Des milliers de missiles sol-air disparus en Libye

Publié le par danilette

 

Large mortar shells sit unguarded, and boxes that once held anti-aircraft missiles and other heavy weapons are strewn about arms depots around Tripoli on Sept. 7. Ben Hubbard/AP

Depuis plusieurs semaines déjà on signale un transfert d'armes des arsenaux libyens vers Gaza mais personne sauf les Israéliens ne semblent s'en préoccuper ! Maintenant que ce problème est soulevé par Human Rights Watch qui prévient que des missiles sol-air peuvent tomber entre de mauvaises mains (périphrase pour ne pas utiliser le terme "terroriste") et paralyser tous les vols aériens au dessus de l'Afrique du nord, des journalistes vont certainement se réveiller... 

 

Human Rights Watch a découvert des arsenaux d'armes en Libye dans lesquels des milliers de missiles sol-air ont disparus, ce qui laisse présager une insurrection du genre de celle qui existe en Irak.

La version russe du missile Stinger est une arme redoutable. D'après CNN, ces missiles Grinch SA-24 sont conçus pour cibler des avions de ligne, des hélicoptères, des missiles de croisière et des drones. Ils peuvent abattre un avion qui vole à 4 km d'altitude et ont une portée de 6 km.

Des milliers de ces armes sont maintenant dans les mains de rebelles libyens et de tous ceux qui sont entrés dans les arsenaux de Kadhafi non surveillés et se sont servis. 

Le directeur de Human Rights Watch Urgence, Mr. Bouckaert a déclaré à CNN que la même chose s'est produite dans tous les arsenaux de Libye. "Ces missiles peuvent atteindre plusieurs milliers de dollars sur le marché noir. Nous parlons de quelque 20 000 missiles sol air sur toute la Libye, s'ils tombent dans des mauvaises mains, ils sont susceptibles de transformer toute l'Afrique du Nord en zone d'exclusion aérienne. C'est évidemment un grave problème de sécurité pour les lignes aériennes mais aussi pour la population libyenne car comme nous l'avons vu en Irak, ces armes peuvent facilement être utilisées pour fabriquer des voitures piégées, pourquoi devons-nous recommencer encore les mêmes erreurs qu'en Irak ?".

Sources : American Thinker,  Christian Science Monitor

 


lire également :


Publié dans Terrorisme - Djihad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article