France : Non assistance à peuple en danger, Lucien SA Oulahbib

Publié le par danilette

Lorsque des attaques similaires à la voiture bélier se sont passées en Israël en novembre 2014 personne ne parlait d'actes de "déséquilibrés" mais d'attentats menés par des "activistes palestiniens" dont personne ne doutait de leur capacité de jugement ; lorsque cela se passe en France trois jours de suite (le dernier à Nantes le 22/12) les officiels s'obstinent de façon pour le coup très déséquilibrée à n'y voir "que" des actions "isolées" opérées par des supposés "dérangés" : de qui se moque-t-on?…


Les officiels français sont si pressés d'étouffer la réalité qu'ils vont désormais jusqu'à relativiser les cris religieux lancés à Dijon, ne parlons pas de ceux de Nantes, remettant même en cause l'attaque intentionnelle du commissariat du jour précédent ; et tout cela pour refuser obstinément de voir la vérité de la guerre et sa similitude avec ce qui se passe non seulement en Israël mais en Algérie naguère, allant mobiliser un sociologue à la retraite comme ce pauvre Michel Wieviorka qui n'avait déjà rien compris aux émeutes de 2005 et qui est venu dans C dans l'air expliquer en quoi des frustrations au Collège pourraient expliquer tel passage à l'acte, aidé en cela par un Mohamed Sifaoui encore plus incompétent que d'habitude lorsqu'il lance que cela n'avait "rien à voir avec sa conception de la religion". De tels propos sont absurdes, et même indignes tant les acteurs issus de l'islam réel ne peuvent évidemment pas connaître l'islam édulcoré des salons parisiens. 


Ce sont en fait des actes de guerre effectués depuis des siècles au nom du "dieu" dénommé "Allah" en imitant au mieux le comportement de son représentant qui au 6ème siècle avait de ses mains égorgés plusieurs centaines de personnes comme s'il coupait des têtes de choux, était-il  "déséquilibré" ? LIRE LA SUITE SUR : http://www.resiliencetv.fr/?p=15516

Commenter cet article