Egypte : frustration et chantage, par le professeur Mordechai Kedar

Publié le par danilette

Un an s'est écoulé depuis la révolution égyptienne et son seul succès jusqu'à aujourd'hui a été l'élimination de Moubarak. Même si on peut éventuellement considérer les dernières élections parlementaires comme un autre succès, elles se sont révélées désastreuses pour les secteurs laïc et libéral de la société qui ne considèrent probablement pas ces élections comme une réussite.

 

La majorité des Égyptiens se sent très frustrée par les résultats de la révolution et est très préoccupée par l'avenir du pays, principalement en raison de la détérioration de la situation économique. Depuis le début des manifestations il y a un an, les investissements étrangers et les touristes ont pratiquement disparu du pays. Le chômage atteint et dépasse dans certains secteurs 50 % et on parle même d'Égyptiens qui se suicident parce qu'ils n'arrivent plus à nourrir leur famille.

 

Les composantes laïques libérales sont extrêmement frustrées car d'une part l'armée continue à exercer un pouvoir de vie et de mort sur eux et il leur apparaît de plus en plus que le général Tantawi n'a pas l'intention de transmettre le pouvoir à la population. D'autre part, dans les récentes élections législatives, les partis religieux -les Frères Musulmans et les Salafistes- ont obtenu légalement 70 % des sièges. Il n'y a pas de travail, il n'y a pas de revenus, l'avenir semble sombre.

 

Le gouvernement égyptien est au bord de la faillite et cherche fébrilement de nouvelles sources de revenus.

 

Les Israéliens trop bavards

 

Depuis le début des manifestations du 25 janvier 2011, les porte-parole israéliens n'ont pas cessé d'exprimer leur inquiétude de voir le traité de paix avec l'Égypte annulé. Dans tous les entretiens, les journalistes ont posé cette question et tous les interviewés ont développé ce sujet. Les Égyptiens ont immédiatement compris la crainte israélienne et en ont profité pour nous faire du chantage. Cela s'est vérifié dans les négociations pour la libération de Guilad Shalit et dans l'accroissement du nombre de soldats [égyptiens] autorisés à entrer dans le Sinaï. Israël a fait tout son possible pour répondre favorablement aux demandes de l'Égypte afin de préserver le traité de paix.

 

Puis est arrivé le grand coup : aujourd'hui les dirigeants égyptiens cherchent des liquidités par tous les moyens, ils n'hésitent pas à rouvrir des dossiers vieux de plus de 30 ans pour examiner ce qu'a fait Israël ou ce qu'il n'a pas fait à l'époque où il contrôlait le Sinaï dans les années 1967-1982. On a récemment publié que l'Egypte prépare une plainte colossale contre Israël pour des dommages atteignant pas moins de  500 milliards de dollars -pour les préjudices causés par la conquête du Sinaï en 67 et dans les années suivantes.

 

La demande de dédommagement est basée sur l'accusation à l'encontre d'Israël d'avoir construit dans le Sinaï des carrières de pierres, de marbre et autres ressources naturelles, d'avoir volé du sable, de l'eau, des antiquités, des animaux sauvages, de l'argent et de l'or des banques du Sinaï, d'avoir détruit la barrière de corail du Golfe d'Eilat à proximité des plages et exterminé le patrimoine de poissons*.

 

Sur l'accusation d'avoir tué 250 000 Égyptiens, soldats et civils et d'en avoir blessé 1 million. Sur le fait qu'il en meurt encore, victimes des mines abandonnées dans la zone et sur le fait qu'Israël refuse de communiquer la carte de leurs localisations alors qu'elle devrait le faire. Sur le fait que l'armée de l'air égyptienne a subi des dommages à cause d'Israël ainsi que les forces terrestres.

 

Sur le  fait qu'Israël est responsable d'avoir entravé la navigation dans le canal de Suez pendant six ans et donc responsable des dommages causés. Et ainsi de suite, et ainsi de suite. Certaines de ces plaintes ont une base réelle, d'autres sont fantaisistes mais elles sont fondées sur la compétence des Égyptiens à faire du chantage à Israël une fois de plus : ils ont reçu dans le passé tout le Sinaï, sans plus un seul Israélien  avec Yamit, Ofira, Di-Zahav, Neviot, Refidim et Elei Sinaï. Qui se souvient encore de ces localités magnifiques qu'Israël a détruit lui-même à la demande de Sadate il y a 30 ans ?

 

Aujourd'hui, le régime égyptien est en faillite et il essaye de vendre à Israël un nouveau traité de paix contre de l'argent comptant, sous la menace d'annuler le traité s'il ne paye pas.

 

Et voici qu'à nouveau, au Moyen-Orient, l'Israélien a prouvé qu'il ne sait pas quoi dire ou ne pas dire dans une région où si on exprime un doute sur quelque chose, il faut en payer le prix et si on a peur de quelqu'un, on doit lui payer "un droit de protection" à lui ou à ses amis pour rester tranquille. Seul celui qui est sûr de lui et de sa force et n'a pas peur de parler n'est pas inquiété.

 

Qu'ils portent plainte contre eux-mêmes

 

Il est connu que les Arabes refusent d'assumer la responsabilité de leurs erreurs et ont tendance à blâmer les autres pour leurs problèmes. Il est très difficile pour eux d'admettre leurs erreurs parce que cela est considéré comme honteux de le faire. Se décharger sur les autres de leurs responsabilités libère leurs consciences et les exempte de payer le prix de l'aveu de leur faute et l'obligation douloureuse de la réparer.

