Délirium hébraïcus : crise de nerfs en direct contre les Juifs à la TV égyptienne

Publié le par danilette

Signalé par Olivier L., adapté par Danilette

Remarque importante : cette info reprise de Memri sur différents sites dont Atlantico et Streetpress a été présentée ainsi ; "Croyant être en off, un des invités, l'acteur Ayman Kandeel, met une tarte à la présentatrice avant de détruire le studio", or les scènes violentes ne se passent pas en OFF mais bien à l'antenne comme on peut le vérifier avec la traduction en français, l'acteur Ayman Kandeel est paniqué à l'idée de représailles, il demande à passer à l'antenne pour que le public égyptien entendent bien son aversion d'Israël, je crois même qu'il en rajoute car au début quand il sait qu'il n'est pas à l'antenne il garde plus ou moins son calme, il ne se déchaîne que lorsqu'il sait qu'il est à l'antenne. Cela nous donne une petite idée du climat délétère qui règne en Egypte...


 

Des acteurs égyptiens connus déversent leur haine envers les Juifs,
jusqu'à  perdre tout contrôle et frapper y compris la présentatrice. 
Cette séquence provient d'une émission de la TV égyptienne,
style caméra invisible, qui piège des "people" égyptiens.
Source: MEMRI (voir l'émission en bas de page)

L'acteur  Ayman Kandeel "Tuhami" est interwievé, au cours de l'ITW, la présentatrice reçoit un faux appel d'une telespectatrice :
"M Tuhami, nous vous aimons et vous respectons, nous aimons votre travail et apprécions vos films mais c'est incroyable de vous voir sur une telle chaine, une chaine israélienne, vous devriez avoir honte !"

La présentatrice : l'appel a été coupé, mais vous pouvez rappeler.
Chers téléspectateurs, nous allons faire une courte pause avant de reprendre l'émission "Avec l'autre" du Caire.

Hors antenne :
Ayman Kandeel : la soeur qui a parlé est palestinienne, égyptienne ou quoi ?
La présentatrice : je ne connais pas sa nationalité mais on a été coupé
Ayman Kandeel : j'ai entendu qu'elle disait que c'était une chaine israélienne, c'est une chaine israélienne ?
La présentatrice : la production ne vous a pas dit que c'était une chaine israélienne ?
Ayman Kandeel : non

Un membre de l'équipe de production Amr ‘Alaa fait alors son entrée

Amr ‘Alaa : quel est le problème ?
Ayman Kandeel : qui êtes-vous ?
Amr ‘Alaa : je suis israélien, vous parlez d'armes, mais vous êtes comédien, vous devriez parler de films pas d'armes
Ayman Kandeel : bon bon
Amr ‘Alaa : est-ce que je pointe une arme vers vous ?
Ayman Kandeel : vous essayez de me provoquer mais je reste calme
Amr ‘Alaa : j'essaie de faire la paix, comment pouvez-vous dire que je vous provoque ?
Ayman Kandeel : la paix a été décidée par les gouvernements, mais le peuple a d'autres critères
Amr ‘Alaa : vous ne voulez pas trouver de solution ?
Ayman Kandeel : personne ne peut me provoquer comme ça
Amr ‘Alaa : je ne veux pas vous provoquer mais arriver à une solution avec vous
Ayman Kandeel : la solution, mon cher jeune homme c'est que vous alliez chez le medecin vous faire soigner
La présentatrice : qu'est-ce que ça veut dire ?
Ayman Kandeel : ça veut dire que vous êtes tous malades, il vaut mieux que nous discutions de cela à l'antenne
Amr ‘Alaa : non, nous sommes hors antenne
Ayman Kandeel : non, j'aimerais en parler à l'antenne [il veut se justifier à l'antenne, il commence à avoir peur des conséquences d'être passé sur une TV israélienne, vive la liberté en Egypte !]
Amr ‘Alaa : est-ce que les gens malades sont ceux qui cherchent à faire la paix ou bien ceux qui se promènent armés, niez-vous que vous portez un pistolet dans votre poche ?
Ayman Kandeel : oui j'ai un pistolet dans ma poche
Amr ‘Alaa : pourquoi ? De quoi avez-vous peur ?
Ayman Kandeel : j'ai peur des salauds qui pourraient m'attaquer
Amr ‘Alaa : quels salauds ?
Ayman Kandeel : n'importe quel salaud, un voleur, un gangster

