Deux pyromanes ont été capturés au beau milieu de l’incendie du Mont Carmel.

Publié le par danilette

DEBKAfile Reportage spécial 3 Decembre 2010, 6:00 PM (GMT+02:00) LIEN

Adaptation : Marc Brzustowski LIEN

 Pour © 2010 lessakele et  © 2010 aschkel.info

 

 Le Commandant de la police de la Région nord, Shimon Koren a fait mention de plusieurs attentats à la bombe incendiaire (cocktails molotov) dans la zone de Haïfa, vendredi 3 décembre dans la soirée, à la suite de l’arrestation par la police, appuyée par un drone des forces aériennes, de deux pyromanes pris en flagrant délit alors qu’ils projetaient leurs engins incendiaires dans plusieurs directions, près d'une zone désertique du Mont Carmel. Une embuscade, tendue par la police soutenue par ce drone de l'armée, a permis d’appréhender deux hommes qui, après avoir regardé tout autour d’eux et vu qu’ils étaient apparemment seuls, ont alors jeté leurs cocktails molotov dans plusieurs directions. Leur identité n’a pas été révélée. Les policiers se sont emparés d'eux et les ont emmenés pour les interroger. Ils sont résidents de Daliyat al-Karmel et âgés d'environ 35 ans.  


Durant ce temps, le feu s’est étendu en direction de trois nouveaux sites – Kiryat Bialik, au nord d’Haïfa, Shefaram, plus à l’intérieur des terres vers l’Est et Kyriat Tivon, au sud de Haïfa, la seule des trois localités près du Mont Carmel. L’autoroute 70 allant du sud de Haïfa vers la Galilée a été fermée au trafic vendredi soir, à cause de trois nouveaux foyers d’incendie près de Bat Shlomo et du quartier de Neve Yosef à Haïfa. 


Plus tôt, près de Kyriat Bialik, la police a trouvé un vélo et une perruque, apparemment abandonnés par un autre incendiaire criminel, qui s’est, de toute évidence déguisé sous cette perruque en projetant de déclencher un incendie à la réserve locale de gaz qui aurait pu se répandre rapidement vers les usines de la baie très industrialisée de Haïfa. Entendant l’arrivée imminente de la police, il s’est débarrassé de la perruque et s’est échappé.

  

Une suspicion de conspiration pour motifs politiques a ensuite été suggérée du fait des dégâts causés à la statue de bronze d’Alexander Zaid, le fondateur  de l’organisation de défense juive, au tout début du siècle, avant la fondation de l’Etat, qui fait l’objet fréquemment d’exactions de la part de vandales arabes.

 

Une troisième tentative visant à alimenter le feu avec des branchages secs a été découverte près de Shefaram. Si elle avait réussi, un désastre de la même ampleur que celui du Carmel aurait très bien pu se propager vers l’ouest de la Galilée. 

Publié dans Arabes palestiniens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article