 

Les Égyptiens éludent la réalité du fait que la guerre entre l'Egypte et Israël a été causée par eux et eux seuls. Israël a toujours cherché la paix avec ses voisins et en 1948 il n'y avait aucune occupation (à moins de vouloir qualifier Tel-Aviv de territoire occupé).

 

Les Égyptiens poursuivent aussi Israël pour avoir abattu un jet libyen en 1973 après qu'il ait pénétré dans l'espace aérien du Sinaï mais ignorent les morts israéliens de la Guerre d'usure et de la Guerre de Kippour.

 

Les Égyptiens éludent les dommages causés à l'État d'Israël nouvellement créé, quand le 16 mai 48, au lendemain de la déclaration d'indépendance, ils l'ont envahi. Ils ne comptent pas les citoyens Israéliens tués par les bombes des avions égyptiens durant la guerre de 48, de même qu'ils ne comptent pas les nombreuses victimes israéliennes tuées dans les opérations de fédayins que les officiers égyptiens Mouh'abrat envoyaient à l'intérieur d'Israël dans les années 50.

 

Ils se plaignent qu'Israël a fermé le canal de Suez entre 1967 et 1975 mais ignorent le fait que l'Égypte avait illégalement empêché les navires israéliens de traverser le canal, de 1948 jusqu'au traité de paix, en violation du droit international qui impose à l'Égypte le libre passage du canal aux navires du monde entier.

 

Il faut dire que c'est Abd Al-Nasser qui a fermé le canal en 1967 pour faire pression sur l'Europe pour qu'à son tour, elle fasse pression sur Israël pour qu'il se retire du Sinaï

 

Les Égyptiens éludent les énormes dommages qu'ils ont causés à Israël depuis qu'ils ont promu le boycott d'Israël et des sociétés qui commercent avec l'État juif, ils éludent aussi le soutien donné par l'Égypte aux ennemis d'Israël au cours des années, et même après l'accord de paix, en particulier le soutien au Hamas au moyen de la contrebande d'armes vers Gaza.

 

Ils ignorent l'assassinat d'Israéliens à Ras Burka, lui aussi commis après le traité de paix, quand un officier de la police égyptienne a tué sept touristes sur la côte du Sinaï comme ils ignorent les victimes des attaques terroristes de l'année écoulée le long de la frontière entre Rafah et Eilat. Ils ne se préoccupent pas des dommages économiques causés à Israël par les milliers de clandestins qui traversent le territoire égyptien pour entrer en Israël, ni se soucient non plus du traffic de drogue, de femmes et de marchandises depuis leur territoire vers Israël.

 

Mais voici le comble : ils se lamentent qu'Israël vole le pétrole du Sinaï mais oublient que c'est Israël qui a découvert ces gisements de pétrole et a développé la production du liquide noir et pour finir a même transféré gratuitement les installations pétrolifères très couteuses aux Egyptiens, en abandonnant le pétrole qui lui revenait suite à sa découverte.

 

Les Égyptiens ont la mémoire courte : ils ont oublié que c'est Israël qui a sauvé des milliers de soldats Égyptiens de la Troisième armée qui étaient restés piégés dans le Sinaï pendant la guerre de Kippour et qui avaient été abandonnés à leur sort par le commandement égyptien. Si Israël ne les avait pas nourris et abreuvés durant la guerre, ils auraient fini mangés par les oiseaux rapaces et les renards du désert.

 

Israël pourrait déposer une contre-plainte contre l'Égypte qui serait beaucoup plus importante que la plainte égyptienne (même si elle n'inclue pas les dommages que nous avons subis à l'époque de l'esclavage d'Egypte).

 

Mais le meilleur service qu'Israël peut offrir à l'Égypte c'est de lui donner un petit conseil : commencez à regarder vos propres erreurs avant d'accuser les autres de vos problèmes, demandez-vous qui a causé tous ces ennuis et ces dommages et si vous ne trouvez pas, alors cherchez la réponse en vous regardant dans un miroir.  .

 

Et si vous souffrez d'un manque de liquidités, alors cherchez parmi les corrompus qui ont exploité le peuple égyptien pauvre et misérable, lui ont volé sa fortune et ont accumulé des milliards qui se trouvent aujourd'hui dans des banques en Suisse, au Liechtenstein et dans les îles Caïmans, paradis fiscaux préférés des corrompus du monde entier. Mordechai Kedar.

Traduit de l'hébreu par Danilette

 Note de la traductrice :

 * c'est d'autant plus invraisemblable qu'Israël s'est empressé de créer un parc naturel protégé sur toute la côte du Sinaï en protégeant la faune et la flore, il était même interdit de pêcher ! Les Egyptiens ont conservé partiellement ce parc sur certaines zones... mais il n'a plus rien à voir avec l'époque du contrôle israélien. 

 

Publié dans Egypte

Commenter cet article

Marie 24/01/2012 00:14


Enfin quelqu'un qui n'a pas sa langue dans sa poche, les choses sont claires : il s'agit bien de chantage de la part du gouvernement egyptien ! Vous ne trouvez pas que ça ressemble aux relations
entre l'Algérie et la France ?

appartement nice 23/01/2012 08:04


Merci pour ce partage c'est intéressant à savoir

danilette 23/01/2012 10:58



Merci pour cette appréciation qui me fait plaisir