Des Arabes confirment le statut juif de Jérusalem, Simha Jacobovici

Publié le par danilette

http://www.simchajtv.com/arabs-confirm-jerusalems-jewish-status/

Il y a quelques jours, quatre terroristes préparant une attaque à la roquette contre Israël ont été tué par un drone alors qu'ils s'apprêtaient à lancer leurs armes meurtrières. Le groupe qui a revendiqué la préparation de l'attentat est affilié à Al Qaïda et se fait appeler Ansar Beyt al Maqdes. Ansar signifie en arabe "armée» et Beit al Maqdes est dérivé de l'hébreu Beit Ha Mikdash, le Temple saint (sanctifié), donc le nom de leur groupe signifie littéralement "l'Armée du Temple saint". Les journalistes ont très mal traduit ce terme puisqu'ils l'ont traduit par "l'Armée de Jérusalem", or Jérusalem ne figure pas du tout dans ce nom. En arabe, Jérusalem est appelé Al Qods qui signifie "La Sainte" et qui est la transposition en arabe du terme hébreu Kadosh, "Saint".

 

Pourquoi donc les Arabes et tous les musulmans désignent-ils Jérusalem par ce nom ? Pourquoi ne l'appellent-ils pas la "ville du Dôme du rocher" où "la ville d'Al Aqsa" ? Plus encore, selon une tradition islamique, le lien à Jérusalem, Mohammed a effectué son voyage de nuit vers le ciel depuis le rocher sur lequel est construit le "Dôme du rocher", sourate 17, Al Isra du Coran. (A noter que cette version est contestée puisqu’il n’est pas question de Jérusalem mais du voyage vers la mosquée lointaine, Al Aqsa). Mais pourquoi donc, est-ce que les musulmans ne se réfèrent pas à ce voyage céleste de Mahomet en parlant de Jérusalem ? La réponse est simple et historique : tout le monde a toujours su que ce lieu était saint parce que le Temple du Dieu d'Israël y avait été érigé. Le Temple, construit par le roi Salomon au Xème siècle avant notre ère s'est dressé sur le Mont Sion à Jérusalem durant 500 ans jusqu'à sa destruction par les Babyloniens au VIème siècle avant notre ère ; 60 ans après, il était reconstruit par Ezra et Néhémie, puis embelli par Hérode et s’est dressé jusqu’à sa destruction par Titus en 70 de notre ère, puis rasé en 135 par l’empereur Hadrien. Tout le monde savait durant 1000 ans, un millénaire, que le Temple juif se dressait sur le Mont Sion à Jérusalem. On ne peut pas effacer 1000 ans d'histoire.

 

Jérusalem est au cœur de l'idée du retour du peuple juif dans sa patrie ancestrale. Le mouvement politique appelé sionisme a été une tentative de créer un programme politique sur une aspiration vieille de 2000 ans, à savoir le retour à Sion, le Mont du Temple saint. Au IVème siècle, l'empereur romain Julien a autorisé les Juifs à reconstruire le Temple mais il a été assassiné et le projet n'a pas eu de suite. Jusqu'à ce jour, à la date anniversaire du 9e jour du mois hébraïque d'Av, Tisha béav, les Juifs du monde entier jeûnent en signe de deuil pour la destruction du temple. On raconte que Napoléon (1769–1821), passant un jour devant une synagogue parisienne et ayant entendu des lamentations, a demandé ce qui se passait. On lui a expliqué que la congrégation pleurait la destruction du Temple, il aurait alors répondu : « un peuple qui pleure la destruction de son temple détruit il y a si longtemps le verra reconstruit ».

 

C'est un lieu commun de dire que « Jérusalem est sainte pour le judaïsme, le christianisme et l'islam ». Pourtant cela n'est que partiellement vrai. Jérusalem est sainte pour le christianisme et l'islam seulement parce qu'elle est sainte pour le judaïsme.

Jérusalem est sainte pour les chrétiens parce que Jésus était un juif, venu faire son pèlerinage de Pâque au Saint Temple et durant lequel il a été crucifié.

Jérusalem est sainte pour les musulmans (sunnites) parce que Mahomet est censé avoir fait un voyage céleste sur sa mule Al Buraq en s'envolant du Mont Sion. Les musulmans croient qu'il s'est envolé au ciel à partir de cet endroit parce que c'était le site du Temple du Dieu d'Israël. Jérusalem fait parti de la conscience chrétienne et islamique parce qu'elle était autrefois la capitale de la Judée dans le pays d'Israël.

 

Récemment il y a une nouvelle tentative de délégitimer la présence d'Israël à Jérusalem. À ce jour, à quelques exceptions près, les ambassades étrangères sont toutes situées à Tel-Aviv et non pas à Jérusalem. Quel paradoxe, Jérusalem est sans doute la plus ancienne capitale du monde, et n'a été une capitale que pour les seuls Juifs [elle n'a jamais été une capitale pour aucun autre peuple], pourtant son lien avec le peuple juif est toujours contesté. Réfléchissez, Jérusalem était la capitale d'un État juif 2500 ans avant que les Européens ne découvrent l'Amérique et pourtant l'ambassade américaine se trouve à Tel-Aviv. C'est comme si le lien de l'Amérique à Washington, qui est sa capitale depuis seulement 1787, était plus légitime que le lien du peuple juif à Jérusalem. Juste à côté, Amman est devenue la capitale de la Jordanie en 1947. La Jordanie a été un cadeau des Britanniques aux Hachémites, une famille arabe d'Arabie Saoudite, il y a moins de 70 ans. Pourtant personne ne conteste la souveraineté jordanienne sur Amman, toutes les ambassades étrangères se trouvent à Amman. Mais Jérusalem, c'est une autre affaire. Le défi à la souveraineté israélienne sur Jérusalem est d'un illogisme tellement monumental, qu’il n'a plus aucun rapport avec l'histoire mais en a avec la métaphysique.

 

Et voici le paradoxe suprême : un groupe terroriste qui vise à arracher aux Israéliens le contrôle de Jérusalem, reconnaît inconsciemment l'identité juive de Jérusalem en la nommant : le lieu du Temple saint.

©http://danilette.over-blog.com 
Pour toute reprise, lire ici  

 


Articles liés :

A propos d'Ansar Bayt al Maqdis : développement des mouvements palestiniens salafistes, bulletin du CF2R 

Jérusalem et l'Islam, Mordechai Kedar

Mont du Temple : déni, délire et désinformation

Ainsi, en 1930, le Conseil Suprême des Musulmans de Jérusalem publiait un opuscule touristique en anglais intitulé « Un guide succinct d’al Haram-al-Sharif » (le noble sanctuaire, appellation arabe classique du Mont du Temple). Où l’on pouvait lire : « Ce site est l’un des plus vieux du monde. Sa Sainteté date des temps les plus anciens. Le fait que ce soit le site du Temple de Salomon est indiscutable. C’est aussi le lieu… sur lequel David a construit un autel pour le Seigneur… » voir page 4 du document original ici

Comment Jérusalem est-elle devenue aussi sacrée pour les Musulmans? Dr. Moti Kedar

La destruction des antiquités sur le Mont du temple, Mark Ami-El

http://www.terredisrael.com/hourva-desinformation.php


 

Vue aérienne du Mont du Temple sur lequel on aperçoit bien l'enceinte immense du Temple   

 

dernière mise à jour : 12:15

Publié dans Jérusalem

Commenter cet article