Encore deux Nobel Juifs

Publié le par danilette

Article repris de Yerouchalmi

Encore deux Nobel Juifs* 
André Geim (Physique), juif russe en Hollande (à gauche) 
Peter Diamond (Economie) américain
 (à droite)
 
       

.
1.1 ANDRE GEIM
Juif Russe qui échappe à la discrimination

André Geim est né en 1958 en Russie, à Sochi, en bord de Mer Noire. Ses parents, juifs russes, d'origine lointaine allemande et déjà ingénieurs de métier, lui ont donné le goût de la Physique. 
   Sans qu'il soit repéré comme 'génial' il est tête de classe. Mais, l'accès rêvé à l'Université de Moscou est loin d'être évidente : en effet, les russes en écartent les juifs non assimilés sachant qu'ils finissent, une fois leur diplôme acquis, par émigrer en Israël, en Europe ou aux USA. 
   Cependant étant classé 1er du pays aux 10 examens d'entrée, cela malgré son très jeune âge (17 ans), il ne peut qu'être admis. Lui et la Fac ne le regretteront pas : les cours sont plus durs que partout au monde, selon les dires même de Geim ; on exige le meilleur des étudiants (beaucoup plus qu'en Occident !). Il obtient son PHD (Doctorat) en 'Physique du Solide' et un post Doctorat où il va révéler l'ampleur de son génie. 
.
La lévitation de l'eau et des grenouilles...
   C'est la Grande Bretagne (pas la France, notons le !) qui le recrute et lui permettant ainsi de réaliser des expériences sur des matériels dont les Facs russes ne disposaient pas. 
   Recruté par la Hollande, il se spécialise très tôt dans le monde du petit, puis dans les nano-technologies du matériau dont il découvre des particularités supraconductives très innovantes qui lui valent publications et aura. Ill établit notamment la théorie physico-mathématique de la lévitation de l'eau sous champ magnétique et parvient à étendre cette propriété à des animaux en rapport. En particulier, il parvient à faire léviter une grenouille sous un très fort champ magnétique : expérience dite des "grenouilles volantes" (Photo) qui lui valent d'être connu du grand public ("Flying frogs" de Geim).    
.
Nobel pour son Graphène pour plus de miniaturisation
   C'est Manchester qui finalement le capte pour la partie la plus importante de son oeuvre : les mini structures dites "nanotubes du carbone" et surtout la découverte par lui en 2004 du "Graphène" candidat pour les transistors super performants pour la miniaturisation encore accrue de demain qui lui valent ce Nobel de Physique. Ce matériau dont on n'utilise que des nanoquantités vaut 600 milliards d'euros le mètre carré !
Le passage du courant dans un matériau cristallin plan crée des « pseudo-particules » locales. Dans ce fameux graphène, ces particules ont un comportement relativiste jamais constaté jusque là : elles se déplacent à une vitesse bien inférieure à celle de la lumière, avec charge électrique mais avec une masse strictement égale à 0 ! 
Geim est ainsi parvenu à isoler des couches de l'épaisseur d'un atome d'un cristal absolument bi-dimensionnel, dont on n'imaginait pas l'existence sous cette forme aussi absolument stable.
   La structure de ce graphène, présentant peu de défauts par rapport aux semi-conducteurs classiques, les électrons y filent en ligne droite. Ce matériau permet 

  • une propagation des électrons 150 fois plus rapide que dans le silicium
  • est 200 fois plus résistant que l'acier 
  • ne chauffe pas sous l'effet d'un courant électrique.

   Ainsi, un transistor fabriqué en graphène (de seulement quelques dixièmes de nanomètres d'épaisseur) pourrait donc être extrêmement performant pour accélérer encore la miniaturisation de l'informatique et de l'électronique via les transistors de demain sachant que l'actuel silicium a déjà atteint ses limites.
Courrier d'un chercheur au Labo de Nanotechnologies du Technion
 a) "Le silicium n`a pas encore atteint ses limites au Centre de Nanotechnologies du Technion car vu le coût de revient du graphène sur le quel nous travaillons néanmoins. b) Geim a obtenu la nationalité hollandaise...et, vu l`année à laquelle il a quitté l`URSS, il a perdu sa nationalité russe. 

1.2 PETER DIAMOND
http://www.jinfo.org/Economists.html   http://www.hunews.huji.ac.il/articles.asp?cat=1&artID=1029
http://www.surnamedb.com/Surname/Diamond

   Peter Diamond, 70 ans est un réputé Professeur d'Economies au MIT, meilleur spécialiste des marchés imparfaits aux effets complexes. Depuis 40 ans, il a mis en évidence les frottements sur les marchés comme celui du travail et les effets pervers des aides étatiques. 
   Le nom "Diamond" est loin d'être toujours d'origine juive malgré le fort nombre de diamantaires juifs : il était aussi depuis le XIVè lié via dayman, dyeman... aux professions de berger, teinturier etc, et on connait nombre de Diamond non juifs.
   Peter Diamond est un juif s'affichant comme tel et aussi un ami d'Israël. Il y a passé une année à l'Université Hébraïque de Jérusalem avec laquelle il entretient de nombreux et fréquents échanges.

___________________________________

Publié dans Tikoun Olam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article