Glanés sur le site : "Le cri du contribuable"

Publié le par danilette



Toute personne qui arrive en France peut prétendre à l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), si elle a 65 ans et même si elle n’a jamais mis les pieds dans notre pays auparavant. Ce dispositif aberrant, qui contrevient aux principes d’égalité et de justice sociale, est vanté noir sur blanc dans le livret d’accueil « Vivre en France » diffusé par le ministère de l’Immigration aux nouveaux arrivants.

C’est ainsi que chaque bénéficiaire se verra attribuer 709 euros de retraite par mois ou 1157 euros s’il vit en couple. C’est plus que la pension moyenne de nos agriculteurs, plus que la pension de la majorité de nos commerçants et artisans, plus que la pension de nombreux employés et ouvriers. Cela signifie que nos caisses de retraite paient bien souvent davantage à des personnes qui n’ont jamais cotisé ni participé à l’économie de notre pays qu’à leurs affiliés, qui ont souvent travaillé durement toute leur vie. Ces dispositions choquent nos compatriotes (et les étrangers travaillant en France) qui ont accepté de cotiser deux ans de plus, lors de la réforme des retraites, pour pouvoir toucher leur pension.

J’ai donc, dès le 8 mars dernier, posé une question écrite au Gouvernement (consulter la QE sur le site de l’Assemblée nationale) afin qu’il s’explique sur cette honteuse disposition, et surtout afin qu’il y mette fin. En attendant la réponse, je vous engage à signer la pétition initiée par l’association Contribuables associés au Président de la République.

 


Une enquête de 270 pages sur les subventions publiques aux islamistes censurée par les médias

Une enquête, pourtant parue en librairie (Fnac, Virgin...) a démontré que des hautes personnalités politiques collaborent avec les Frères Musulmans en France (incarnés par l'UOIF) en leur donnant des terrains publics pour des Grandes mosquées ou subventionnant leurs "associations culturelles"...Ce livre qui est une bombe politique aux effets potentiellement ravageurs pour l'UMP et le PS, a été censuré par les grands médias. En effet, des élus comme Alain Juppé , Jean-Claude Gaudin ou Jean-Marc Ayrault sont gravement mis en cause par la révélation de documents souvent inédits et toujours irréfutables.


Il s'agit du livre Ces Maires qui courtisent l'islamisme, paru aux éditions Tatamis en octobre 2010, dont aucun journaliste ou "expert" de l'islam n'a pu contester les révélations. La meilleure preuve est sans doute l'absence de procès intenté à son auteur, Joachim Véliocas, pour  diffamation par les hommes et formations politiques concernés, accusés ni plus ni moins de collaborer avec l'islamisme.


Des universitaires islamologues, tel le palestinien Sami-Aldeeb (site), considéré comme un des meilleurs spécialistes de la charia, ont félicité l'auteur pour la qualité de son rigoureux travail d'enquête. D'autres universitaires courageux se sont joints à l'auteur pour co-signer un appel à être ferme contre les Frères Musulmans qui ont appellés à conquérir Rome...depuis la France ! L'institut Hannah Arendt de l'université de Dresde, centre de recherche de référence en Allemagne sur l'analyse des totalitarismes, a commandé plusieurs exemplaires de l'ouvrage et va publier un compte rendu dans sa revue...En France, les groupes de presse, tous liés à des intérêts financiers et donc politiques, ont ostracisé sans surprise un livre qui pourrait bousculer les lignes politiques.

 

L'association Contribuables Associés (140 000 membres), scandalisée, a consacré une page au livre dans son mensuel Le Cri. L'ouvrage ne coûte que 19 euros, frais de port compris, pour 270 pages.

Après l'avoir lu, vous comprendrez comment l' UMP, PS, Modem, PCF sont prêts à brader toutes les valeurs de la république pour tenter d'obtenir les voix musulmanes aux élections. Quitte à financer le diable, en l'occurrence ceux qui se réclament des Frères Musulmans, la plus grande nébuleuse islamiste du monde...

 



 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article