Découverte de la culture Judéo-Berbère par un Marocain musulman

Publié le par danilette

Source : http://elderofziyon.blogspot.fr et  www.sephardicfilmfest.org

"L'été de mes 16 ans, j'ai interrogé mon grand-père sur les maisons vides au coeur de la ville, il m'a appris que ces maisons appartenaient à des juifs qui avaient vécu au Maroc depuis plus de 2 000 ans, 250 000 d'entre eux ont quitté le pays dans les années 60, j'ignorais qu'il y avait des Marocains juifs. En France où j'ai grandi, la cohabitation entre Juifs et Musulmans est présentée comme impossible, de retour à Tinghir, je veux savoir comment ces deux communautés partageaient leur quotidien et surtout réveiller une mémoire refoulée." 

Hishcar pour "Hespress": "Tinghir Jérusalem» appelle à l'amour et la paix
Azul Kamal Hachkar !

TINGHIR-JERUSALEM, Echos du Mellah : la redécouverte d'une culture judéo-berbère

Réalisateur : Kamal Hachkar
Kamal Hachkar a grandi en France avec l'idée que tous les Berbères sont musulmans. Mais ses grands-parents lui ont appris qu'il y avait des Berbères juifs et que dans de nombreux villages, des musulmans et des juifs ont vécu ensemble pendant une longue période. Ses recherches l'ont emmené en Israël où il a pu rencontrer des familles originaires de Tinghir. Des personnes âgées ont répondu à ses questions et parlé de leurs vies à Tinghir.  En rencontrant des Juifs de sa génération qui ont des origines à Tinghir, Kamal a réalisé qu'il n'est pas le seul à désirer restaurer cette part enfouie de leurs identités.  Il espère que sa génération sera capable d'explorer ces liens brisés par l'histoire.  

 

Le journal Hespress du Maroc a interviewé Hachkar. Il semble être un homme de paix véritable qui aimerait que les relations entre les musulmans et les juifs s'améliorent. Il vise en particulier les Marocains qui ne sont même pas conscients de la culture juive vibrante qui existait au Maroc, il n'y a pas si longtemps. Ce film a été accueilli dans des festivals aux États-Unis, à Montréal et à Rabat au Maroc où la démarche d'Hachkar semble avoir été bien perçue.

Le journaliste lui a demandé ce qu'il pensait de certains Marocains qui critiquent le film et qui demandent une enquête sur ce qui est à leurs yeux un moyen de normalisation avec l'ennemi sioniste. Il a répondu simplement que ces personnes sont racistes et que les juifs font autant partie de la culture et de l'histoire marocaine que n'importe qui d'autre, il pense que cette opinion est minoritaire parce qu'il a eu beaucoup de bons retours de la part de Marocains qui ont vu le film. Il a laissé entendre que les Juifs de son film aiment le Maroc davantage que ces grandes gueules qui a son avis ignorent également les réelles atteintes aux droits de l'homme en Syrie.

Il a envie de faire une suite à son film dans laquelle on verra des Juifs retourner visiter Tinghir, leur ville d'origine.

Adapté par Danilette


 

 
avec comme musique de fond, la chanson du chanteur israélien d'origine marocaine
Shlomo Barlinklinklink"Etslenou be kfar Todra", "Chez nous dans le village de Todra"
Chez nous dans le village de Todra (Tinghir) qui est au coeur des montagnes de l'Atlas
On prenait l'enfant arrivé à l'âge de cinq ans, on lui posait une couronne de fleurs,
chez nous dans le village de Todra, tous les enfants dans la rue lui faisait une grande fête,
à l'enfant de cinq ans, chez nous, dans le village de Todra,
et le fiancé de la joie, qui arrivait à l'âge de 5 ans, on le faisait entrer à la synagogue,
et on lui écrivait toutes les lettres de l'alphabet, de alef à tav, avec du miel sur une planche de bois,
et on lui disait : "Habibi, maintenant lèche les lettres", et la Torah était alors dans sa bouche douce comme la saveur du miel, chez nous dans le village de Todra.
mise à jour :
 

Commenter cet article

olivier 30/04/2012 10:18


Merci pour cet article et un salut à Kamal Hachkar. Un autre homme qui œuvre à un monde meilleur, un monde où les Juifs ne seront plus représentés comme des
monstres et où Israël sera respectée, Kasim Hafeez : 


http://cybersion.wordpress.com/2012/04/28/kassim-hafeez-je-suis-sioniste-musulman-fier-detre-et-je-soutiens-israel/

Marie 30/04/2012 01:33


Ce documentaire fait plaisir et redonne un peu d'espoir qu'un jour tout ira mieux. J'espère que d'autres marocains, d'autres israéliens, d'autres berbères et d'autres juifs partagent la curiosité
et le courage de Kamal ! Je n'ai jamais compris comment peut-on être berbère et islamiste, c'est tellement illogique ! C'est comme d'oublier ses racines. J'ai bien aimé le proverbe de la vieille
dame juive "La mort, la séparation et la solitude sont les 3 choses qui peuvent faire écrouler une montagne, alors un être humain !"


 

danilette 30/04/2012 02:13



C'est très vrai : " .. La séparation, la mort et la solitude sont difficiles; si elles tombent
sur la montagne, elle s'écroule ! .. et tu veux que les gens ne s'effondrent pas ! " 



ISRAEL 29/04/2012 09:43


je pense qu'il n'a pas besoin de cotiser pour la retraite.....un jour surement il va glisser sur  une moussa .je salue son courage et il me fait penser aux anciens amis arabes qui m'ont
dit :mais pourquoi  vous etes partis ?on etait si bien ensemble a sfax.je leur repond on etait ...... si bien ensemble.aujourd hui les jeunes tunisiens n'ont meme pas vu un yud mais ils
savent qu ils les haissent alech pourquoi passke because.....j ai passe les plus belles annees de ma vie a sfax dommage.... mais ça va reccomencer en france on va partir et ils vont nous suivre
ou que l on aille il y a d abord les gentils apres la generation suivante et apres ça redevient la haine ...mais on sera toujours vivants tant qu il y aura des gens pour nous hair;;;;je vais
voter sarko il va peut etre ouvrir les yeux