La présentatrice : nous sommes de retour à l'antenne avec notre invité, l'acteur égyptien, Ayman Kandeel

Ayman Kandeel : Que Dieu nous aide dans notre destin, il y a eu un appel, que tout le monde a entendu, disant que ce programme est diffusé sur une télévision israélienne, la station m'importe peu, mais je suis venu ici dans un programme filmé en Egypte, sur une chaine qu'on m'a dit être une chaine allemande...
La présentatrice : on ne vous a jamais dit que c'était une chaine allemande, je crois que vous n'avez pas bien compris
Ayman Kandeel : vous êtes des gens décevants qui mentez
La présentatrice : vous ne pouvez pas porter de telles accusations, les réactions sur les réseaux sociaux israéliens...
Ayman Kandeel qui ne se maitrise plus : J'enc... les media sociaux, je suis venu faire une interview sur une TV egyptienne, il se trouve que c'est une TV israélienne et ensuite vous faites intervenir quelqu'un qui me provoque, il est ici, je veux qu'il vienne me parler [il veut se justifier aux yeux des Egyptiens] 

Amr ‘Alaa entre dans le studio

Amr ‘Alaa : c'est ma chaine, je n'ai pas peur, c'est vous qui avez peur puisque vous portez une arme à feu
Ayman Kandeel : je n'ai pas d'arme à feu [il l'a dit hors antenne mais ne veut pas le redire à l'antenne]
Amr ‘Alaa : vous n'avez pas d'arme à feu ?
Ayman Kandeel : pour utiliser mon arme contre vous, il faudrait que je pense que vous valez quelque chose, mais laissez-moi vous dire ce que je vais faire, tenez-vous là, relax

Ayman Kandeel le gifle et lui donne des coups, espèce de fils de p., tu te moques de moi, puis il gifle la présentatrice qui tombe à terre, p., vous êtes des fils de p., au diable les Juifs, vous êtes des fils de p.
un membre de la production : arrêtez, c'était un gag
Ayman Kandeel : vous dites que vous êtes egyptien ? vous vous moquez de moi, allez vous faire F.
Un membre de la production, Ayman, s'il-vous-plaît, c'est un gag, honte sur vous d'avoir frappé une femme !
On lui montre la carte d'identité de la présentatrice, il l'examine et redemande : elle est egyptienne ?
un membre de la production : je demande un tonnerre d'aplaudissements...


La présentatrice : chers telespectateurs, nous allons faire une pause avant de reprendre l'émission avec l'actrice Mayar Al-Beblawi
Nouvelle invitée avec le même déroulement :


Mayar Al-Beblawi : en Israël, ils sont tous menteurs, vous ne pourriez pas le croire, ils sont tous menteurs, ils pleurnichent tout le temps sur l'holocauste, ou le soi-disant holocauste, avec tous les Palestiniens que vous avez tués, vous continuez à pleurnicher sur l'holocauste et le nombre peu élevé de ses victimes ? [...]
Ces gens ont scié la tête de Jean le Batiste, ils sont des assassins de prophètes, que pouvons-nous dire d'autre à leur sujet ?
La présentatrice : vous vous trompez, ils sont le peuple élu
Mayar Al-Beblawi : le peuple élu ? les pires malédictions d'Allah sont pour les Juifs. [...]
à nouveau l'appel de la téléspectatrice
C'est une chaine israélienne ?
La présentatrice : vous êtes bien sur une chaine israélienne, la 2ème chaine israélienne
[...]
Le pire vient ensuite, le même scénario avec l'acteur Mahmoud Abd Al-Ghaffar
qui dira à la fin : "je hais les Juifs à mort"

et pour finir la présentatrice déclare : 
Je veux vous dire que j'ai apprécié l'épisode d'aujourd'hui avec Mahmoud, je ne savais pas qu'il puisse exister un tel patriotisme [la haine à mort devient du patriotisme], mais ce patriotisme existe en chaque Egyptien qui respire l'air de ce pays [et respire et absorbe l'endoctrinement antisémite qu'on lui instille depuis l'enfance]

