Così i ragazzini di Hamas ci hanno utilizzato come bersagli, Lorenzo Cremonesi

Publié le par danilette

Così i ragazzini di Hamas ci hanno utilizzato come bersagli, Lorenzo Cremonesi, 21 gennaio 2009
"Un maximum de 600 palestiniens sont morts à Gaza »

Article original du Corriere della Sera : 


Le nombre des palestiniens tués au cours de l’opération israélienne ne dépasserait pas 500 ou 600 d’après le rapport de Lorenzo Cremonesi, un correspondant du journal italien Corriere della Sera.jeudi 22 janvier 2009, 

Traduit de : http://www.imra.org.il/


Cremonesi a basé son rapport sur des visites dans les hôpitaux de Gaza et sur des interviews avec des familles de blessés. Il pense également que le nombre de blessés n’atteint pas le chiffre de 5000 chiffre transmis par le Hamas et répété par les Nations unies et la Croix-Rouge à Gaza.

Il suffit de visiter plusieurs hôpitaux pour comprendre que ces chiffres sont faux, écrit-il.

À l’hôpital européen de Rafah qui devrait normalement être rempli de blessés de la "Guerre des Tunnels" beaucoup de lits sont vides d’après Cremonesi. La même chose pour l’hôpital Nasser de Khan Younes et l’hôpital privé Amal ou seulement cinq des 150 lits sont occupés.

Cremonesi a interviewé des habitants de Gaza qui ont confirmé ce qu’Israël n’a cessé de dire : comment les combattants du Hamas utilisent des civils comme boucliers humains.

Un habitant rappelle comment des civils criaient aux combattants du Hamas et du Jihad Islamique : "allez-vous-en allez-vous-en d’ici ! Vous voulez que les Israéliens nous tuent ? Vous voulez que nos enfants meurent sous leurs bombes ? Prenez vos fusils et vos missiles avec vous"

"Traîtres, collaborateurs d’Israël, espions du Fatah, lâches ! Les soldats du Jihad vous puniront. Et de toutes façons vous allez tous mourir comme nous. Nous sommes tous destinés à aller au paradis en combattant les juifs sionistes. Ne voulez-vous donc pas mourir avec nous ?"

Voilà ce qu’ont répondu les fanatiques religieux du Hamas.

D’autres palestiniens ont dit à Cremonesi que les combattants du Hamas se faisaient passer pour des ambulanciers et utilisaient des ambulances. Une femme identifiée comme Um Abdullah, âgée de 48 ans, a dit que le Hamas utilisait les bâtiments des Nations unies pour lancer des roquettes.

Cremonesi rapporte qu’il a eu beaucoup de difficultés à collecter des preuves parce que la population est terrorisée par le Hamas.

Cela pourrait bien être comme à Jénin en 2002. Au début on avait parlé de 1500 morts et à la fin il n’y en avait plus que 54 y compris 45 combattants morts au combat [note de la traductrice : et 23 soldats israéliens tués]

Il y a des doutes sur le nombre de victimes qui pourraient être 600 et non pas 1300.

Les habitants de Gaza accusent les militants islamiques : "les gens du Hamas nous ont utilisés comme cibles, ils nous empêchaient de quitter nos maisons et les utilisaient pour tirer"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article