Égypte: « Les Frères musulmans sont farouchement antichrétiens »

Publié le par danilette

Lire l'article en entier sur : www.lefigaro.fr/international/egypte-les-freres-musulmans-sont-farouchement-antichretiens  [j'ajoute et antijuifs...]

Tewfik Aclimandos: «Les Frèreset leurs alliés ont brûlé une cinquantaine d'églises, s'en sont pris à des établissements et des commerces coptes, et ont agressé des passants qui portaient des croix.» INTERVIEW- Tewfik Aclimandos est chercheur au Collège de France, spécialiste du monde arabe. Il répond aux questions du Figaro après les émeutes meurtrières du 14 et 15 août au Caire.
   

LE FIGARO. - Assiste-t-on à un coup d'État militaire et à un retour en arrière?

Tewfik ACLIMANDOS. - Je ne cautionne évidemment pas ce qui s'est passé mercredi, au Caire mais la responsabilité des Frères musulmans est écrasante. Ils ont fermé la porte à un compromis politique et sciemment joué la carte du pire. Ils ont fait le maximum soit pour que le gouvernement plie, soit pour qu'il y ait un bain de sang. Si c'est un coup d'État, il était réclamé depuis plusieurs mois par 80 % de la population. Les Frères musulmans ont tenté de mettre en place un régime totalitaire. Ils avaient des pratiques d'extrême droite. Depuis qu'ils ont pris le pouvoir, en juillet 2012 ; leurs miliciens ont très souvent attaqué des manifestants, des journalistes, des opposants… Dans n'importe quel pays démocratique, face à une telle situation, on aurait légitimement décrété l'état d'urgence. Quant au risque d'un retour en arrière, je pense que l'armée est consciente que l'heure n'est plus à un régime autoritaire. Mais bien sûr, certains vont sans doute plaider en ce sens.

L'Égypte est-elle menacée de guerre civile? 

Disons plutôt que nous sommes face à un risque de conflit généralisé. Les Frères musulmans sont une force minoritaire. Même les salafistes leur sont très hostiles: ils n'appuient pas le gouvernement actuel, mais au fond, ils préfèrent l'armée aux Frères et même s'ils n'osent pas le dire, ils ont béni le coup d'État. Lors du premier tour de l'élection présidentielle, en juillet 2012, les Frères avaient obtenu 25 % des suffrages. Je pense qu'aujourd'hui, vu leur bilan, ils ont perdu un tiers, voire la moitié de leur électorat.

Les coptes sont-ils particulièrement menacés?

Les coptes sont clairement menacés. Lire la suite

Publié dans Terrorisme - Djihad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MYRIAM TARTIERE 18/08/2013 12:37


Les frêres muzz sont farouchement anti-humains...


L'islam n'est pas compatible avec la dignité humaine.