Contre le bannissement du mot "Shoah" des manuels scolaires, Claude Lanzmann

Publié le par danilette

envoyé par Olivier

http://www.lemonde.fr

A la faveur de l'été, un mauvais coup se perpètre à l'éducation nationale et chez les éditeurs qui publient les manuels d'enseignement de l'histoire destinés aux élèves de première de tous les lycées de France et des autres établissements qui les préparent au baccalauréat. Il faut souligner que cette action néfaste se passe sous la présidence de la République de Nicolas Sarkozy, qu'on sait hostile à toute forme de négationnisme. Or c'est bien de négationnisme qu'il s'agit ici et, nous allons levoir, d'une façon particulièrement perverse.

La nomination est une décision grave, mais plus grave encore est celle de dé-nommer. Une circulaire, parue dans le bulletin officiel spécial n°7 de septembre 2010 de l'éducation nationale, insistait sur la nécessité de supprimer le terme"Shoah" des manuels scolaires. Circulaire d'autant plus remarquable qu'elle prétendait faire suite au discours prononcé par Nicolas Sarkozy lors d'un précédentdîner du CRIF et dans lequel, après avoir utilisé plusieurs fois et avec le plus grand naturel le mot "Shoah", il proposait que chaque enfant juif assassiné soit parrainé par un lycéen français du même âge. Ce propos présidentiel n'ayant pas plu à tout le monde, Nicolas Sarkozy avait chargé Xavier Darcos, alors ministre de l'éducation nationale, de réunir une commission afin que sa pensée soit mise en œuvre tout en tenant compte des protestations. Cette commission était présidée par Madame Waysbord-Loing, inspectrice générale honoraire de l'éducation nationale, elle comprenait, outre des spécialistes de la seconde guerre mondiale, des personnalités comme Simone Veil, Serge Klarsfeld et moi-même. Un ouvrage de référence a d'ailleurs été publié à partir des travaux de ladite commission...

LIRE LA SUITE

Publié dans Shoa

Commenter cet article