La Gauche israélienne défend la déloyauté, Stephen Plaut

Publié le par danilette

http://www.jewishpress.com/pageroute.do/45670/ 
Israeli Left Rallies To Defend Disloyalty
By Steven Plaut
Traduction française : Galila sur sionisme.xooit.com

Ces dernières semaines, il est devenu parfaitement clair qu’en Israël il y a un virement pathologique qui le distingue de tous les autres pays. Israël est le seul endroit au monde où une grande partie de l’intelligentsia" du pays pense qu'il est obscène et «fasciste» de demander aux personnes désireuses d’acquérir la citoyenneté dans leur pays de lui exprimer leur loyauté.  
  
La question a été soulevée en raison d'un projet de loi présenté devant le cabinet israélien et la Knesset modifiant la loi sur la citoyenneté. Officiellement proposé par le ministre israélien de la justice, il serait exigé que les Arabes non-israéliens qui demandent la citoyenneté israélienne , jurent leur allégeance à Israël en tant qu'État juif et État démocratique. (Les arabes israéliens de naissance ne seraient pas tenus de le faire et pourrait donc continuer d'exprimer leur mépris envers Israël, état à la fois juif et démocratique.)  
  
Ceci a bouleversé la gauche israélienne, en partie parce qu'elle souhaite maximiser le nombre d'Arabes non-israéliens qui pourraient ainsi bénéficier de la citoyenneté et de la résidence en Israël. Cela fait partie de l’agression démographique de la gauche contre le caractère juif d'Israël. Les gauchistes veulent aussi accorder automatiquement la citoyenneté à tout arabe se mariant avec une personne de citoyenneté israélienne. Dans certains cas, celles-ci sont la troisième ou quatrième femme de musulmans israéliens.  
  
D'autres pays, y compris les États-Unis, n’accordent pas automatiquement la citoyenneté aux personnes mariées à leurs citoyens. En Egypte, un citoyen qui se marie avec une personne de citoyenneté israélienne est immédiatement déchue de la nationalité égyptienne.   
  
Ces dernières semaines, alors que le vote lié au projet de loi sur le serment de loyauté approchait, des centaines de militants israéliens de gauche sont descendus dans la rue pour le dénoncer. Beaucoup ont dénoncé une forme de fascisme. Bien sûr, si tous les pays démocratiques exigeant un serment d'allégeance étaient fascistes, il n'y aurait pas de démocratie sur la planète. Pourtant, Gavriel Salomon, homme de gauche et professeur à la retraite, a déclaré que la loi rendrait Israël "Arabrein"de la façon dont Hitler a cherche à faire l'Allemagne Judenrein; Le professeur Yaron Ezrachi de l’Université hébraïque a vu la loi comme la preuve qu’Israël devenait un pays fasciste, Le professeur Chaim Gans de l'Université de Tel-Aviv a déclaré que la loi visait à abuser et a humilier les Arabes, et Barry Leff, le co-président du groupe des Rabbins de gauche pour les droits de l'homme, a écrit que le serment est «contraire aux valeurs juives."

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article