Dernier hommage à David Servan-Schreiber

Publié le par danilette

http://www.guerir.org/magazine/dernier-hommage-a-david-servan-schreiber-1 David s’est éteint dimanche 24 juillet. Il a succombé à une récidive d’un cancer du cerveau, contre lequel il se battait depuis 19 ans.

 

Après des études de médecine en France, David part s’installer à Pittsburg aux Etats-Unis où il mène des recherches en neurosciences cognitives. C’est au cours de ces recherches, à 31 ans,  qu’il découvre qu’il est atteint d’une tumeur au cerveau. Il ne s’est alors pas contenté du protocole de soins très performants de la médecine conventionnelle, mais il s’est également intéressé aux effets des médecines douces complémentaires.

 

Défenseur des mécanismes d'auto guérison présents dans le cerveau humain, il publie de retour en France en 2003 son livre « Guérir » qui deviendra un véritable best-seller international. Dans ce livre, David propose des méthodes faisant appel au corps pour comprendre et traiter la dépression et la souffrance mentale. Il fait également connaître la technique de l’EMDR, qui fait appel à des mouvements oculaires.

 

En 2007, David publie « Anticancer ». Il y dévoile sa propre expérience du cancer, mais surtout ses découvertes scientifiques. L’exercice physique, l’alimentation, la lutte contre le stress et la méditation, qui sont les fondamentaux de la méthode anticancer, permettent de renforcer les défenses naturelles pour favoriser et compléter les traitements traditionnels.

 

Avant de nous quitter, il a tenu à écrire son dernier livre, « On peut se dire au revoir plusieurs fois », pour s’assurer que sa rechute n’entamera pas la crédibilité de la méthode anticancer. Encore une fois ce livre connaît un fort succès auprès du grand public.

 

David n’a eu de cesse de prodiguer ses conseils pour aider chacun à rester en bonne santé ou à lutter contre la maladie. Il a ouvert des portes sur une nouvelle façon de vivre sa vie ou sa maladie. 

 

Publié dans France, Tikoun Olam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article