Voici l'émission enregistrée par Memri :
 

 

 

dernière mise à jour 26/7 à 14h48

Publié dans Egypte

Commenter cet article

Jacques 27/07/2012 10:45

Apparemment vous ne vous soucis pas une seconde du contenu initial de mon message qui est: nous ne nous sommes pas trompé - vous avez mal lu. Donc soyons simple, prenant le temps de lire notre
news, puis de réctifier votre post. Car vous dites que nous nous sommes trompé, ce qui est faux.
Cordialement.

danilette 27/07/2012 12:20



J'ai modifié ma présentation, j'ai mis : "Remarque importante : cette info reprise de Memri sur
différents sites dont Atlantico et Streetpress a été présentée ainsi ; "Croyant être en off, un des invités, l'acteur Ayman Kandeel, met une tarte à la
présentatrice avant de détruire le studio", or les scènes violentes ne se passent pas en OFF mais bien à l'antenne comme on peut le vérifier avec la traduction en français,
", 


Je redis : l'acteur  ne croit pas être hors antenne, puisqu'il a demandé explicitement à passer à l'antenne
pour réagir, et ce n'est que quand il est sûr d'être à l'antenne devant le public égyptien, qu'il donne une gifle à la présentatrice.


Je me demande si je suis claire, en tous les cas vu les commentaires vraiment effarants qu'on trouve sur votre site suite à l'article sans
qu'ils soient modérés ou commentés je crains que nombre de vos lecteurs ne comprennent rien. Vous devriez mettre une petite remarque, n'êtes-vous pas au courant de toutes les agressions qui ont
lieu en France contre des Juifs ? Je ne vous ai pas vu répondre aux autres commentaires bien plus problèmatiques, dois-je en conclure que je serais votre unique interlocutrice ?
Cordialement



Jacques 26/07/2012 12:43

Vous avez mal lu la news sur StreetPress. "Croyant être en off" signifie que seule la personne piégée croit être en off... Pas nous.
J'imagine que dans l'émotion vous n'avez probablement pas fait attention. Mais ce sont des propos diffamatoire envers StreetPress, donc avant d'affirmer que l'on ment/se trompe, essayez de vérifier
plusieurs fois vos accusations, de ne faire de diffamation.
Merci de rectifier vos propos.
Cordialement,
Jacques

danilette 26/07/2012 14:38



Je ne pensais pas que cela puisse être diffamatoire de vous signaler un détail important, la personne piégée (en l'occurence, le 1er acteur) sait parfaitement qu'elle est en off, elle demande à
passer à l'antenne pour se justifier à l'encontre des téléspectateurs égyptiens, et ce n'est que lorsqu'elle est sûre d'être à l'antenne qu'elle se déchaîne pour prouver de manière ostentatoire
qu'elle est contre Israël. Cela fait partie des grandes subtilités moyen-orientales qui échappent aux gens éloignés de cette réalité,  Bien cordialement



julian 25/07/2012 15:39

Merci danilette pour cette trad, cette info a été reprise partout avec une grosse erreur : sur atlantico et streetpress on dit que c'est en OFF, hors antenne, grâce à ta trad on comprend que
c'est
bien à l'antenne !

danilette 25/07/2012 15:42



Salut Julian, contente de te revoir !


C'est en effet un détail très important, c'est bien à l'antenne que ça se passe et il n'est pas difficile de le comprendre... c'est la peur qui motive surtout le 1er acteur piégé. Je
viens de poster des commentaires sur Atlantico et Streetpress : "Je vous signale une erreur importante, la
scène très violente à laquelle on assiste ne se passe pas en off, au contraire le 1er acteur demande à passer à l'antenne pour se justifier auprès du public égyptien, il a peur de représailles pour être passé sur une TV israélienne et donc veut prouver aux téléspectateurs
qu'il est bien contre Israël, il en rajoute même car tant qu'il n'est pas à l'antenne, il garde son calme plus ou moins, il se déchaîne A L'ANTENNE !"



JEAN VERCORS 24/07/2012 22:21

Bravo Danilette

j'étais sure que tu allais traduire cette video

JV

danilette 25/07/2012 01:45



merci beaucoup