Et le Tibet ?

Publié le par danilette

Tibet lien

 

Depuis l’occupation du Tibet par l’armée chinoise en 1950, la population a vécu une répression féroce.
Emprisonnés, exilés, affamés ou torturés, les tibétains ont subi un véritable génocide culturel. Le dalaï-lama, exilé en Inde depuis 1959, continue à parcourir le monde pour que le Tibet ne soit pas une nation opprimée oubliée de tous.
Communément appelé le « toit du monde, le Tibet est aujourd’hui une région qui a reçu le statut de région autonome.
Mais sous cette appellation flatteuse, la population subit une sinisation (installation massive de Chinois à l’intérieur du Tibet ; rééducation des moines tibétains ; enseignement en langue chinoise) toujours plus pressante.

Le Tibet se situe aux trois quarts à plus de 3 500 m d’altitude. Ce pays est entouré de hautes chaînes (Kunlun, Alpes du Sichuan, Pamir, Karakorum et surtout Himalaya).

 


Paris : Le 10 décembre, Journée mondiale
de solidarité avec le Tibet.
 

 

La journée mondiale de solidarité avec le Tibet pour exiger l’arrêt immédiat des politiques répressives et discriminatoires du gouvernement chinois au Tibet.

L’association de "la Communauté Tibétaine de France et ses Amis se préparent à un rassemblement et à une veillée aux chandelles pour observer la journée mondiale de Solidarité avec le Tibet. Pour mémoire, le 10 décembre est le jour où l’ONU a proclamé la Déclaration universelle des Droits de l’Homme en 1948 à New York, mais cette déclaration n’a eu aucun effet dans le Tibet occupé.

http://www.tibetan.fr/?Paris-Le-10-decembre-Journee

Dans les années 1950, en fait, la Chine communiste a commencé à envoyer des expéditions militaires à la conquête de nouveaux pays avec l’aide de l’URSS. C’est dans ce projet de créer un grand bloc communiste, que le Tibet a été l’objet de l’invasion et de l’occupation par la Chine communiste, en violation des principes de la souveraineté nationale et de celui de l’intégrité territoriale du Tibet. Ces principes du Droit International que la Chine entend respecter lorsque ses intérêts coloniaux sont en jeu.

A cette époque, d’un côté, la Chine communiste agitait le chiffon rouge contre « l’impérialisme occidental » et de l’autre, c’est cette même Chine, qui a envahi le Tibet afin de se constituer un nouvel empire chinois. L’invasion chinoise du Tibet a été présentée par la propagande chinoise comme une « libération pacifique »afin de masquer les réalités d’une invasion militaire. Cette "libération pacifique" n’a pas empêché de massacrer des milliers des Tibétains et de détruire plus de 6000 monastères sans oublier les pillages des patrimoines de millions de familles tibétaines au nom de la collectivisation communiste. LIRE LA SUITE 

 


http://tibet.fr/site/index.php?itemid=20044 

DHARAMSALA: Des rapports en provenance du Tibet parlent d'un nomade tibétain mort après s'être immolé dans le Nord Est du Tibet ce mardi portant le nombre d'immolations à 86 dont 23 lors de ce dernier mois.
Kalsang Kyab 24 ans,s'est aspergé de pétrole tout en marchant vers le Bureau officiel de la ville de Kyangtsa en criant des slogans de longue vie pour Sa Sainteté le Dalaï Lama ainsi que pour Kirti Rinpoché. C'est en arrivant devant la porte du bureau qu'il a allumé le feu.
Il a continué à lancer des slogans avant de mourir.
Les Tibétains des environs ont rapporté son corps chez lui où des moines des monastères de Drenpa et Gyalgey ont organisé des prières pour lui, ses voisins l'ont décrit comme une personne douce qui s'occupait à plein temps des troupeaux depuis son enfance. 

Avec cette vague d'immolations sans fin, ce sont plus de 60 Tibétains vivants dans différentes régions du Tibet qui ont commencé une grève de la faim par solidarité envers tout ceux qui se sont immolés pour la cause du Tibet ou qui endurent d'insupportables souffrances dues à la répression chinoise.
Cette grève de la faim a débuté ce Lundi au soir et s'est répandue de la capitale du Tibet Lhassa à Drakgo, Jomda, Dzachukha, Tridu, Serthar, Siling, Karze et Chengdu situé dans la province de Sichuan.

Ces grévistes de la Faim viennent de tous horizons tels que des professeurs, des représentants du gouvernement, des écrivains, des moines et des entrepreneurs.

http://tibet.net/2012/11/28/24-year-old-tibetan-immolates-simultaneous-hunger-strike-underway-across-tibet/ 


http://www.tibetan.fr/?UN-TIBETAIN-AGE-DE-24-ANS-S-IMMOLE

[...] Les autorités chinoises ont réagi à toutes ces immolations par le feu en imposant des restrictions supplémentaires et des menaces. Selon le TCHRD, les officiels chinois dans l’est du Tibet ont exigé la signature des officiels de chaque village pour qu’ils s’engagent à ce qu’il n’y ait plus d’immolations dans leur localité.
"A partir de maintenant, chaque foyer devra signer une déclaration s’engageant à ne pas procéder à des immolations. Ceux qui refuseront de signer seront immédiatement arrêtés et détenus".

Faisant suite à la vague continue d’auto-immolations, l’Administration Centrale Tibétaine, en exil à Dharamsala, a déclaré qu’elle observera une journée de solidarité mondiale à l’occasion de la Journée des Droits de l’Homme, le 10 décembre . L’Administration Centrale Tibétaine a noté que l’escalade des auto-immolations "reflète clairement la gravité de la situation actuelle du Tibet", tout en exhortant les Tibétains et les sympathisants à "allumer une bougie ou une lampe, observer une minute de silence, et dire une prière pour tous ceux qui sont morts pour la cause du Tibet, et localement organiser des veillées et des rassemblements". "En dépit de nos appels répétés à ne pas prendre de mesures drastiques, les auto-immolations continuent au Tibet", dit Sikyong Dr Lobsang Sangay, le responsable élu du peuple tibétain. "Par conséquent, je fais appel à la communauté internationale et aux gouvernements pour la défense de la justice en répondant aux aspirations universelles des Tibétains au Tibet : le retour de Sa Sainteté le Dalaï Lama au Tibet et la liberté pour les Tibétains". Source : Tibet.net / rédaction par tibet-info

 


Tibet : ils s’immolent, on s’en fout !
Tribune de Robert Menard

http://www.bvoltaire.fr/robertmenard/tibet-ils-simmolent-on-sen-fout,4960 

Et si vous preniez deux, trois minutes, pas plus, pour prendre connaissance de ces quelques informations.

Lisez attentivement :au cours de ce seul mois de novembre, 27 Tibétains se sont immolés.

27 moines et nonnes, jeunes mères et étudiants, artistes et écrivains, fermiers et nomades. 27 hommes et femmes qui ne demandent que le respect de leur croyance et le retour du Dalaï Lama.

Je sais, c’est loin le Tibet. Nous avons nos problèmes ici. Et nos inquiétudes, nos angoisses : le chômage qui ronge nos sociétés, cette France qu’on ne reconnaît plus. Mais quand même ! 27 Tibétains ! [...] 


Tibet source

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article