Conception révisioniste de l'histoire par les Arabes

Publié le par danilette

À force d'accepter des distorsions de langage et des lieux communs, il n'est pas étonnant que nous en arrivions où nous en sommes aujourd'hui, c'est-à-dire à une conception complètement révisionniste de l'histoire et l'adoption du narratif mensonger des Palestiniens.

Tous les médias y compris de nombreux journaux et sites juifs ont rapporté que le Président Obama dans son discours préconise un retour aux frontières de 1967. 

L'usage de l'un ou de l'autre terme est extrêmement significatif et lourd de sens. La ligne verte à laquelle Obama se réfère a été une ligne de démarcation d'armistice entre Israël et la Jordanie. La ligne d'armistice a été établie le 3 avril 1949 par l'article III de l'accord d'armistice entre Israël et la Jordanie et cette ligne n'a jamais été une frontière entre Israël et la Cisjordanie.

Au contraire, l'accord spécifie expressément que les lignes ne sont pas des frontières : « les lignes d'armistice défini par l'article V et VI de cet accord ont été convenues par les parties sans préjudice de règlements territoriaux ultérieurs, de tracé des frontières ou des revendications de chacune des parties ».

Lord Caradon, le représentant britannique à l'ONU pendant la guerre des six jours en 1967 a évoqué ce point précis quand il a discuté de la résolution 242 au conseil de sécurité des Nations unies qui appelle à un accord de paix fondé sur des concessions territoriales et la reconnaissance du droit des pays à vivre en paix et sécurité. Expliquant le sens de la résolution 242 qu'il a rédigé il a noté que :

« Nous ne pouvons pas exiger le retour d'Israël sur ses positions du 4 juin 67 (avant la guerre des six jours) car ces positions sont artificielles et indésirables. Après tout, ce sont seulement les endroits que les soldats des deux camps occupaient ce jour-là précisément quand les combats ont cessé en 1948. Il s'agit de lignes d'armistice. C'est pourquoi nous n'avons pas demandé que les Israéliens retournent à ces lignes et je crois que nous avons eu raison de le faire »…

Il faudrait donc utiliser comme terme exact : les lignes d'armistice de 1949 qui ont perdurées jusqu'au déclenchement de la guerre des 6 jours en 1967. Parler des lignes d'armistice de 1967 peut engendrer une confusion entre la situation avant la guerre et après la guerre !


Sources : http://www.camera.org

Commenter cet article