Discours d'Avigdor Lieberman repris du site jssnews.com

Publié le par danilette

A tous les détracteurs d'Avigdor Lieberman, pourquoi cette idée serait-elle du fascime comme on le lit dans tous les commentaires et analyses de la presse nationale qui se gardent bien de reproduire le discours ? Il ne propose pas de déplacer des populations mais d'échanger des portions de territoires peuplées d'un coté par des Arabes, de l'autre par des Juifs.
Qu'en est-il par contre du futur état de Palestine, nettoyé de ses Juifs ? 

Comme c’est le cas partout, où il y a deux nations, deux religions et deux langues, avec des revendications concurrentes sur les mêmes terres, il y a des frictions et des conflits. D’innombrables exemples de conflits ethniques dans le monde entier le confirment, que ce soit dans les Balkans, le Caucase, en Afrique, l’Extrême-Orient ou le Moyen-Orient.

Lorsque la séparation effective a été atteinte, le conflit a été évité, considérablement réduit ou résolu. Considérons le cas de l’ex-république yougoslave, la scission de la Tchécoslovaquie et l’indépendance du Timor Oriental, comme des cas d’école.

Ainsi, le principe directeur pour un accord sur le statut final ne doit pas être la terre contre la paix, mais plutôt un échange de territoires peuplés. Permettez-moi d’être très clair: je ne parle pas de déplacer les populations, mais de se déplacer les frontières pour mieux refléter les réalités démographiques.

Mesdames et Messieurs, ce n’est pas une idée extraordinaire, et c’est beaucoup moins controversé que certains peuvent déclamer. En fait, c’est précisément cette notion qui aurait dû être appliqué dans bien des tracés de frontières et dont les conflits s’étendent encore jusqu’aujourd’hui.

LIRE L'ARTICLE EN ENTIER http://jssnews.com/2010/.../grand-discours-davigdor-lieberman-a-lonu-28092010/

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article