, malgré la souffrance et les épreuves. Il n'y a qu'un drapeau, Seigneur, son symbole est celui de l'amour. Votre drapeaurestera aux Cieux, et c'est notre fierté.

C'est une honte et un déshonneur pour celui qui a détruit ce drapeau, qui a semé la destruction et qui a déporté. Honte et déshonneur à celui qui a profané la lumière. Cette sainteté. Honte et déshonneur à celui qui a torturé et opprimé les croyants. 

Seigneur Jésus, je sanctifie la Paix, je crois en l'amour et je sanctifierai après Vous notre pays, pays précieux dont le nom est Falastin. 

Publié dans Monde chrétien

Commenter cet article